Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 17:54
d'une cité... où tous les hommes s'aimeraient vraiment..." C'était les paroles d'une jolie chanson de mon enfance à l'école catholique de Ste Thérèze de la plaine, plus tard j'appris que c'était l'hymme cérémonial de l'ONU. Mais l'altruisme n'est pas né parce que l'homme est un mammifère aux nobles sentiments, mais de la cruelle nécessité de survie en milieu hostile à l'ère glaciaire de notre préhistoire chez nos ancêtres prédateurs-chasseurs, chez qui l'union en grandes tribus permit une organisation sociale débouchant sur des chasses organisées et une organisation du travail. De nos jours, l'humanité arrive à un nouveau tournant de son évolution. Les enjeux de survie de l'humanité face à des enjeux écologiques à l'échelle planétaire, dépendront de sa capacité à s'organiser efficacement à l'échelle planétaire sinon toute ses performances techniques s'avèreront inutiles à sa survie car inapplicables pour raison géopolitique. Cette capacité à s'organiser à l'échelle planétaire ne pourra se concevoir que lorsque les hommes pourront concevoir que leur quête d'éternité tout au long de leur histoire, concerne en fait la protection éternelle du patrimoine génétique. C'est lui, le patrimoine génétique de l'humanité, le seul"Dieu vivant" des chrétiens et il comporte 25000 gènes. Mais dans ce patrimoine se trouve toute l'histoire de l'évolution, et seulement 1°/° de ces gènes nous différencie des grands singes, soit environ 250. Si on enlève le pourcentage de ceux codant pour le morphotype raciale, il en reste relativement peu pour coder notre individualité. Ainsi en tentant de nous organiser solidairement à l'échelle planétaire, notre technologie nous permettra peut être d'échapper à l'extinction cyclique des espèces, même si pour celà il nous faudra peut être un jour coloniser Mars. En effet, en assurant la survie éternelle de notre espèce, nous assurons la résurrection génétique des individus puisque statistiquement des combinaisons d'un nombre fini de gènes qui se répètent infiniment, aboutit forcément à la répétition des mêmes codes génétiques dans le temps. Certes, un homme ne se résume pas à un code génétique, tout au long de sa vie, son vécu influera sur sa nature. Mais la manière dont il aura vécu contribuera à façonner le monde de demain et assurer ou non sa résurection génétique quelque part sur terre dans de plus ou moins bonnes conditions de vie.

Partager cet article

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans psychologie - sociologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages