Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 09:53

Nouvelle version du texte tiré de "Plaidoyer pour nos enfants", écrit sur compte d'auteur par l'auteur de ce blog en 2002.

Depuis les temps les plus anciens , les plus grands drames de l'humanité et de cause humaine, découlent d'une vision dualiste du BIEN et du MAL comme deux forces distinctes et immuables, ignorant qu'un mal peut découler d'un bien, et un bien d'un mal, refusant de voir l'homme comme dépendant de son milieu et évoluant en s'adaptant aux changements de ce milieu.

La connaissance du bien et du mal a chassé Adam et Eve du paradis dit le livre biblique de la Genèse. La conception du bien et du mal, en fait, a bien souvent été un refus de la différence et de l'évolution différente d'autres hommes, et de l'affrontement de deux conceptions sociales de deux communautés forgées au cours du temps, chacune par son histoire. Définir le Bien et le Mal c'est vouloir se rattacher à une force spirituelle supérieure pour échapper aux souffrances de ce monde liées le plus souvent à d'autres hommes. La conception du Bien et du mal, c'est vouloir une vérité immuable et éternelle, créer son monde éternel en refusant celui des autres, en refusant l'évolution et le changement de notre monde matériel, refuser notre finalité, refuser notre mort, de n'être qu'un maillon de la chaîne des hommes, de la chaîne des idées, c'est refuser la dure loi de l'adaptation au milieu qui ne dépend que de nous.

Les ravages de la conception dualiste se manifesta chez les juifs par l'apparition des esséniens. La richesse et la corruption des uns, la pauvreté des autres , et donc l'absence de solidarité ccommunautaire favorisa le développeent de la secte. Ils menaient une vie ascétique poussée à l'extrême, l'examen de tombes semblent en faveur de décès précoces et l'absence de femmes parmi eux. Ils se disaient "fils de la lumière" en lutte contre les "fils des ténèbres". Ils furent à l'origine d'une rébellion et d'une volonté destructrice dans Jérusalem, voulant détruire le temple, s'attaquant à la population. L'assassinat des légionnaires en garnison à Jérusalem, déclencha la répression romaine, d'autant que l'empire comprenait de nombreuses colonies juives disséminées et pouvait craindre la propagation d'une révolution idéologique. La population juive de Jérusalem fut en grande partie massacrée et les survivants furent déportés à Rome en 62 après J.C.

De tout temps quand la solidarité communautaire disparait, une schizophrénie collective apparait , liée aus souffrances morales et physiques: des hommes se coupent des autres hommes, scindent le monde en deux, monde matériel qui est le monde des souffrances injustes, innaceptables et innaceptées, et un monde spirituel émanant de leur aspiration commune: le désir d'échapper aux souffrances communes en s'émancipant du monde matériel. Au 8eme siècle avant J.C, Amos, prophète juif, mettait en garde Israël contre la colère divine face à la paupérisation du peuple et l'enrichissement d'une élite(en somme une revendication égalitaire citoyenne avant gardiste). C'est dans cette région que naîtra le terrorisme civile qui dns sa forme rappelle un terrorisme très actuel: l'assassin repérait une riche victime dans la foule, la poignardait discrètement et s'enfuyait en hurlant avec les témoins de la scène, semant l'effri dans la population. Le crime mi politique, mi crapuleux d'individus anonymes pouvant toucher à n'importe quel moment un individu anonyme, générant donc une tension sociale angoissante constante était né. Le même qu'utilisera au XXes le terrorisme palestinien et bon nombre de groupes révolutionnaires partout dans le monde(et plus récemment Daesh).

Nazisme et communisme ont détourné au profit d'une idéologie à vocation internationale des révolutions sociales nationales nées d'une revendication du partage des richesses, d'une volonté commune de secouer le joug social, de s'émanciper de toute emprise extérieur et d'affirmer son identité se qui conduisit à l'autarcie culturelle.

Et ce détournement n'était possible que par une organisation internationale, une communauté hiérarchisée à l'idéologie monolithique, basée sur la conception dualiste chimérique du bien et du mal, avec la ferme conviction d'être le bien, la volonté de créer un monde unifié par une conception unique de l'organisation sociale engendrant le bonheur humain.

Mais un ordre mondial unique se heurte toujours à la spécificité de l'adaptation mystique au milieu, dans le temps et l'espace, se heurte à la diversité sociale historique et géographique. Vouloir un ordre mondial unique c'est oublier l'animal en l'homme et son adaptation aux écosystèmes les plus divers structurant les diverses sociétés. Toute idéologie internationnale rigide(contrairement au christianisme qui intégra diverses cultures et sut le plus souvent s'y intégrer tout en devenant un fil ténu favorisant les liens culturels) tue l'âme d'un peuple ou, comme dans le communisme, mélange des peuples pour unifier les hommes brutalement en une seule et même humanité mais en fait détruit les ciments culturels, détruit des solidarités nationales, pour aboutir à une réorganisation tribale, à des tensions internes destructrices, à un repli culturel. Paradoxalement donc, un mixage brutal de communautés culturellement très différentes aboutit à une forte diminution des échanges culturels, à un appauvrissement de la vie sociale. C'est l'histoire des migrations massives colonisatrices par d'anciens pays colonisés vers d'anciens pays coloniaux qui apparurent suite à la décolonisation, puis la chute de régimes autoritaires palliant plus ou moins aux tensions internes nées de la décolonisation, c'est le terreau de la naissance de l'homme du passé: intégristes musulmans d'Al Qaïda ou Daesh, et, de manière plus anecdotique, le retour au catholiscime conservateur refusant d'intégrer la réalité scientifique pour faire évoluer son dogme.

La disparition de l'unité culturelle détruit le corps social, c'est à dire une volonté commune altruiste tournée vers les générations futures, une volonté de participer à l'évolution de sa communauté en pensant, en vivant pour demain.

Au lieu de réfléchir pour comprendre le passé et mieux penser, inventer l'avenir, bien des hommes par peur de l'avenir se tourne vers le passé, vers la ritualisation sans compréhension, renonce à l'intelligence, renonce à être des hommes tout simplement.

lire http://www.mariejeannejourdan.com/tag/religion%20-%20histoire/: Ecolobabisme, la religion des partisans de la Vie.

Partager cet article

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans sociologie
commenter cet article

commentaires

voyance gratuite mail 25/11/2016 16:46

Bravo pour ton blog !! Et surtout, merci pour ce contenu qui me fait toujours plaisir!!
Amicalement

voyance gratuite par mail 21/09/2016 15:59

Franchement c’est un super blog grâce a ce site j’ai appris beaucoup de chose j’adore ce blog continue ainsi …

voyance gratuite mail 21/09/2016 14:18

Bravo pour le blog et vos articles.

voyance gratuite immediate 03/08/2016 14:34

Bravo pour le blog et vos articles.

voyance gratuite en ligne 03/08/2016 14:33

Un blog sympa que je découvre seulement !

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages