Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 15:48

En effet le seul gain de cette réforme sera de priver de retraites, de vivre librement les dernières années d'une vie active avant de décéder, de ceux qui décèderont avant 67 ans ou deviendront dépendants: que ce soit suite à la maladie, un accident, ou du fait de l'aggravation de leur état de santé par un travail trop stressant ou fatiguant pour leur âge, ou parce que ceux qui attendaient avec impatience "la quille" pour avoir exercé toute leur vie un travail qu'ils détestent, du fait de la monotonie abrutissante de tâches répétitives, d'une ambiance détestable, ou parce qu'une affection chronique leur rend ce travail particulièrement pénible, ceux là qui "tenaient" parce que l'heure de la retraite approchait, ceux là vont se désespérer, ce qui sera un facteur dépressif de morbidité de plus.

Il y a déjà un grand nombre de plus de 50 ans qui poursuivent un travail engendrant de nombreux arrêt maladie de longue durée, parce qu' à leur âge, la reconversion est impossible, et qu'ils sont déjà physiologiquement devenus inaptes à la pénibilité de leur emploi. Qu'en sera t-il à 67 ans!

 

Cette réforme devrait être couplée à une autre réforme: celle d'un bilan de santé à 50 et une aide à la reconversion, par une formation continue, par la priorité sur certains postes, voir certains métiers. Si la durée de vie du travailleur s'accroit, ne doit -on pas l'aider à se réorienter à différentes étapes de sa vie? Au lieu de cotisations retraites qui semblent pour beaucoup s'évaporer, ne pourrait-on pas envisager la possibilité d'avoir un plan épargne logement retraite, permettant de devenir propriétaire d'un logement, voir d'un jardin, le jardinage étant une activité compatible avec la retraite. Si le retraité a ensuite une retraite insuffisante pour assurer sa subsistance, ne pourrait-il pas être aidé financièrement par sa commune, un particulier ou un de ses descendants qui après son décès deviendrait propriétaire de son logement acquis par le plan épargne retraite?

 

Les salariés subissent le chômage, la perte de leur retraite, la perte de la valeur du travail car si le spéculateur s'enrichit, le travail enrichit peu de monde, les inégalités deviennent flagrantes, scandaleuses, dégradantes pour celui qui veut vivre honnêtement de son travail, sa santé bien souvent en pâtit. Alors, s'il y a vraiment urgence pour payer les retraites, nationnalisons les gains de tous les jeux de hazard, entraînant leur faillite provisoire, ce qui aura l'avantage de supprimer pour certains une addiction!

 

Bien des jeunes ne trouvent pas leur place en tant que lycéen, et perturbent les cours de ceux qui voudraient étudier. Alors pourquoi ne pas autoriser un travail en apprentissage dès 14 ans avec un suivi particulièrement attentif de la part d'un service d'inspection du travail des mineurs. Un travail rémunéré par les entreprises imposées par une taxe formation et qui donc permettrait d'avoir des cotisations retraites dès 14 ans, qui permettrait une intégration sociale de tous les jeunes, qui n'entraînerait pas des frais à l'assurance maladie comme le fera le travail des plus de 60 ans, qui limiterait les actions de délinquance liées au désoeuvrement. Bien sûr, la formation continue devrait être ouverte à tous et à tout âge, avec des possibilités de réintégration de cursus scolaire pour les jeunes ou d'aide à la réintégration du monde du travail pour les femmes choisissant un temps d'être mère au foyer jusqu'à la rentrée en maternelle du dernier né. Un individu ne doit pas être enfermé toute sa vie dans un travail qui lui déplaît, est source de stress et de souffrances psychologiques.

Alors là oui, on pourrait envisager une retraite à la carte.


 


Partager cet article

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages