Lundi 6 février 2012 1 06 /02 /Fév /2012 08:01

Pour être candidat aux élections présidentielles, il faut 500 signatures de grands électeurs afin, dit - on de ne pas "multiplier" le nombre de candidatures qui fausserait le jeu démocratique en dispersant les voix des candidats leaders de grands partis. Pourtant, jusqu'à ce que Marine Le Pen, soutenue par d'autres candidats minoritaires dans cette revendication, obtienne l'anonymat des maires soutenant un candidat, le Front national, crédité pourtant de plus de 30°/° des intentions de vote, n'obtenait pas ces signatures.

- Et bien moi, je suis partisante de l'expression "des petits candidats,"

car c'est par eux que les grandes idées d'une époque voient le jour.

 

- Souvenons nous de René Dumont, premier candidat écologiste(voir biographie sur wikipedia) qui se présenta aux élections présidentielles avec un verre d'eau et une pomme pour faire comprendre aux  hommes combien l'insatiable cupidité des uns risquait un jour de priver une grande partie de l'humanité de l'essentiel: l'eau allait devenir rare et source de conflits, que ce soit par désertification ou pollution. Depuis, si aucun candidat écologiste n'a pu remporter en France des élections, l'écologie n'en demeure pas moins, au coeur du discours politique, une angoisse profonde de notre société, que des évènements nucléaires cataclysmiques comme ceux Tchernobyl ou Fukushima n'ont pu que montrer la rationalité même si le lobby nucléaire s'évertue à les minimiser.

 

 - Souvenons nous de Jean Marie Le Pen: qui prédisait une immigration incontrolée et incontrolable, au point que la population française autochtone se trouverait dans certains quartiers, minoritaires et un Islam à l'esprit conquérant.

Qui, aujourd'hui, oserait dire de lui, comme ce fut le cas lors de sa première campagne présidentielle mettant en garde contre l'immigration qu'il est un visionnaire fou, que la population immigrée d'origine non européenne s'intégrerait aussi bien que les migrants d'Europe, italiens ou polonais d'autrefois, et que cette population sera toujours très minoritaire au sein de la communauté nationale?

- Alors oui, pour apporter des idées neuves au débat politique, certains

" petits candidats" peuvent avoir un rôle à jouer!

 

Pour éviter de "fausser le débat démocratique" en dispersant des voix qui se seraient porter sur un "grand candidat" en l'absence de "petits candidats", il y a pourtant une solution simple, faire des élections à trois tours: le premier tour verrait s'exprimer tous les candidats et donc enrichirait le débat politique qui  sinon risque de se réduire à des attaques personnalisées entre grands candidats, le second tour sélectionnerait de "grands candidats rassembleurs", et enfin le troisième tour élirait le candidat présidentiel.

 

Certains objecteront, trois tours d'élection, c'est trop long, on perd de l'argent, du temps, et un risque d'augmenter l'abstention.

 

Et bien, choisissons une solution intermédiaire:

 

- Lors du premier tour, l'électeur votera deux fois dans deux urnes différentes: une urne aux bulletins blancs avec le nom du candidat de première intention de vote de l'électeur, une urne aux bulletins de couleur (rouge par exemple) avec le nom du candidat de seconde intention de vote(ex: un électeur vote pour Eva Joly en première intention avec un bulletin blanc, et pour  François Hollande en deuxième intention avec un bulletin rouge). Car s'il y a abstention et notamment bulletins blancs, ce n'est pas parce qu'il y a trop de candidats, mais plutôt pas assez permettant l'expression du jeu démocratique.

 

- Lors du second tour, le choix des électeurs se ferait entre: les deux premiers candidats obtenant le maximum de scrutins dans l'urne à bulletins blancs, et d'un troisième candidat éventuel arrivant au moins en deuxième position si on additionne le score des bulletins blancs à celui des bulletins rouges.

ex: l'urne aux bulletins blancs met François Hollande et Marine Le Pen en premières position, mais l'addition des scores des bulletins blancs aux bulletins rouges met Nicolas Sarkosy en deuxième position. Au deuxième tour, les électeurs voteront donc pour choisir leur président parmi les trois candidats ainsi sélectionnés: Nicolas Sarkosy, Marine Le Pen et François Hollande. 

 

 

- Et si je défend l'idée du petit candidat pouvant apporter des innovations au débat politique, c'est que précisément, je pense pouvoir être ce petit candidat:

 

- Un petit candidat qui prétend supprimer les grandes divisions partisanes du pays, un petit candidat qui dit: n'y a t-il pas eu assez de deux guerres mondiales, de génocides perpétrés par les nazis ou des communistes, pour savoir que jusqu'à présent l'homme s'est montré incapable de s'organiser à grande échelle pour que des hommes différents, aspirant à des mondes différents puissent vivre dans la frutueuse complémentarité plutôt que dans la criminelle domination des uns sur les autres? Ce monde là est une utopie direz vous? Non, ce monde là est le seul qui nous permettra de faire face aux terribles enjeux cataclysmiques et écologiques qui s'annoncent prochainement: non seulement réchauffement climatique, mais aussi explosion d'une caldeira volcanique, Yellowstone en particulier dont l'heure pourrait  être toute proche.(voir site ecolobabisme.com articles géopolitiques et écologie sur comment bâtir un monde viable - passer le curseur sur les sous titres).

 

- Un petit candidat qui dit comment peut-on se dire acteur contre le réchauffement climatique, et dans le même temps prôner un monde sans frontière, le soutien à l'immigration clandestine, ce qui se traduit par une migration massive selon un axe Sud-Nord par rapport à la Méditerrannée, d'une population africaine à forte natalité dans des pays plus froids et énergivores? Un petit candidat qui dit donc "être écolo" ne va pas systématiquement avec une attitude anti-politique Front national en ce qui concerne la politique de frein à l'immigration.

 

- Un petit candidat qui dit comment peut on prétendre être le champion de la défense du patrimoine français, sur le plan culturel, économique, et...oublier le plus important: le patrimoine génomique national en soutenant le lobby nucléaire, après Tchernobyl qui ne devait "jamais arriver", le risque d'une panne grave du système de refroidissement relevant "du risque négligeable et uniquement théorique" selon les agents de la propagande EDF à l'aube du "tout nucléaire" dans ma jeunesse, après Fukushima alors qu'après Tchernobyl on disait "jamais plus ça, et cela ne pouvait arriver qu'avec la négligence du soviétisme, sûrement pas dans un pays technologiquement avancé donc, sûrement pas au Japon. Comment peut on croire fiable une technologie où l'erreur humaine n'a pas sa place alors que l'on utilise des sous traitants payant mal un personnel pour des risques inconsidérés, comment peut on jouer avec l'évolution qui se fit par sélection sur des millions d'années de mutations dont l'effet n'est visible que par effets additionnels d'un grand nombre d'entre elles, et que par l'irradiation nucléaire, la concentration des radio éléments dans la chaîne alimentaire, le tropisme de certains éléments pour des tissus nobles comme le coeur, les reins ou le tissu nerveux, peut tuer ou mutiler les individus les plus jeunes. Bref prôner le confort électrique nucléaire des anciens contre la vie de nos enfants?

 

- Un petit candidat qui dit: comment peut on montrer de la sollicitude pour celui qui viole nos lois, se comporte en envahisseur en migrant illégalement, et dans le même temps montrer que froide indifférence vis à vis de tous les affamés de l'Afrique? Comment l'idée que des enfants meurent encore de faim de nos jours peut elle être acceptée?

 

- Un petit candidat qui voit d'un oeil sombre tous les tumultes de l'autre coté de la Méditerranée et qui sait que de tout temps il n'y a eu que deux solutions pour sortir du chaos: la guerre ou lancer de grands travaux, un effort commun tourner vers l'avenir pour une population de jeunes qui en l'absence d'avenir ne peut que calmer ses frustrations par la violence et la domination de l'autre.

- Alors voici ce que propose le petit candidat qui veut unir les efforts des autres candidats en un effort national commun plutôt que gaspiller tant d'énergie à se combattre, tout comme l'île de France, domaine royal sous Hugues Capet, entouré de grands vassaux plus puissants et riches que lui, finit au cours de l'histoire par devenir le centre d'une France unifié:

  • Faire de la France un état fort et respectueux de l'initiative régionale. La région doit être l'unité du débat démocratique et de la solidarité nationale. Le président de région doit être élu au suffrage universel par les français.
  • Les présidents de régions doivent élire le président de la chambre législative régionale qui doit être également premier ministre.
  • Un candidat à l'immigration en France doit remplir des conditions établit par le premier ministre en plus de deux impératifs: parler français et avoir un contrat de travail, et tout contrat de travail doit être accepté et validé par la région qui l'acceuillera.La région peut s' opposer à une immigration si des travailleurs régionnaux à la recherche d'un emploi correspondent au profil exigé pour l'emploi. Si la région accepte un travailleur migrant, elle doit veiller à ce qu'il ait un logement décent et des conditions d'emplois similaires aux nationnaux(diplôme éventuel exigé, salaire minimum...)
  • Dans une perspective à la fois d'efficacité et d'économie, le ministre de l'intérieur a sous sa tutelle le bureau des polices et celui des affaires sociales. La gendarmerie a sa propre hiérarchie qui respecte la constitution, et peut intervenir soit à la demande du ministre de l'intérieur ou du ministre des affaires étrangères( qui est aussi ministre de la guerre et sous l'autorité directe du chef de l'état). Et qui donc , mieux que Marine Le Pen pourrait occuper ce poste de ministre de l'intérieur, redonner à la France la foi en elle même?
  • En finir avec l'absurdité économique qui veut qu'un pays riche en capacité à produire s'appauvrisse, de paysans désespérés qui jettent leur production, et dans le même temps, sous d'autres cieux, des enfants meurent de faim!
  • Il faut en finir avec les voltiges de la haute finance,
  • la destruction de notre planète par des monocultures comme l'huile de palme, appauvrissant sa biodiversité et donc le système immunitaire de dame nature, la spéculaltion qui enrichit quelques uns, ruinent un grand nombre, et affame un plus grand nombre encore.
  •  Il faut lutter contre la désertification, ne pas oublier que si la caldeira de Yellowstone explose, alors en plus de la disparition des USA, ce sera la perte d'une grande partie des terres cultivables de l'hémisphère nord pendant plusieurs années, notre espèce sera menacé car nous avons perdu ce qui fit notre capacité à survivre: la migration impossible des zones hautement urbanisées.

 - C'est pourquoi je préconise:

  • la création du Médit,monnaie basé sur l'indice glucidique du Kg de blé, l'établissement de banques basées sur le médit, l'évaluation en médit de terres àgricole(surface pour produirel'équivalent d'un kg de blé, ex: soit un Kg de riz, indice glucidique à O,7 si 1 est l'indice du Kg de blé, valeur d'une parcelle de culture du riz basé sur une moyenne de production à l'hectare, estimée en médit), le paiement en médit de travailleurs agricoles africain(soit heures de travail payées en médit, possibilité donc d'être payé en Kg de céréales ou conversion en monnaie locale, ou obtention d'une terre aride devenue fertilepar divers travaux estimée en médit)
  •  Une politique internationale axée sur le lancement de campagnes de viabilisation du Sahara, fournissant un travail source de stabilité politique, lutte contre la désertification et stockage de céréales en prévision d'une pénurie alimentaire de source volcanique notamment. exemple: puisque nos terres de puis 1962 ont acceuillies une forte migration d'Algérie, que l'Algérie nous cède en compensation des terres sahariennes pour la création d'un complexe industriel utilisant l'énergie solaire et exportant les produits finis(et non pas l'énergie). Ce projet ne pourrait avoir qu'un effet dynamisant sur toute l'économie du Maghreb et être du même coup, un facteur d'inversion migratoire du sud - nord en courant migratoire nord-sud. Le bénéfice de cette activité pourrait servir à la recherche d'eau, voir, en s'associant à des pays voisins à la création d'un canal amenant de l'eau océanique depuis la côte saharienne jusqu'à une dépression au niveau de la mer en plein sahara algérien, recréant ainsi un micro climat méditerranéen en plein sahara avec une végétation adaptée, mais aussi une activité de pisciculture.
  • En France, donc, on aurait  une industrialisation moderne tournée vers une énergie renouvellable(notamment éolienne, solaire, hydraulique avec peut être enplus utilisation de petites turbines locales, ect...
  • Mais une politique aussi d'économie d'énergie, comment concevoir une politique d'économie d'énergie quand tant de personnes se plaignant par exemple d'un éclairage nocturne agressif troublant leur sommeil? il va sans dire que les propositions d'Eva Joly devraient être examinées avec le plus grand intérêt.
  • Mais surtout, une politique de renouveau de la France, de renaissance des petits villages tués par la migration citadine d'après guerre: politique agricole qualité et toujours plus, la France a de bonnes possibilités pour créer des banques de médit par sa grande capacité de production agricole, et dans les zones ne pouvant produire du blé, on produira du seigle dans des conditions de sécurité alimentaire vis à vis de l'ergot de seigle très strict.
  • Un pays où la législation sera du travail sera très souple, avec possibilité de travailler 6j/7 pendant 3 ou 6 mois alternant avec 3 ou 6 mois de repos en milieux extrêmes que ce soit dans le Sahara ou en haute montagne ou de petites éoliennes sur les sommets ventés peuvent fournir une énergie qu'exploitera une entreprise ou un village de haute montagne. Car c'est par là que doit passer la réforme énergétique: désurbanisation, renouveau de l'habitat humanisé de nos campagnes et montagnes, consommer l'énergie là où on la produit dans une société ou la centralisation n'est plus géographique  informatique dans l'ère nouvelle d'internet. 
  • Sur les remblais, les mauvaises terres, on accumulera les déchets végétaux, le fumier, afin de produire des courges énormes et évaluer la possibilté(en mélangeant avec d'autres productions invendues) la possibilité de produire du biogaz de méthane ou du méthanol.
  • Ce ne sera pas une France avec de grands lobbys comme le nucléaire capable de censurer des opposants, mais une France fourmillière, nation des plus actives et sans mendiants.

 

Je lance ce message comme une bouteille à la mer,

pour la survie des générations de demain, derrière moi, il y a personne, à vous de choisir si vous devez me rallier et soutenir ce combat pour la vie et l'espoir. A vous de savoir si vous voulez un petit candidat qui veut rallier tout ceux qui veulent bâtir sur de nouvelles bases, lassés des querelles de "familles politiques"qui épuisent un pays, construire sur des projets précis et innovants certes, mais sur des principes anciens: s'unir en temps de crise sur de grands projets, refuser de laisser une population dans la rue source d'épidémies qui coûtent bien plus cher que le logement, remplacer la prison par des travaux notamment en milieu extrême(ou entretien des plages, voies de chemin de fer...), humaniser la société en créant des emplois d'utilité publique, le prix du chômage de part ses conséquences sanitaires et sociales étant largement sous estimé, refuser le chômage au long terme, c'est refuser d'imposer aux autres ce que l'on ne saurait accepter pour soit même.

 

A vous de juger si vous voulez  m'aidez à présenter une candidature formatée par personne, une solution unique de part son originalité, une solution qui ne pourra être connu que si vous m'aidez à être un "petit candidat" mais aux grandes idées. Quand bien même vous ne me répondriez pas, au moins si vous m'avez lu, je serai quand même ce petit candidat sans signatures qui fera que peut être demain, peut être encore à temps(mais pas sûre...) on pensera "écolobabiste"(link)

Par marie-jeanne jourdan - Publié dans : actualités
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Femme
  • politique histoire philosophie éducation médecin
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Recommander

Syndication

  • Flux RSS des articles

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés