Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 20:17

sont des tueurs en série, et comme tous les tueurs en série, agissent de manière impulsive et sans motifs.
Et il est impératif d'en rester à cette définition "tueurs en série" et non "psychotique", ou "schizophrène, ce qui est une stigmatisation de groupes.

Une grande partie de ces individus, sont sans domicile fixe, alcoolisé, qui sait si consciemment ou non, certains ne supportent plus cette vie de errance et préfèrent la prison?

Toujours est-il, voilà un argument de plus pour fournir à tous, GRATUITEMENT, UN LOGEMENT et d'interdire le vagabondage urbain.

-Non seulement le sans domicile fixe est un réservoir de germe du fait de sa fragilisation par les drogues ou l'exposition aux intempéries. Je pense notamment à la tuberculose qui dans certains cas est multi-résistante aux antibiotiques, c'est à dire, aucun antibiotique ne peut contrôler l'agent infectueux de ces tuberculoses.

- Je me souviens à l'époque où j'étais interne à la porte d'un service d'urgence médicale, avoir reçu un sans domicile fixe qui fut hospitalisé pour tuberculose, une fois de plus, et s'enfuit ou sortit sous décharge, je ne sais plus, une fois de plus encore. Ainsi, en l'absence de suivi informatique comme c'est le cas actuellement, cet individu multipliait les investigations

 de diagnostics sans avoir jamais eu de traitement antituberculeux efficace sur une durée suffisante, et s'avérait donc un dangereux agent de propagation de la tuberculose.

- Il va sans dire que des logements collectifs gratuits présenteraient de sérieux avantages qui les rentabiliseraient:

-possibilité d'interdire et réprimer une forte alcoolisation, ou un usage de drogues.

-dépister les affections contagieuses et parasitaires, les prévenir par une meilleur hygiène.

-supprimer les décès par hypothermie,

-contrôle d'identité, possibilités de repérer les immigrés clandestins qui doivent être remis à des camps de détention provisoire où l'on statuera sur leur sort.

-possibilité d'une politique de réinsertion sociale.

-l'alcoolisation, l'errance, peuvent être liées ou provoquées des troubles psychiatriques(hallucinations), et l'on peut donc diminuer le nombre d'individus agissant dans un état d'angoisse hallucinatoire.

 

Et si, après cette mesure, d'autres pousseurs-tueurs en série se manifestent, alors la meilleure des préventions et la moins couteuse serait de rétablir la peine de mort par injection léthale de barbituriques(rapide et sans douleur)

Partager cet article

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans psychologie - sociologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages