Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 21:32
Il y a de cela plusieurs années, alors que je faisais mes courses dans un centre commencial, j'eus le déplaisir de croiser une femme tout de noire vétue, une longue robe noire, des gants noirs, le visage couvert, ne laissant aparaître que les yeux, une épingle au niveau de l'angle externe de l'oeil refermant même le plus étroitement possible la fente aménagée pour la vision.
Ce que l'on nomme "burqa" et qui pour moi n'était que tenue d'épouventail destiné à chasser le sentiment de "sécurité chez soi", à faire sentir la pression islamiste qui régulièrement gagne du terrain.
- la burqa est apparue initialement à l'époque où les chrétiens de l'empire romain d'orient rivalisaient en querelles dogmatiques qui aujourd'hui apparaîtraient ennuyeuses et sans intérêts à un grand nombre, et qui avaient pour conséquent de se démarquer du pouvoir de l'église orthodoxe sous la direction de l'empereur, et donc de marquer ainsi un désir de s'affranchir du pouvoir impérial.
La grande question étant quel est la nature de Jésus? Un homme par nature recevant l'esprit de Dieu à son baptême? Dieu lui même? L'esprit de Dieu l'a t-il quitté avant la cruxifiction? Les images des saints sont-elles saintes, et peuvent-elles être adorés? Doivent-elles être interdites? ect...
Et chaque secte chrétienne cherchait à se singulariser les unes par rapport aux autres, en imposant notamment des règles diverses, certaines ayant pour but d'encourager la chasteté.
La Burqa fut l'une de ses règles d'une de ces sectes de l'actuelle Algérie.
Pourtant Jésus, tout comme Mahomet, fut un rassembleur d'hommes de conditions et d'origines diverses, qui reprochaient aux pharisiens leur hypocrisie en s'en tenant à la forme plutôt que sur le fond. Il leur reprocha de faire de riche offrandes au temple aux yeux de tous, et de ne pas aider leur parents, il dérogeait au sabbat sous prétexte que si l'on reçevait des amis, ils devaient être bien acceuillis et le Sabbat remis à plus tard, décréta que bien des règles étaient établis par les hommes, il ne demandait pas qu'elles soient abrogés, mais elles ne devaient pas être un motif d'exclusion de de préjugés sur des personnes(se laver les mains, est une règle, mais il ne faut pas tenir un homme comme impur en son âme s'il ne se lave pas les mains et le rejeter). Par l'Islam, Mahomet établit une règle simple et commune à tous, effaçant les divisions sectaires, et créer une force s'opposant à un pouvoir impérial vécu comme tyrannique. Jésus, tout comme Mahomet ne voulaient pas de croyants qui par leurs pratiques s'établissent au dessus des autres et divisent. En ce sens, le port de la Burqa, en tant que vêtement religieux signalant une femme musulmane plus chaste que les autres n'en portant pas, tel qu'il fut conçu à l'origine par une secte de chrétiens d'Orient, est un acte d'hérésie au sein de l'Islam.
Cependant, après que la dernière épouse de Mahomet fut soupçonné d'infidélité( il l'épousa enfant à plus de cinquante ans), il fut prescrit de parler aux femmes du prophète "derrière un voile". C'est à dire que l'on ne pouvait s'adresser à elles que derrière une tenture dans la pièce comme il était d'usage à cette époque. Les femmes du prophète étaient appelés "mère des croyants", et donc une relation sexuelle avec l'une d'elles aurait été assimilés à une relation aussi coupable que l'inceste. Elles seules étaient mises "au dessus" des autres musulmanes.

- Mais revenons à mon "épouventail" à Carrefour: son allure, sa voix, son léger accent mais un français parfait, son assurance, l'absence de plis partant de l'angle externe de l'oeil que je pus cependant apercevoir, me permirent de supposer malgré la burqa qu'elle devait avoir fait des études supérieur et que c'était une femme jeune, quand elle rejoint son conjoint qui avait un style "étudiant", mes suppositions en furent renforcées.
Par la suite, je téléphonais au directeur de ce supermarché et nous eurent la conversation suivante:
- moi: En tant que femme, je me sens insultée quand je croise une femme portant un uniforme d'une religion qui méprise non pas seulement les valeurs de ce pays, mais LA FEMME occidentale qui refuse un statut d'infériorité et de soumission à l'homme.
- le directeur: il s'agit d'une de nos clientes, je ne peux la traiter différemment des autres.
-moi: si des hommes se présentaient cagoulés, le visage entièrement caché, croyez vous que vos vigiles resteraient sans réagir? Pourtant, ce que vous acceptez pour cette femme,vous ne pouvez le refuser à d'autres. Il me semble que pour des raisons de sécurité, le visage doit être découvert afin d'être identifiable.
Le directeur tomba d'accord avec moi sur ce point.
- Par la suite, je n'ai jamais revu dans ce centre de femmes "porteuses de Burqa".

- Mais par contre, il est vrai que dans divers pays, les femmes voyageaint ou se déplaçaient le visage couvert pour diverses raisons:
- simplement pour protéger la peau des agressions du soleil ou de la poussière, du sable...
- peur  d'attirer les regards masculins et d'être enlevé ce qui était aussi dans les moeurs.
Aujourd'hui, des femmes portent la burqa en Europe, au contraire pour qu'on les remarque, pour montrer que l'Islam gagne une nouvelle terre, ce sont des intellectuels ambitieuses qui veulent leur place, même à un rang de subordonné, parmi les conquérants.
-Il y a celles qui confondent burqa et habit de religieuse d'antant parmi les nostalgiques d'un catholiscisme archaïque en forte régression.
-IL y a enfin celles, ni belle, ni instruite, ni riche, mais qui ambitionnent de devenir l'épouse d'un étudiant islamiste, appartenant à la classe dirigeante.
D'autre part la burqa, ne cache pas la meilleure arme de la séduction: le regard. Et la burqa met certaines à l'abri des regards critiques tout en permettant de lancer à l'objet de ses désirs un regard sans équivoque!
Il reste cependant aux femmes modernes mais qui veulent se protéger du langage des yeux, mais aussi du sable, de la poussière, du soleil, la "burqa de Dubaï"(voir présentation sur internet), magnifiques et élégantes lunettes de soleil aussi couvrante qu'une lunette de casque de moto, ne gênant pas la vision mais protégeant des regards des autres.


Partager cet article

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages