Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 09:10

Le seul débat public auquel notre gouvernement sous l'impulsion du président Sarkosy incita, fut le débat sur la "laïcité", mais ce débat en fait, recouvre pudiquement celui de l'Islam, car c'est l'Islam qui a remis en question la laïcité et non l'inverse, en encourageant l'incivisme par occupation de lieux publiques afin de pousser l'état français à autoriser, voir financer des mosquées, en réclamant une atention particulière des restauration vis à vis des musulmans, en réclamant la séparation des sexes dans des domaines de service publique comme l'hôpital, l'enseignement, le sport, ect...En soutenant des femmes au visage entièrement caché, et donc posant un problème d'identification et de sécurité ect...

Ce débat n'aurait pas lieu d'être si le gouvernement français avait suffisament d'autorité sur son sol pour faire respecter les valeurs républicaines

 

Mais ce débat a un mérite, c'est bien pourquoi il s'étale dans les médias: celui de faire "oublier" le débat sur le nucléaire, qui lui se fera au G20 entre les grands de ce monde.

 

C'est eux qui décideront s'il est préférable de continuer "droit dans le mur" et tant pis pour les morts, ces hommes jeunes qui moururent pour Tchernobyl, ces "héros", mais quand suite à un tel drame, on continue comme avant cela veut dire que ceux qui vont mourir au nom du nucléaire sont des sacrifiés. On est revenu aux temps des sacrifices humains, ces intervenants sont sacrifiés, contrairement aux soldats qui jadis partaient au front, ils se battent sans espoir de survie. Lorsque M Besson osa lors d'un débat parler de pudeur, c'est à dire ne pas débattre sur le nucléaire, par respect pour les victimes du Tsunami, il oublie simplement qu'une remise en question du nucléaire et des conditions d'exploitation après Tchernobyl, aurait remis en question les centrales de Fukushima, et que peut être au drame du Tsunami ne se serait pas rajouter celui des victimes de la radioactivité  d'aujourd'hui et de demain.

A ceux qui disent "il n'y a pas d'autres solutions", mais je dis, les solutions pour repartir sur une nouvelle voie, on ne les trouve qu'à partir du moment que l'on reconnaît que l'on est dos au mur dans une impasse.

Et je vous demande, est ce que le débat PUBLIQUE sur le nucléaire, n'était pas plus urgent qu'un débat sur l'Islam?  Est ce aux grands de ce monde de choisir si vous ne voulez vous lancer dans une autre politique énergétique, dans un monde moins énergivore où les oiseaux migrateurs perdent leur chemin au dessus des mégapôles illuminés, de leur champs magnétique généré par un gaspillage lumineux ? Est ce aux grands de ce monde de choisir de vous souciez uniquement des besoins énergétiques de vos vieux jours au mépris de la vie de vos petits enfants, mort in utéro, enfant malformé, multiplication des tares génétiques TRANSMISSIBLES, enfant cardiaques(par concentration dans le muscle cardiaque de radio éléments à tropisme cardiaque), cancers chez les jeunes, ect...

Bref, acceptez vous un retour de la torture d'innocents, avec cette fois comme bourreaux les anonymes du pro-nucléaire, au nom du salut de votre confort?

Est ce que le scandale d'une arrestation pour viol d'un haut personnage comme Dominique Strauss Khan méritait de faire les gros titres de l'actualité devait pour autant éclipser une catastrophe nucléaire au Japon de niveau 6 et les conséquences sur la population soumise à la radioactivité ou sur les travailleurs exposées, les femmes enceinte, les jeunes enfants, un périmètre d'évacuation ridicule(voir bâtir  un monde viable:link), ect... bien peu d'informations nous parviennent depuis l'endommagement de trois réacteurs et la fuite de radioactivité, la fusion partielle d'un réacteur. Le génocide en marche par altération du génome humain, l'un des plus évolués et donc le plus vulnérable, est banalisé.

 

En ce qui me concerne, la politique énergétique doit se définir d'abord en fonction des énergies locales disponibles pour les particuliers, des sites industrielles doivent se construire dans les déserts chauds autour des centrales solaires afin de supprimer le transport, et il faut se lancer dans la maîtrise de l'exploitation du méthane du permafrost sibérien notamment, ce qui diminuerait le relarguage du méthane atmosphérique qui pourrait induire un emballement du réchauffement climatique de manière bien plus catastrophique que ne le fait le CO2. Mais ces solutions ne sont concevables qu'après réflexion géopolitique de coopération énergétique à l'échelle planétaire, donc au G20 par exemple...

-Avant de répondre, de dire "il n'y a pas d'autres solutions" je vous invite à suivre et lire les liens suivant:

 

Etoile verte et étoile jaune...

 

linkréflexions géopolitiques

 


Partager cet article

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article

commentaires

voyance par mail 11/04/2016 11:55

Merci pour ce très bon site, vraiment un panaché de bonnes et intéressantes idées. Surtout continuez ainsi. Bon courage
Cordialement

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages