Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 18:57

La mondialisation a toujours existé. Simplement, elle a changé de vitesse, de forme, de leader au cours de l'évolution humaine.

- La mondialisation, certes n'était pas à l'échelle planétaire mais un vaste réseau  commercial et culturel existait déjà  à l'époque des pharaons mettant en contact des civilisations de part d'autre du bassin méditerranéen(http://www.cosmovisions.com/Commerce-Egypte.htm). Elle a laissé le souvenir à travers des légendes "d'un âge d'or" de l'humanité qui disparut vers la fin du 1er millénaire avant J.C du fait semble t-il d'un changement climatique qui fragilisa bon nombre de cités orientales et favorisa l'invasion des "peuples de la mer". Ce commerce, tout comme celui plus tard et à plus grande échelle des arabes et des chinois, se faisait par "intermédiaires", un peuple A troquant avec un peuple B qui lui même troquait les produits de A contre ceux du peuple C, si bien, qu'indirectement, par l'entremise de B, des échanges avaient lieu entre A et C. D'autre part dans l'antiquité, deux grands centres civilisationnels avaient des contacts: Memphis en Egypte, et Babylone en Mésopotamie. Les tablettes de Gilgamesh, pour la 1ère fois connue, traite du thème du "héros" à la recherche de l'immortalité,;thème cher ensuite à la Grèce comme à Rome. Ce récit voyagera des cités sumériennes près du golf persique jusqu'au nord de la Mésopotamie à Babylone qui rayonnera jusqu'au proche - orient,(dans les écrits hébreux de la mer morte?selonwikipedia) et jusqu'en Egypte. Ce texte apparait donc comme fondateur dans la philosophie du "héros" qui perdurera jusqu'au récit moyen - âgeux sous la forme du preux chevalier à la recherche du St Graal et inspira peut être aux Macchabées(juifs se révoltant contre l'hellénisation et la profanation du temple) la croyance de l'âme immortelle du héros juif combattant.

- Remontons plus loin: que ce soit à l'époque préhistorique ou chez des peuples ayant conservé une culture chasseur - cueilleur ou en Afrique, chamanisme et animisme, semble partager par l'ensemble de l'humanité. De même le sacrifice humain pour obtenir la faveur des dieux semble avoir été hélas partagé de manière générale dans les diverses civilisations humaines pré - chrétienne ou avant Abraham pour les hébreux. La mondialisation donc est permise parce que nous partageons tous un concept spirituel commun et qui évolue avec les changements de société. 

C'est la mondialisation heureuse qui s'établit progressivement par le biais du commerce et de proche en proche et non pas par l'invasion brutale d'un peuple d'une contrée lointaine aux moeurs étrangères.  Ce deuxième scénario, bien sûr évoque la colonisation et les souffrances réelles et nombreuses qu'elle entraîna par une exploitation honteuse des indigènes et l'humiliation du vaincu, bien qu'elle fut parfois possible ou facilité par des guerres de conquêtes locales par des tyrans particulièrement sanguinaires et que la colonisation aussi arrêta des massacres:

je pense aux massacres rituels des aztèques en Amérique centrale, les zoulous en Afrique où l'Afrique du sud sous contrôle anglais sauva des ethnies locales ou réfugiés de l'extermination par les zoulous, a la fin du piratage barbaresque en Méditerranée par la conquête de la côte algérienne sous Charles X et poursuivit par Napoléon III, aux indiens algonquins qui acceptèrent les français sur leurs terres pour les protéger des iroquois qui s'allièrent aux anglais pour chasser les français et massacrés les algonquins ensuite, de même si les indiens d'Amérique du Nord se virent dépossédés en partie de leur territoire suite à la colonisation anglaise, l'indépendance des USA fut leur ruine et leur perte.

Mais aujourd'hui on assiste aux conséquences dramatiques de la décolonisation trop rapide:  

- L'Afrique se tourne toujours vers l'Europe et alimente aujourd'hui un flux migratoire favorisé par les instances européennes et qui met en péril l'unité des nations. Des nations africaines virent le jour minées par les rivalités ethniques, l'acquisition d'un armement moderne sans institutions nationales et internationales solides fit que la force à tous les niveaux bien souvent eut force de loi, ce contexte bien entendu ne pouvait que favoriser l'essor d'un islam radical qui créait l'unité, et dont le Coran fait l'éloge de la "guerre sainte". L'essor de la médecine, la lutte contre les maladies parasitaires et les épidémies, l'urbanisation, favorisa le "boom" démographique dans toute l'Afrique car il ne s'accompagna pas comme en Asie du contrôle des naissances ce qui eut pour effet d'entretenir une paupérisation de la population notamment en Egypte. Ajouter à cela des états - bandits qui vendent à l'étranger(Chine, Arabie Saoudite, Qatar ect ...les terres tribales, plus les exploitations pour bio - carburant à l'huile de palme et vous aurez un beau tableau de désastre écologique et d'une grande cause d'expatriement de la population locale. 

- Mais hélas, à ce tableau déjà sombre s'ajoute celui de la politique économique sous fond idéologique de la politique européenne, en fait portée par l'Allemagne d' Angela Merckel: encourager l'immigration extra - européenne, africaine esentiellement. 

 

 

 

- Il existe donc une autre mondialisation, celle des déportations de population sans tenir compte des facteurs culturels et celle ci est mortifère!

- C'est celle que nous connaissons, et qui par les siècles passés a causé massacres et génocides: la colonisation de peuplement. l'Europe, Les USA, ont diffusé leur savoir faire, leur technologie en Afrique, en Orient sans pour autant chercher ou réussir à vraiment avoir une influence culturelle. Pire, le pétrole a donné une puissance phénoménale aux pétro - monarchie, qui elles, n'ont pas lésiné pour favoriser l'essor de l'Islam le plus rétrograde et dans le chaos politique actuel, printemps arabe, guerres, immigration en EUrope, il y a une constante: l'influence grandissante de l'islam en Orient, en Afrique, colonise également l'Europe dont la France, les mosquées ont poussé comme des champignons, on a vu les dégâts pouvant être causés par quelques terroristes, la guerre de Syrie a montré que c'est par milliers que l'on peut compter de potentiels terroristes en Europe, en France. Ils sont donc en mesure de faire pression sur des politiques qui voudront acheter la paix et sécurité civile et comme leur taux de natalité est élevé, la situation ne peut que s'aggraver. Le communautarisme mine tout particulièrement la France qui depuis Louis XIV est habitué à un modèle nationale centralisé, certains disent même qu'il se serait propagé au sein de l'armée...

Mais sur le plan économique, le leader mondial semble devenir la Chine, un exemple de mondialisation arnachique: en tirant les prix vers le bas, c'est le monde ouvrier à l'échelle mondiale qui en fait les frais. En achetant des terres en Afrique, elle dépossède l'africain de sa terre, elle est accusée par les pays technologiquement avancés d'investir également dans les industries étrangères pour s'accaparer des brevets, de déposséder un pays de ses biens intellectuels.

Un exemple: Depuis les années 2000, le commerce bilatéral entre la Chine et l'Amérique latine a explosé, passant d'à peine 12 milliards de dollars à près de 300 milliards aujourd'hui! Les latino - américains sont partagés sur ce partenariat: ...les investissements chinois et les exportations de produits de base ont redynamisé les économies latino - américaines, la croissance en Amérique latine est de plus en plus couplée aux cycles économiques chinois. D'autre part, si la Chine peut stimuler des pays bien dotés sur le plan des ressources primaires comme les pays andins , el Brésil, l'Argentine, la concurrence chinoise a des efftes récessifs réels sur le secteur manufacturier. latino - américain, par exemple au Mexique. Ce pays a vu décliner des pans entiers de son secteur de la fabrication comme le textile, le jouet et tous les secteurs à forte intensité de main d'oeuvre sous les coups des produits chinois à bas prix.        Revue  Diplomatie n° 85 mars - avril 2017

- Que ce soit pour des raisons écologiques ou sécuritaires, il nous faut donc retourner au modèle de la mondialisation de l'âge dor: échange et solidarité de proche en proche! Pour illustrer mon propos, je vous laisse lire "le mot de Mick et Mousse que je reçois par mail:

Que tu aies une voiture « Diesel » ou non, lis ceci :

 

Pour qui nous prend-on ?

 

C'est une très bonne analyse nous démontrant que nos politiques (et les verts) nous font du spectacle:

La paranoïa du DIESEL ne concerne que les automobiles !

Les Poids lourds, Autocars, Navires, sont exclus !

 

Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs du véhicule DIESEL, il faut leur révéler les données de l’industrie maritime qui a démontré qu'’en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé,

les 5 plus gros navires-cargos du monde polluent autant que l’ensemble des 760 millions d’automobiles de la planète.

Vous savez, ces jolis porte-conteneurs qui nous alimentent en produits que l’on fabriquait dans nos usines délocalisées, aujourd’huiils brûlent chacun 10.000 tonnes de carburant pour un aller et retour entre l’Asie et l’Europe.

Ces malheureux 15 navires font partie d’une flottille de 3.500, auxquels il faut ajouter les 17.500 tankers qui composent l’ensemble des 100.000 navires qui sillonnent les mers.

 

Pour ne pas quitter le domaine maritime, rappelons que la flotte de plaisance française est d’environ 500.000 unités, dont 5.000 yachts de plus de 60 mètres, et que le plus moyen de ceux-ci brûle environ 900 litres de fuel en seulement une heure, alors que les 24 % de foyers français qui se chauffent au fioul ont du mal à remplir leur cuve pour l’hiver.

 

Pour continuer sur le chemin de la schizophrénie paranoïde, prenons en compte toute la flottille de pêche et les 4,7 millions de poids lourds en transit à travers la France,

 

Les milliers d’avions qui sillonnent le ciel et dont la consommation par passager et par km parcouru est 3 fois plus nocive pour le climat que l’automobile.

 

Pour compléter cette petite fable, n’oublions pas l’indispensable domaine agricole où la consommation moyenne d’énergie est de 101 litres de fuel par hectare.

 

Mais pas d’affolement, Hulot va certainement sauver la planète en collant une nouvelle TAXE sur les seuls véhicules DIESEL et affaiblir un peu plus notre industrie automobile, ce qui augmentera le chômage dans la foulée.…

 

Comme vous le savez bien, en payant une TAXE sur le gas-oil, celui-ci ne polluera plus … sauf si vous estimez qu’on vous prend vraiment pour des c... !

 

- C'était "le coup de gueule"  de Mick qui illustre parfaitement que parler écologie sans parler d'économie protégée et régionale pour encourager la production locale, éduquer pour que le consommateur consomme de préférence des produits locaux et de saisons, c'est parler pour rien faire! 

- Maintenant comparons les "mondialisations" à travers les âges.

- QUe ce soit l'empire romain, la conquête arabe, la colonisation européenne, la mondialisation passe par le commerce, ou les guerres de conquêtes et les idées, les interactions culturels suivent les voies commerciales ou celles des conquérants. La mondialisation économique s'accompagne de mondialisation culturelle: la culture grecque se répand via son conquérant romain, le christianisme primitif et le bouddhisme via les voies commerciales, le christianisme moyenageûx et  l'Islam via les conquêtes ou calcul politique, le nationalisme républicain suite aux conquêtes napoléoniennes, l'américanisme et le communisme mode de vie des deux grands vainqueurs s'étendent en Europe à la fin de la 2sde guerre mondiale. Dans tous les cas le mondialisme se traduisait par un rapprochement culturel à l'échelle d'une grande région planétaire ou à celle de la planète. Mais si la rapidité des moyens de transports commerciaux favorisa l'américanisation ainsi que l'audio - visuel, dans un deuxième temps, la baisse du coût augementa la mobilité des populations et paradoxalement favorisa le communautarisme. Au 17e ou 18e s quand on partait pour l'Amérique ou l'Afrique, c'était des adieux souvent définitifs, maintenant il n'y a que des "au revoir" et pour des destinations moins lointaines on revient au pays chaque année pendant les congés, c'est le cas notamment des nords africains en France, on ne coupe pas donc avecsa culture d'origine, et si la migration est massive, le comunautarisme s'installe . Jadis, alors que le contact avec son pays d'origine était rare ou inexistant pour le migrant, il fallait en France, par le droit du sol entre 1851 et 1889 être né en France d'un parent lui même né en France, en 1889 les enfants étrangers nés en France et domiciliés en France à leur majorité sont français, ou bien encore un étranger peut devenir français en s'engageant dans la légion étrangère. Récemment, il a été question de ramener à 1 an de présence en France pour les personnes bénéficiant du droit d'asile même si rentrées clandestinement, au lieu des 5 ans actuellement requis pour toute personne demandant la nationalité française.

- Ainsi, paradoxalement, le contact gardé avec le pays d'origine comme les nord - africains ou européens par des retour au pays à chaque grand congé annuel(congé qui n'existait pas avant guerre et donc ne pouvait permettre une longue absence et le retour au pays à cette occasion), les migrations de masse , la barrière de l'Islam qui interdit le mariage d'une musulmane avec un non musulman(mais autorise le mariage d'un musulman avec une chrétienne ou une juive, les enfants étant alors considérés comme musulmans) conduisent à un chaos mondial lié au comunautarisme où "l'enfer c'est les autres" comme le disait si joliement J.P Sartre.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages