Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 19:18
J'écoute la radio en faisant mon repassage, c'est un interview du chanteur Manu Chao, altermondialiste, et ce que j'entend me révolte:
-Le journaliste: "Manu Chao, vous êtes partisan de la légalisation de toutes les drogues, pourquoi?"...
-réponse de ManuChao:  Parce que si on ne le fait pas, la mafia sera maître des pays qui la fournissent, et je ne veux pas acheter à la mafia. Je veux pouvoir faire pousser mon herbe chez moi...ou acheter directement à un petit producteur...de la même manière que je préfère acheter mon vin directement à un producteur plutôt qu'au supermarché...
- Le journaliste: "la vente de cigarettes est légale et pourtant la mafia s'en occupe..."
- Manu Chao: "Mais vous n'allez pas comparer l'argent fait sur la drogue avec celui fait sur le passage illégal pour éviter les douanes!"...

Ben voyons, pensais- je furieuse et en moi même: Et ces mafieux que vous pensez mettre au chômage en légalisant les drogues, herbe ou même héroïne, que croyez vous qu'ils feront? Qu'ils se reconvertiront en demandeurs d'emploie ou en mandiants? Non, ils chercheront un autre traffic juteux, armes, organes, prostitution, traffic d'enfants...Au contraire, rendez illégale la vente de cigarettes ou augmenter fortement la taxe douanière, et ce traffic, s'il est répprimé moins sévèrement, interressera des trafficants s'ils peuvent gagner autant et risquer moins qu'avec le traffic de drogues hallucinogènes!
Et puis, chaque culture a son poison "culturel" et a nulle besoin de celui des autres. En France, l'alccolisme fit des ravages, favoriser par l'encouragement de l'alcoolisation des soldats pendant la prmière guerre mondiale. La génération hippie et son engouement d'exotisme, adopta des drogues hallucinogènes, puis les jeunes générations actuelles adoptèrent l'alccol ET l'herbe dont les effets toxiques se potentialisent  et favorisent les comportements asociaux.
Pour moi ce que vous prônez c'est  l'avènement d'états maffieux!
La vérité Manu  Chao c'est que vous êtes un égocentriste mal dans sa peau qui ne sait pas trouver sa place dans ce monde et fuit dans un monde irréel, et que si le prix de votre" voyage" c'est la santé ou la vie de gamins qui accèderont encore plus facilement aux drogues, vous vous en foutez!

Partager cet article

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans actualités
commenter cet article

commentaires

voyance gratuite par mail rapide 06/03/2017 10:52

C’est pour la première que je viens de visiter votre site et je le trouve vraiment intéressant ! Bravo !

nadianne 16/09/2009 10:25

bien vu ! manu tchao ferai bien mieux de continuer à chanter et c'est tout. quand on l'écoute parler c'est du n'importe quoi

marie-jeanne jourdan 16/09/2009 18:01


Et les femmes, notamment les mères ou grand mères, doivent faire entendre la voix du bon sens de celles habituées à gérer les problèmes de toute la famille dans la plus grande discrétion.


Joke 16/09/2009 10:21

Je ne crois pas qu'on puisse s'en tenir à une définition restrictive du mot "drogue".
Sans même parler du tabac et de l'alcool dont la consommation n'est pas vraiment freinée en France (Pas du tout pour le vin), si le sucre ou les produits laitiers, par exemple, ne sont pas considérés comme des drogues c'est grâce à la puissance des lobbys du sucre et du lait.
Habituer un jeune enfant au sucré c'est réduire son espérance de vie et souvent lui rendre la vie difficile (obésité, par exemple).
Combien de gens savent que la "Semaine du Goût" est une initiative du lobby de l'industrie sucrière ?
Le lait MATERNEL est un aliment excellent pour les bébés, le lait de vache est EXCELLENT pour les veaux. Les produits laitiers sont à déguster et à "consommer avec modération".
Si la cocaïne, l'héroïne et l'herbe sont considérées comme des drogues c'est parce que (et c'est heureux !) il n'y a pas, du moins, en France, de lobbys organisés pour en faire la promotion et la défense.
Sans ignorer les malheurs que causent ces "drogues", leur impact est ABSOLUMENT NEGLIGEABLE en comparaison avec les malheurs causés par la tabagie, l'alcoolisme, la conduite sous l'empire de l'alcool, l'obésité généralisée, les allergies, etc.
Très cordialement
(Problèmes pour poster ce commentaire !)

mariejeannejourdan 16/09/2009 18:28


D'abord il faut distinguer "aliment" dont on peut à juste raison remettre en cause la valeur nutritive ou l'impact sur l'espérance de vie, et une "drogue" c'est à dire une substance ingérer dans un
but non pas nutritif mais en tant que substances ayant une action exitatrice du système cérébral et dont la toxicité dépendra de nombreux paramètres: substances toxiques pour la santé, substance
prêtant peu ou beaucoup à accoutumance, fragilité du consommateur suivant son âge(sujet mature ou non), sa génétique, son état général, la nature de la consommation culturel en groupe convivial ou
seul et donc dépendance psychique. Ceci dit pour le sucre et le sel, on peut parler de conditionnement gustatif ayant une incidence sur l'espérance de vie.
La toxicité et la dépendance sont fonction de la quantité et de la régularité de la consommation. Pour la cocaïne et l'héroïne ce sont des consommateurs déjà en recherche d'une dépendance
psychique, et l'accoutumance se fait pour une consommation faible et sur une très courte durée. La toxicité de l'herbe par adjonction d'autres substances ou certains procédés a été multipliée par
dix par rapport à la consommation usuelle culturelle de certains pays. Et l'herbe ne diminue pas ni la consommation de l'alccol à laquelle souvent elle s'additionne, ni les effets de l'alcool
qu'elle potentialise. De plus chez un sujet jeune ces drogues qui sont absentes de nos traditions culturelles favorisent ou déclenchent des psychoses. Fumer du tabac c'est inhaler des substances
cancérigènes associées, mais les joints en contiennent bien plus que les cigarettes et la fummée est encore plus toxique pour les poumons!
Je concluerai en disant, à chaque culture son poison, difficile de s'en débarrrasser, pas besoin de celui des autres, et la maffia, n'est ce pas le pire des lobbys, n'est elle pas présente en
France? Et si on veut à la fois limiter le traffic maffieux de drogues et appliquer le principe du "malus -bonus" gouvernemental, on pourrait taxer le sucre et le sel ce qui encouragerait le
traffic douanier de ces substances au lieu des drogues pour qui une législation des plus sévères serait appliquée(peine de mort et récupération d'organes ainsi ceux qui tuent, par leur mort
sauveraient des vies, enrôlement dans "la légion étrangère...).
Et cette taxe sur le sucre et le sel pourrait bénéficier à des conditionnements alimentaires pauvres en sel et sucre(confiture stérilisée, utilisation de fructose...biscottes sans sel...)ou bien à
encourager la plantation de vignes sauvages, mûres, framboisiers, noisetiers le long des chemins notamment GR comme dans la région du Diois, région sèche où le promeneur ne peut trouver à se
réapprovisionner en eau et pourraient consommer des fruits sauvages pour économiser l'eau, en ceuillant bien entendu suffisamment haut pour éviter les déjections urinaires des animeaux


Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages