Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 14:39

Amis lecteurs, bonjour!

Ce week end j'ai assisté au "séminaire de Marine Le Pen: "au nom du peuple" à Lyon. Il dévoile le projet présidentiel de Marine Le Pen qui déclare: "ce projet je le mettrai en oeuvre en votre nom, au nom du peuple, pour que vive la France! 

Voici un petit compte  rendu de ce projet de diverses interventions d'un grand nombre d'intervenants , et de quelques réflexions qu'il m'inspire.

1/ Rétablir la supériorité du droit national

- Sortir l'U.E de la constitution(abrogation de l'article 15), mettre en place une union des nations. 

- Redonner à la loi française son autorité: en cas de conflit de normes entre un traité et la loi française, le juge devra trancher en faveur de la loi si celle ci est postérieur au traité.(modification article 55 de la constitution)

commentaire: sortir de l'U.E c'est aussi supprimer l'euro et le retour aux monnaies nationales. Hors bien des jeunes que ce soit dans le cadre des études ou loisir apprécient cette facilité de contact entre européens. Ne serait -il pas possible de garder une possibilité de paiement commun au moins avec les pays frontaliers uniquement sur carte bancaire et permettant de payer hôtellerie et transport et retirer aux distributeurs bancaires sur place un peu de monnaie locale pour des petites dépenses quotidiennes?

2/ Rendre la parole au peuple et établir une démocratie de proximité

- En instaurant le mode de scrutin proportionnel à toutes les élections(modification article 3 de la consstitution.)

- Réduction du nombre de parlementaires à 300 députés(contre 577 aujourd'hui). Election proportionnelle intégrale à 1 tour sur liste nationale, prime majoritaire de 30°/° des sièges pour la liste arrivée en têteet un seuil d'éligibilité de 5°/°, non cumul obligatoire. DIminuer le nombre de sénateurs à 200 maximum(contre 348 aujourd'hui) Le cumul d'un mandat exécutif local avec un mandat de sénateur sera de  nouveau permis, eu égard à la spécificité du Sénat qui "assure la représentation territoriales de la République(art 24 de la constitution.)

- élection présidentiel: mise en place d'un septennat présidentiel non renouvelable. 

- Suppression du CESE(conseil économique, social et environnemental)

- en mettant en place le référendum d'initiative populaire, c'est à dire le déclenchement automatique d'un référendum sur tout projet de loi ayant receuilli  500 000 signatures de citoyens.

- Ce qui impose de modifier l'article 11 de la constitution: 

En effet en 1958 le Général de Gaule initie le référendum à la demande du chef d'état ou du gouvernement(1er ministre) en ce qui concerne l'organisation des pouvoirs publiques et la ratification d'un nouveau traité. La loi constitutionnelle de 1995 « à la politique économique ou sociale de la Nation et aux services publiques qui y concourent, sous la présidence de Sarkosy, s'y ajoutera les questions d'ordre environnementales en 2008. D'autre part Sarkosy en 2008 introduit le référendum d'initiative populaire mais dans des conditions irréalisable: à l'initiative 1/5 du parlement(soit 185 députés ou sénateurs sur un total de 925) et soutenu par 1/10 du corps électoral soit 4,46 millions de signataires puisque la France compte 44,6 millions d'électeurs.(voir wikipédia)

" 3. En ce qui concerne la procédure, il appartient soit au gouvernement, soit aux deux assemblées par une proposition conjointe, de demander au Président de la République l'organisation d'un référendum qui, en tout état de cause, ne peut porter que sur un projet de loi (ce qui signifie que l'initiative parlementaire ne peut se manifester que sur un projet de loi préalablement déposé par le Premier ministre et soumis à la délibération des assemblées).

4. Dès lors qu'il est saisi par le gouvernement ou les deux assemblées d'une demande de référendum, le Président de la République est seul maître de sa décision : il exerce, par décret non contresigné, ce qu'il est convenu d'appeler une compétence propre. Sa marge de liberté diffère cependant selon le contexte politique. Si les majorités présidentielle et parlementaire coïncident, le Président pourra sans difficulté demander à son gouvernement de lui proposer un référendum : l'initiative du référendum sera en fait une initiative présidentielle. En revanche, si les majorités divergent (hypothèse dite de cohabitation), la liberté du Président est très restreinte et se limitera à un droit de veto sur une initiative qu'il ne maîtrise plus.

La révision de 1995 a ajouté une disposition selon laquelle le gouvernement, quand il est à l'origine d'une proposition de référendum, doit faire devant chaque assemblée une déclaration qui sera suivie d'un débat (sans vote, mais il est évidemment loisible à l'Assemblée Nationale de mettre en cause la responsabilité du gouvernement par le vote d'une motion de censure. C'est d'ailleurs dans une telle circonstance, en octobre 1962, qu'a été votée la seule motion de censure de toute l'histoire de la Vème République).

5. La loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 a ouvert la voie à une participation populaire à l'initiative du référendum. Participation populaire à l'initiative d'un référendum et non référendum d'initiative populaire, la nuance est importante. En effet, les électeurs ne peuvent venir qu'au soutien d'une initiative prise par un cinquième des parlementaires (soit 185 parlementaires sur un total de 925 si les deux assemblées atteignent le plafond fixé par l'article 24 de la Constitution) et ils doivent représenter un dixième des électeurs inscrits, soit plus de quatre millions quatre cent mille électeurs (44 472 733 électeurs inscrits au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2007) : la démocratie directe reste sous tutelle de la démocratie représentative, ce qui n'est pas tellement étonnant quand le mot d'ordre de la révision de 2008 est le renforcement de l'institution parlementaire. Le référendum n'est d'ailleurs pas obligatoire, il ne le devient que si, dans un certain délai (fixé par la loi organique), les deux assemblées n'ont pas examiné la proposition, la compétence présidentielle dans ce cas étant dans ce cas une compétence liée alors que dans les autres référendums, sa compétence est discrétionnaire.

6. Le Conseil Constitutionnel ne se reconnaît pas compétent pour statuer sur la conformité d'une loi référendaire à la Constitution, au motif -principal- qu'une telle loi constitue l'expression directe de la souveraineté nationale (décision du 6 novembre 1962, confirmée par la décision du 23 septembre 1992). D'où le paradoxe d'une loi référendaire "hors hiérarchie des normes", mais qui peut cependant être modifiée par une loi parlementaire dès lors que son contenu appartient au domaine législatif ordinaire.

La compétence du Conseil constitutionnel n'en trouve pas moins cependant à s'exercer, d'une part en ce qui concerne l'organisation des opérations de référendum sur lesquelles il est consulté et dont il proclame les résultats, d'autre part à titre contentieux en tant que juge de la régularité de ces opérations. Cette compétence contentieuse peut exceptionnellement s'exercer a priori dans les cas où l'irrecevabilité opposée à des requêtes mettant en cause des opérations référendaires à venir « risquerait de compromettre gravement l'efficacité de son contrôle des opérations référendaires, vicierait le déroulement général de vote ou porterait atteinte au fonctionnement normal des pouvoirs publics » (jurisprudence relative au référendum sur le quinquennat en 2000, confirmée en 2005). Et il faut ajouter que dans le cadre d'une participation populaire à une initiative référendaire, la proposition qui en résulte doit être soumise à un contrôle préventif de constitutionnalité confié, comme il est normal, au Conseil constitutionnel, ce qui souligne les précautions prises pour éviter tout débordement de cette procédure. 

extrait de:http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/la-constitution-de-1958-en-20-questions/dans-quels-cas-la-constitution-prevoit-elle-des-referendums.17364.html

Marine Le Pen propose donc de modifier l'article 11 de la constitution afin de déclencher automatiquement un référendum sur tout projet de loi ayant recueilli 500 000 signatures de citoyens inscrits sur les listes électorales comme en Suisse.

La procédure de révision de la Constitution prévue par son article 89 suppose :

  • l'accord du Président de la République et du Gouvernement ;
  • l'accord de chacune des deux chambres ;
  • et, selon le cas, l'accord des citoyens (par référendum) ou celui du Congrès (deux chambres réunies se prononçant à la majorité des 3/5e des suffrages exprimés). C'est au Président de la République de choisir la voie (référendum ou Congrès).

Mais la révision de 1962 portant sur l'élection du Président de la République au suffrage universel direct a été soumise directement au suffrage universel. Elle n'a pas emprunté la voie de l'article 89 de la Constitution mais celle de l'article 11 (référendum décidé par le Président de la République, qui n'exige pas l'accord du Parlement). 
Le Conseil constitutionnel se déclare incompétent pour statuer sur une révision constitutionnelle. 

(voir:http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/les-revisions-constitutionnelles/les-revisions-constitutionnelles.5075.html

Quelle réflexion cette réforme peut - elle inspirée?

- Cette réforme ouvre le recours au référendum à TOUS les domaines, alors qu'au préalable ses champs d'action étaient limités

- Comme la procédure de révision de la constitution par l'article 89 est extrêmement contraignante(accord des deux chambres), on peut supposer que Marine Le Pen soumettra directement sa réforme au suffrage universel en utilisant l'article 11  comme ce fut le cas en 1962 concernant la réforme électorale.

- On pourrait penser que cette réforme permettra d'abroger la loi sur "le mariage pour tous" si une pétition était à nouveau lancée et recueillerait 500 000 signatures comme ce fut le cas avant la promulgation de la loi sur "le mariage pour tous" qui recueilli 700 000 signatures. Hors l'article 11 ainsi que la proposition de Marine Le Pen ne concerne QUE les projets de loi et non  pas les lois votées, donc il faudrait qu'un nouveau projet de loi annulant la loi sur "le mariage pour tous" soit déposé par le gouvernement(ce qui l'engagerait en faveur des opposants au mariage pour tous ce que Marine Le Pen a semblé vouloir éviter jusqu'à présent)  ou par un député ce qui me semble plus probable, et ce serait ce nouveau projet de loi qui ferait l'objet d'un référendum. 

 

- 2e réforme constitutionnelle: modification de l'article 89 de la constitution: La constitution ne pourra plus être modifiée par le congrès réuni à Versailles mais par référendum.

Ainsi, si la majorité des chambres lui était défavorable, le congrès ne pourra pas supprimer la modification constitutionnelle concernant le référendum. 

 

2/ sécurité des français:

- Rétablissement des frontières, sortir de l'espace Schengen, 6000 postes de douaniers à prévoir, plan de recrutement de15 000 policiers et gendarmes, présomption de légitime défense accordée aux policiers comme c'est déjà le cas pour les gendarmes, amélioration du matériel. 

- Rendre impossible la régulation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale., supprimer le droit du sol, revenir à l'esprit initial du droit d'asile(politique, ex: Edward Snoden qui dénonça l'espionnage de la NSA)

- Reprise en main par l'état des zones de non droit: désarmement des banlieues, cibler les 5000 chefs de bandes identifiés par le ministère de l'intérieur, afin d'empêcher leur reconstitution, ajouter à la peine pénale l'injonction civile d'éloignement.

- Eradication du terrorisme, expulsion des fichés S ou délinquants ou criminels étrangers, prison et indignité nationale pour les fichés S ayant tentés de  faire ou fait le djihad ou  sympathie avec le terrorisme, fermeture des mosquées des fondamentalistes radicaux., augmentation des moyens de renseignement intérieur et extérieur. 

- Tolérance 0, abrogation de la oi Taubira, peines plancher, création de 40 000 places de prison en 5 ans, mettre en place des accords bilatéraux pour que les étrangers condamnés purgent leur peine dans leur pays d'origine.

- Augmentation du nombre de magistrats judiciaires. 

3/ retour de la prospérité:

- Soutien aux entreprises françaises: maîtrise de notre monnaie, protectionnisme intelligent: taxe des exportations de ce qui peut être produit sur notre territoire, d'où des circuits courts en accord avec une politique de maîtrise des dépenses énergétiques liées au transport dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique. 

- Mesures en faveurs des TPE et PME en abaissant les charges sociales.

- Plan de ré - industrialisation: coopération de l'industrie avec l'état - stratège, privilégier l'économie réelle face à la finance spéculative. 

- Créer un grand ministère de la mer et de l'Outre mer afin de valoriser la dimension maritime de la France. 

- Priorité nationale à l'emploi des français. 

- Augmenter de 30°/° le budget de la recherche(soit 1°/° du PIB.)

 

4/ Protection sociale et pouvoir d'achat

- Age légal de la retraite à 60 ans avec 40 annuités pour une retraite complète.

- Retrait de la loi EL Khomri.

- Politique nataliste envers les familles françaises: indexation des allocations familiales sur le coût de la vie. 

- Revaloriser le pouvoir d'achat: augmenter le minimum vieillesse(ASPA), prime de pouvoir d'achat pour les bas revenus(jusqu'à 1500 E par mois) financée par une contribution sociale sur les importations de 3°/°. 

- Baisser de 5°/° les tarifs du gaz et électricité. 

- Maintenir la durée légale hebdomadaire du travail à 35h , défiscaliser les heures supplémentaires et maintenir leur majoration

- GPA : maintien de l'interdiction, PMA pour les seuls problèmes de stérilité.

- Revaloriser l'allocation aux adultes handicapés, faciliter leur accès à l'emploi

- Audit des structures d'accueil et d'aide à l'enfance et revoir les politiques d'aide sociale à l'enfance.

 

commentaire: "défiscaliser les heures supplémentaires", espérons que le maintien des majorations des heures supplémentaires compensera un peu cet encouragement par la défiscalisation fait aux entreprises de préférer les heures supplémentaires à l'embauche qui augmente leurs charges sociales. D' une part il existe déjà des dérogations au paiement des heures supplémentaires, ainsi des infirmières de nuit perçoivent une prime bien inférieur au paiement d'heures supplémentaires de nuit, l'encouragement à faire des heures supplémentaires peut attirer des personnes surmenées, en difficulté sociale ou financière ce qui peut avoir une répercussion soit sur la qualité du travail ou sur leur santé; d'autre part cette mesure décourageant l'embauche est contraire à une politique de résorption du chômage.

5/ Santé:

- Relever le numérus clausus d'accès aux études médicales pour éviter le recours massif aux médecins étrangers et permettre les départs en retraite. Lutter contre les déserts médicaux.

- Augmenter les effectifs de la fonction publique hospitalière. 

- Réaliser des économies en supprimant l'aide médicale d'état réservée aux clandestins, en luttant contre la fraude (carte vitale biométrique fusionnée avec la carte d'identité), augmentation des génériques afin de baisser le prix des médicaments coûteux, développer la vente à l'unité en imposant aux laboratoires le conditionnement unitaire. 

commentaire: 

- supprimer l'aide médicale aux clandestins: la solution serait d'expulser les clandestins, mais supprimer l'aide médicale, puisque déontologiquement un médecin ne serait refuser ses soins à une personne en danger, revient simplement à reporter la charge financière sur le budget des hôpitaux par le biais des services d'urgence ou de maternité, ou sur des médecins dont la conscience professionnelle les empêche d'abandonner un patient vu en urgence. Cela reviendra donc à encombrer les services d'urgence alors que précisément des efforts de soins ambulatoires avaient pour but de les dégeorger, de retarder un traitement et donc d' augmenter la gravité de la pathologie et son coût, et surtout de faire flamber le risque épidémique(tuberculose, SIDA, parasites...) 

6/ Fiscalité:

- Pas de hausse de la TVA et de la CSG, maintien de ISF. 

- Développer le mécénat populaire par la création d'une plateforme numérique dédiée.

- Baisse de 10°/° de l'impôt sur le revenu des 3 1ères tranches.

- Simplification fiscale: suppression des impôts à faible rendement.

- Suppression du prélèvement à la source. 

- Lutte contre l'évasion fiscale, priver les multinationales qui pratiquent l'évitement fiscal des marchés publiques, dénoncer les conventions fiscales accordant des privilèges indus aux pays du Golfe.

 

commentaire: 

- Deux mesures intéressantes qui le seraient encore plus  si elles se complètent : cette plateforme de mécénat pourrait permettre aux citoyens soumis à l'ISF de devenir mécène et soutenir un idéal qu'il partage(patrimoine national, ONG, recherche...) en leur permettant de verser l'ISF sur cette plateforme. Ainsi le citoyen soumis à l'ISF participerait à la solidarité nationale tout en restant maître de l'usage de sa richesse.

 

 

7/ Travail:

- Revaloriser le travail manuel

- Dispositif 1er emploi: exonère de charges la 1ère embauche d'un jeune de moins de 21 ans pour une entreprise, délais maximum de 2 ans. 

- A charge aux établissements supérieurs d'enseignement général et professionnel de trouver un stage pour un élève. 

- Service militaire adapté existant en outre - mer, étendu à la métropôle. 

- Préserver le statut de la fonction publique, revaloriser le point d'indice des fonctionnaires, et dans un souci d'égalité établir à 2 j le délai de carence de paiement des indemnités journalières d'assurance maladie. 

 

8/ Education;

- Renforcement des apprentissages fondamentaux(français, histoire, calcul). 

- Port d'un uniforme scolaire, revenir sur la réforme des rythmes scolaires.

- Développer la formation en alternance(contract d'apprentissagen contract de professionnalisation). 

- Grand plan national de création de filières des métiers d'art. Restaurer l'éducation musicale dans les établissements scolaires. 

- Préserver le statut d'intermittent du spectacle par la création d'une carte professionnelle préservant ce régime.

- Supprimer Hadopi et ouvrir le chantier de la license globale.

commentaire:

pourquoi un intermittent du spectacle devrait - il bénéficier d'un statut plus avantageux qu'un saisonnier agricole? La solution est pourtant simple, comme la plupart des saisonniers, il lui faut pratiquer 2 métiers, l'état pourrait l'y aider en proposant une 2e activité intermittente(ex encadrement, prestation au sein du service national, militaire, civil ou adapté, lutte contre l'illettrisme).

- Bonne idée de restaurer l"éducation musicale en primaire. Mais je pense qu'il est aussi important d'encourager l'aisance du contact social qui manque à bien des jeunes, la vie de groupe par la danse qui est aussi un bon moyen d'aimer la musique. Danse folklorique ou country en primaire, rock au lycée, valse en fin d'étude. La danse favorise aussi la complicité des couples à un âge avancée et représente un bon exercice quand l'activité physique tente à diminuer avec l'âge. 

-  la seule façon de tordre le cou à toute idéologie fanatique archaïque est de lutter contre le conditionnement religieux archaïque dans l'enfance en introduisant l'histoire des religions. A ce sujet je vous invite à découvrir les 2 vidéos en fin d'article.

9/ Militaire:

- Quitter l'OTAN et restaurer une capacité de défense autonome.

- Reconstituer une offre industrielle française afin de répondre aux besoins de notre armée et garantir notre indépendance stratégique. 

- Budget de la défense à 2°/° du PIB dès la 1ère année du mandat pour aller vers 3°/° fin de mandat. Ces 2°/° minimum seront inscrit dans la constitution Financer: un 2e porte avion, augmentation des effectifs, concervation de la dissuasion nucléaire, augmentation des moyens des armées, 

- Service militaire minimum obligatoire de 3 mois. 

commentaire: plutôt qu'un service militaire, il serait préférable de proposer un service national, option militaire ou civil(qui pourrait être aussi un service adapté) soit par choix ou parce que le postulant est déclaré inapte au service militaire. 

10/ Sur le plan international: 

- Renforcer les liens de la francophonie.

- Politique de co - développement avec l'Afrique dans les domaines surtout de: développement de l'école primaire, systèmes agricoles, défense et sécurité.

commentaire: il est impératif que toutes les nations pratiquant une politique de co développement avec l'Afrique l'associe à une politique de contrôle de la démographie galopante qui ne peut que déboucher sur des déferlantes migratoires. On peut imaginer le retour des industries "paternalistes" d'antan qui construisaient les cités ouvrières et subventionnaient les écoles, il faudrait là qu'elles subventionnent également un centre de contrôle des naissances.Il faut surtout que la France ou autre pays européens méditerranéens notamment, passe des accords avec les pays d'Afrique du nord pour mettre en place une production industrio - artisanale utilisant le solaire saharien, en s'inspirant notamment de la politique solaire que mène avec succès actuellement le Maroc avec son immense ferme solaire et ses projets colossaux d'agrandissements. D'autre part l'utilisation du solaire en stockant en batterie l'électricité solaire pourrait permettre de travailler aux heuresles moins chaudes et la nuit, une coopération international méditerranéenne devrait permettre la construction d'un canal pour le transport de la production. 

11/ La France puissance agricole au service d'une alimentation saine:

- patriotisme économique agricole: soutien aux produits français, notamment dans les commandes publiques. Politique agricole française au lieu de "commune"

- Refus TAFTA et CETA, développer les circuits courts.

- Encourager l'installation de jeunes agriculteurs.

- Qualité: interdire les produits ne respectant pas les normes françaises, lutte contre la concurrence déloyale. Soutien aux exportations par le label de qualité. 

 

12/ Environnement, transition énergétique:

- Produire, consommer, retraiter au plus près, circuit court = économies d'énergies. 

- Isolation de l'habitat: une des priorités du quinquennat

- Maintien, modernisation, sécurisation de la filiaire nucléaire: contrôle de l'état sur EDF= service publique maintenu. Pas de fermeture de Fessenheim 

- Soutien de la filière française de l'hydrogène par l'état afin de réduire la dépendance au pétrole.

- Interdire GDS tant que les conditions satisfaisantes d'environnement, santé...ne sont pas réunis. Interdire les OGM, principe de précaution.

-Protection animale: interdire ferme - usine, abattage sans étourdissement, limiter le +possible l'expérimentation animale. 

 

13/ Assurer l'égalité sur tout le territoire et renforcer l'accès au logement.

- Egal accès aux services publics, nottament en milieu rural. Non à la libéralisation du rail voulue par l'U.E

- Un seul ministère: aménagement du territoire, transports et logement. Rééquilibrer la politique de la ville vers les zones désertifiées et rurales.

- Facilité d'accès à la propriété, parvenir à 1°/° du parc HLM vendu chaque année. Réduire les droits de mutation de 10°/°

- Aide à la construction et réhabilitation des logements par la baisse de la taxe d'habitation pour les revenus plus modestes et gel de son augmentation, pérennisation des APL(suppression de la prise en compte du patrimoine dans leur calcul). Construction de logements jeunes revaloriser de 25°/° les APL jusqu'à 27a dès la 1ère année du quinquennat.

- Priorité aux logements sociaux pour les français sans effet rétroactif. 

- Soutenir l'investissement en infrastructures en milieu rural, renationaliser les sociétés d'autoroutes, refuser la vente des actifs stratégiques détenus par la puissance publique.

 

commentaire: ce serait une bonne chose si ce ministère d'aménagement du territoire s'organise sur un plan régional afin de pouvoir mener une politique de développement durable et de transition énergétique vers les énergies renouvelables, éoliennes ou solaires en adaptant l'urbanisation et industrialisation aux possibilités de développement énergétique local et les transports à l'urbanisation. 

Quant aux ennemies de l'éolien qui sont souvent des adeptes du nucléaire, qu'ils me disent en quoi une éolienne est plus laide et surtout plus nocive qu'une lignée de pylones pour courant à haute tension dont on sait qu'il crée un champs électomagnatique dangereux avec une augmentation du risque de leucémie pour les enfants de moins de 6 ans. Ce risque apparait  au dessus de 0,4 micro tesla, le parlement européen recommande donc une exposition au dessous de 0,25 microtesla. Une étude faite par des chercheurs d'Oxford montre  que le risque de leucémie augmente de 69°/° pour les enfants dont le somicile est à moins de 200m des lignes de haute tension au moment de leur naissance, et de 23°/° pour une distance entre 200 et 599m par rapport à ceux nés à plus de 600M. (http://www.danger-sante.org/danger-lignes-haute-tension/)

D'autre part, poser le problème de la destruction du socle de l'éolienne(qu'il faut certes revoir), n'est en rien comparable ni aux risques ni au frais occasionnés par le démantèlement des centrales nucléaires arrêtées. 

 

Conclusion:  Beaucoup de très bonnes choses donc dans ce programme, mais un point noir cependant: la folle poursuite de la politique énergétique par le nucléaire. Pourtant la volonté de coopération avec l'Afrique pourrait l'éviter en suivant l'exemple d'un petit pays qui va devenir grand: le Maroc. C'est à dire en développant une zone saharienne d'industries utilisant l'énergie solaire voir associé à la géothermie, avec des contrats de travail 3 à 6 mois de travail contre la même période de repos et donc une politique générant un plein emploi. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article

commentaires

voyance gratuite par telephone 11/07/2017 11:52

Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages