Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
La France est une nation unitaire, qui imposa une seule langue, unifiant des régions sous un seul roi qui tenait sa légitimité d'une religion d'état, le catholicisme. La France républicaine renforça l'unité culturelle par  une même école pour tous, où l'on interdisait l'usage du patois et des langues régionales et donna à tous les citoyens (théoriquement) les mêmes droits et devoirs, le premier de ces devoirs étant la solidarité entre générations pour conserver le patrimoine national, la terre française. L'histoire de la France n'est donc pas celle d'une société "polyculturelle" mais bien celle d'une culture unitaire associée souvent à un despotisme étatique culturelle se manifestant par l'intransigeance religieuse, une culture certes vivante et donc qui évolua mais eut toujours pour but "d'unifier". 

Le peuple français tire son origine de la christianisation de l'empire romain qui permit l'union entre gallo-romains, grecs, germains("peuples barbares"), juifs...et aboutit donc à "une communauté génétique" défendant une terre commune, donc à un peuple. Le christianisme est la seule véritable mutation comportementale de l'espèce humaine, à savoir la cohésion sociale reposant sur un lien spirituel qui se substitua au lien de sang que constitue la solidarité etnique.  Le sentiment national deviendra encore plus fort avec la république qui supprimait les clivages des classes, noblesse et roturiers, l'identité française, l'identité citoyenne garantissait les droits de l'individu, le libérait des emprises communautaires. La plupart des noms français sont liés à un terroir, un lieu dit, une fonction, dont l'origine remonte au moyen-âge quand ce n'est pas à l'époque romaine, le territoire français n'ayant pas connu d'invasion et d'occupation eut donc une population assez homogène pendant plus d'un millénaire, il faudra attendre la seconde moitié du XXeme siècle, le fachisme en Italie et en Espagne, la décolonisation pour voir apparaître des mouvements migratoires importants et de plus en plus multi-ethniques, expliquant qu'aujourd'hui il soit nécessaire de s'interroger sur "l'identité française"!

L'histoire du sentiment patriotique français commence avec Jeanne d'Arc. En 1337, Edouard III roi d'Angleterre, revendique le trône de France, se fondant sur sa qualité de plus proche parent par sa mère de Philippe le Bel dont les trois fils moururent sans descendance. Les paires de France réfutent sa requête en invoquant le droit salique, droit coutumier des francs, qui dit qu'une femme ne peut ni régner, ni transmettre le pouvoir, la couronne de France est remise à Philippe IV  de Valois. une série de conflits armés et de courtes trêves va s'en suivre et prendre le nom de "guerre de 100ans."En 1399 Henri IV de Lancastre s'empare du trône d'Angleterre. En France, la folie du roi Charles VI a livré le gouvernement à deux factions rivales, les Armagnacs et les Bourguignons. En 1420, le traité de Troyes, négocié par les bourguignons et la reine Isabeau de Bavière, épouse de Charle IV ligués contre les Armagnacs, prévoit de céder la couronne à Henri V (successeur d'Henri IV de Lancastre), après la mort de Charles VI, le dauphin Charles VII est deshérité.  A cette époque, il était coutume lors de rivalité territoriale entre seigneurs, de piller, massacrer la population attachée à son rivale afin de montrer l'incapacité de ce dernier à protéger ses terres, et les soldats anglais se livrèrent également à des exactions sur les terres du roi de France. Jeanne d'Arc sublima le conflit: Dieu avait entendu les souffrances de son peuple. Et c'est en tant que prophétesse qu'elle déclara que la volonté de Dieu était que CharlesVII soit roi. La notion de roi de droit divin était née. Le roi chargé de faire respecter les valeurs de l'église dans son royaume, se devait également de faire respecter la justice divine, être le protecteur des faibles. Ses sujets étaient donc "des créatures de Dieu" et ne pouvaient être considérés comme le legs transmissible d'un roi barbare. L'idée de la nation trouva là son origine: la reconnaissance d'un peuple aimé de Dieu, qui donc, tout comme Israël avait eu droit à un territoire sacré en Canaan, le rôle des patriarches bibliques de jadis, incombait à la lignée royale désignée par Dieu lui même, par la bouche de Jeanne la prophétesse. Le roi, serviteur de Dieu, était à la fois le guide et le protecteur d'une communauté chrétienne.

          A ceux qui disent "les coloniaux" se sont battus pour la France,, la France est leur héritage, une France multiculturelle, je réponds NON! Ils se battaient au sein de l'empire français, ce qui n'est pas la même chose, l'empire n'est plus, ils ont leur terre, nous avons la nôtre.
Mais il est pour le moins paradoxale, qu'une guerre d'indépendance de l'Algérie ait eu pour conséquence une migration massive de population indigène vers la France. L'Algérie est un pays riche en ressources, notamment en pétrole pour lequel la France creusa des puits que la guerre d'indépendance lui vola. Un jour, si la Caldeira de Yellowstone explose, alors c'est tout l'hémisphère Nord qui s'en ressentira, et pendant quelques années la France subirait une glaciation, sans compter les pluies acides. L' Algérie fait des enfants qui partent se nourrir en France depuis trois générations, alors que les français quittèrent le sol algérien, n'ayant le choix qu'entre "la valise ou le cercueil". Alors, il me semble qu'au nom de tous ces migrants et leurs descendants, et en contrepartie de l'aide et du leg apportés par la France à l'Algérie,  L'Algérie pourrait aider la France en lui donnant une partie de son immense territoire saharien pour construire une nouvelle région, "la Françalgérie" où tous ceux qui revendiquent une double identité pourraient s'épanouir, en créant un complexe agro-industriel, en utilisant l'énergie solaire et créant un oasis dans ce désert.

Mais aujourd'hui, l'identité française s'est vidée de tout son sens puisque la solidarité patriote érigée en devoir est de nos jours devenu un crime assimilé au racisme. L'identité française est indéniablement lié au droit sur la terre de France et au devoir de conserver cet héritage pour les générations qui nous suivent. C'est au nom de cette terre que des générations de français, notamment lors de la première guerre mondiale où la classe paysanne fournit le gros des bataillons d'une France encore très rurale, furent sacrifiés. Ils sont morts pour conserver une terre qui les nourrissait . Puis ce monde rurale migra vers les villes, vidant les campagnes, et c'est donc le droit au travail sur le sol français qui en toute logique succède au droit à la terre. Dans ma jeunesse, le sens du patriotisme s'exprimait dans le fait qu'un français patriote devait favoriser l'emploi d'un autre français même si ses affinités allaient plutôt à un étranger.
Il m'est souvent arrivé d'avoir plus de sympathie pour des personnes de nationalités étrangères que certains français, et d'admirer leur esprit solidaire; mais j'ai toujours trouvé anormal que l'on pénalise la solidarité dans le monde du travail entre français, alors que cette solidarité existe au sein de minorités religieuses ou etniques,  des franc-maçons, ect...  Le droit au travail en France, nous le devions aux générations de français qui nous ont précédès, la préférence nationale dans le monde du travail est donc une simple question d'honnêteté, et tant que cette préférence   sera pas considérer comme un crime alors qu'elle devrait être un devoir, alors l'identité française restera un souvenir nostalgique, et faire chanter la Marseillaise un non-sens.

 



Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages