Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
-Abram(qui prendra le nom d'Abraham après avoir répondu à l'appel de l'Eternel) était un sédentaire, habitant d'Ur qui de 2012 à 2004 av J.C fut la capitale d'un état sumérien unifié par le gouverneur d'Ur et qui sera conquise donc, en 2004 par les élamites.
- Hors, selon le livre de la genèse, Abram quitte brutalement Ur, répondant à l'appel de l'Eternel, le dieu des nomades de la tribu de Seth, supposons donc qu'Abram vécut vers 2004 av J.C, et que précisément il fuit Ur avant que cette dernière tomba aux mains des élamites, et voyons si la suite de l'histoire concorde avec le récit de la genèse:

- L'Elam, civilisation de l'ouest de l'Iran, au milieu des Mts Zagros, ne maintient pas sa domination sur Ur qui tomba aux mains des suzerains amorrites
qui étaient des sémites (tout comme Sargon, conquérant sémite de Sumer qui fonda la dynastie d'Akkad vers 2340 av J.C qui disparut à la troisième génération). Les Amoréens constituaient un groupe de nomades sémites vivant d'après la bible, en tribus dispersées en Syrie et en Mésopotamie.Les amorréens contrôlaient la haute Mésopotamie dont les principaux centres furent Assur et Mari sur l'Euphrate moyen. Selon la Génèse, ils descendent d'Amor, fils de Canaan, migrèrent vers le pays de Canaan et furent soumis par Moïse.

(source Wikipédia et Jean Louis Hulot les états sumériens, Clio voyage)

-Dans la genèse, on peut lire le passage suivant:
L'Eternel lui dit encore: Je suis l'Eternel, qui t'ai fait sortir d'Ur en Chaldée, pour te donner en possession ce pays. Abram répondit: Seigneur Eternel, à quoi connaitrai-je que je le possèderai? Et l'Eternel lui dit: Prend une génisse(...). Abram prit tous ces animaux, les coupa par le milieu, et mit chaque morceau l'un vis à vis del'autre; mais il ne partagea point les oiseaux. Les oiseaux de proie s'abattirent sur les cadavres; et Abram les chassa.
 Au coucher du soleil, un profond sommeil tomba sur Abram; et voici une frayeur et une grande obscurité vinrent l'assaillir. Et l' Eternel dit à Abram: Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant 400 ans. Mais je jugerai la nation à laquelle ils seront asservis, et ils sortiront ensuite avec de grandes richesses. Toi, tu iras en paix vers tes pères, tu y seras enterré après une heureuse vieillesse. A la quatrième génération, ils reviendront ici; car l'iniquité des Amoréens n'est pas à son comble. Quand le soleil fut couché, il y eut une obscurité profonde; et voici, ce fut une fournaise fumante, et des flammes passèrent entre les animaux partagés.
En ce jour là, L'Eternel fit alliance avec Abram, et dit: je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d'Egypte jusqu'' au grand fleuve, au fleuve d'Euphrate, le pays des kéniens, des kéniziens, des kadmoniens, des hétiens, des phérézizns, des réphaïms, des amoréens, des cananéens, des guirguasiens, et des jébusiens.

- Ce court passage biblique est capital car il nous révèle toute l'histoire du pré-judaïsme d'Abraham à Moïse, les origines du Judaïsme et de l' Islam de Mahomet.
Voici les divers enseignements que nous pouvons en tirer:

1
/
Abram en début de texte fait une offrande au Dieu dont il recherche la protection, un rite identique à tous les rites dits "païens", il sacrifie plusieurs animaux dans l'espoir de conquérir une terre.

2/Selon ce texte, en échange de ce sacrifice animal, comme dans un rite de sorcelerie, Abram aurait obtenu la promesse que ses descendants seraient maître du pays des cananéens et il est précisé "à la quatrième génération".
Il s'agit d'un exemple de ce qui tout au long de l'histoire ,ne cessera de se répéter, il s'agit de montrer que la guerre contre les armoréens est juste et béni par Dieu! Il s'agirait donc d'une revanche sur les armoréens ce que confirme l'histoire puisque le royaume d'Ur, d'abords conquis par les élamites, tomba rapidement entre les mains des armoréens. Selon la genèse, Dieu les laisse maître du pays afin de montrer "leur iniquité, Canaan aurait été promis aux descendants d'Abraham, en fait une bien plus vaste région puisqu'elle s'étendrait du Nil à l'Euphrate!

3/ Ce qui est présenté comme une prophétie
(
Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux;( ...) A la quatrième génération, ils reviendront ici; car l'iniquité des Amoréens n'est pas à son comble)
n'est en fait qu'une habile manipulation de l'histoire par Moïse soutenu par Pharaon.
En effet, Abram ne pouvait savoir, plusieurs générations avant Moïse, que les hébreux resteraient en Egypte grace à Joseph, et qu'ils en sortiraient sous la conduite de Moïse. Ceux qui pourraient croire de telles bêtises, ne peuvent se prétendre disciples de Jésus, ni de Mahomet qui se réclame lui même de Jésus, car ce serait nié que Dieu fit l'homme libre, croyance de base du christianisme mais qui fut remise en question par divers mouvements religieux qualifiées par l'église "d'hérétiques", précisément du fait de l'enseignement de la thora nommée "ancien testament" par les chrétiens.
Cette manipulation est la conséquence d'une querelle d'héritage des fils de Jacob.
Après avoir quitté Ur, Abraham est devenu nomade, il s'est placé sous la protection du Dieu des nomades de la tribu de Seth, l'Eternel, sur un territoire allant du Nil à L'Euphrate. Jacob, son petit fils, est nomade mais veut se sédentariser car il y a sécheresse et la désertification, rend la survie des troupeaux difficiles. Jacob a deux femmes, deux soeurs, qui sont ses cousines. Abraham et Saraï étaient sumériens, la transmission des biens et de la lignée paternelle se faisait par les femmes, en épousant une femme de la famille paternelle. Mais devenu nomade, Abraham vivait dans un monde aux moeurs différentes de Sumer: craignant d'être stérile car trop âgée, Saraï, donna sa servante égyptienne à Abram, Agar qui enfanta Ismaël "sur les genoux" de Saraï ce qui était le mode d'adoption maternelle des épouses stériles de l'époque(Rebecca fera de même et donnera sa servante Bilha à Jacob). Mais Agar qui était égyptienne, se moquait de Saraï, se considérant comme étant celle qui avait donné un héritier à Jacob, l'aîné des garçons, car pour les autres peuples que rencontra Abraham et ses descendants, la transmission raciale se faisait par la lignée paternelle directement de père en fils, le fils aïné ayant "la prééminence sur ses frères".C'était lui qui était appelé à devenir le patriarche de la tribu. Saraï, furieuse, obligea Abraham à chasser Agar et son fils, car Saraï avait eu aussi un fils, Isaac, et elle voulait qu'il succède à Abraham. Sans doute, Abraham chassa Agar en lui donnant les moyens de survivre, puisque Ismaël est considéré comme l'ancêtre des arabes aussi bien dans la Thora que dans le Coran. Devenu veuf, Abraham prit une concubine Kétourah, dont il eut 6 fils, dont Madian, ancêtre des médianites. Kétourah signifie "encens" en hébreu, l'encens est tiré d'un arbre originaire de l'actuel Oman, mais pousse également en Somalie et au Yemen.
Hors, il existe un ancien foyer du judaïsme au Yemen, comme le judaïsme est lié à la descendance d'Abraham, peut-être que Kétourah était originaire du Yemen. Abraham respectera la règle de l'héritage endogame, Isaac sera son seul héritier.
Hors, Jacob qui a épousé deux soeurs, ouvre une querelle d'héritage: la première qui donnera à Jacob un fils, ce fils aura "la prééminence sur ses frères". Léa donne plusieurs fils à Jacob avant que Rebecca ne tombe enceinte, mais Rebecca est l'épouse préférée de Jacob, aussi espère t-elle probablement en tirer partie quand elle accouche à son tour d'un fils, Joseph. Selon la genèse, Léa "avait les yeux délicats", c'est à dire qu'elle devait présenté une infection chronique des yeux, un écoulement purrulent permanent et être mal-voyante d'où la difficulté de lui trouver un mari, et le "marché" imposé à Jacob, pour épouser Rebecca, il dût épouser d'abord Léa. La genèse se fait l'écho de cette rivalité entre les deux soeurs. Léa nomme son aîné "Ruben", ce qui signifie "voyez un fils", et montre clairement la fierté de Léa qui supplante une soeur qu'elle jalousait. Léa eut quatre fils avant que Rebecca soit enceinte. Selon la bible, ce serait Dieu qui la rendait "stérile", c'est en tout cas l'accusation portée par Jacob. Alors Rebecca, tout comme Saraï "donna" sa servante Bilha à Jacob; Bilha accoucha sur les genoux de Rebecca qui ainsi devenait mère adoptive du nouveau né qu'elle nomma "Dan" ce qui signifie "rendre justice", ce qui nous montre bien l'état d'esprit de Rebecca: Dieu lui rendait enfin justice pour tous ses efforts pour devenir mère, elle n'était pas maudite. Rebecca acheta même la mandragore ceuillie par Ruben pour sa mère, cette plante étant réputée pour ses vertus aphrodisiaques. Le récit biblique nous dit ensuite: Dieu se souvint de Rachel, il l'exauça et il la rendit féconde.(...) elle dit: Dieu a enlevé mon opprobre.
Ensuite le récit continue sur la rivalité des deux soeurs pour enfanter, Léa donnera à son tour sa servante à Jacob, craingnant de ne plus pouvoir avoir d'enfant, mais elle en eut plus tard encore deux! En fait, il est probable que Léa, du fait de son handicap, se maria à un âge avancé pour l'époque, une vingtaine d'années peut être, c'est à dire à un âge de grande fécondité, Rachel, elle, mariée versl'âge habituel à cette époque, soit 13 ou 14 ans pouvait ne pas avoir atteint sa maturité sexuelle, ce qui explique qu'elle enfanta plusieurs années après sa soeur.
- Rachel mourra après l'accouchement d'un second fils qu'elle appella "Ben Oni" ce qui signifie "fils de ma douleur" mais Jacob l'appela "Benjamin" ce qui signifie "fils de ma droite"(on peut supposer qu'il plaçait Rebecca, son aimée, à sa droite).
-Les fils de Léa devinrent les rivaux de Joseph.(histoire de Joseph: à paraître prochainement sur ce blog).
Jacob, dans le but de se sédentariser, voulut marier Dina, la fille qu'il eut avec Léa, au fils du roi de Sichem dans le pays de Canaan. Les frères de Dina se révoltèrent contre Jacob, leur père car leur soeur selon la tradition sumérienne ne pouvait épouser qu'un homme de la maison paternelle(son demi-frère, Joseph par exemple, ce qui eut mis fin au conflit), massacrèrent les habitants de Sichem, et donc déclenchèrent un conflit avec les cananéens(Canaan, leur ancêtre était le fils de Cham, 2eme fils de Noé, alors qu'Abraham est un descendant de
Sem, l'aîné de Noé), et Ruben, premier né de Jacob et fils de Léa devait avoir "la prééminence" sur ses frères, y compris Joseph. Si Dina épousait l'héritier du trône de Sichem, alors ses frères devenaient les vassaux de son époux ce qui est probablement la cause de leur révolte.
Finalement, ce sera Joseph qui permettra aux hébreux une sédentarisation en obtenant de Pharaon des pâturages pour leurs troupeaux en Egypte.
(prochainement sur ce blog: vie de Joseph)
Jacob pourra donc ainsi justifier de donner la "prééminence" à Joseph sur ses frères, châtier les fils de Léa qui avaient défié son autorité, notamment Lévi, troisième fils de Léa, ancêtre de Moïse, qui fut deshérité, lui et ses descendants, condamnés à servir les descendants de leurs frères qui deviennent les patriarches des tribus hébreux. 

Les pharaons, ont toujours souhaité contrôler Canaan, zone carrefour pouvant permettre une invasions de l'Egypte, nottamment par ceux qu'ils dénommaient  globalement "les peuples venus de la mer".
 
L'histoire de Moïse qui serait arrivé dans le palais de Pharaon, via un berceau de joncs flottant sur l'eau, est peu crédible, c'est une histoire "copie conforme" de Sargon, célèbre conquérant sémite de Sumer à qui, probablement, les conteurs de "l'épopée de Moïse" ont emprunté le récit,  voulant sans doute que le peuple assimile Moïse à ce grand conquérant. Il était des habitudes des pharaons d' Egypte, d'élever à leur cour, les fils de suzerains vassaux, ce qui présentait le double avantage, d'une part avoir des otages de marque, d'autre part de donner à de futurs notables une éducation "égyptienne" ce qui ne pouvait que favoriser les relations commerciales, en sommes une politique "d'américanisation à l'égyptienne". Côté hébreux, quoi de plus normal de proposer un descendant de Lévi pour la fonction puisque Lévi et sa descendance étaient rabaissé au rang de serviteur. On peut imaginer que les hébreux ont présentés Moïse, non pas comme un serviteur, mais comme un "prince" hébreu, et si Pharaon a découvert la supercherie, cela n'a pu que lui déplaire.
Aussi est-il plus que probable que Pharaon ait lui même proposé à Moïse de le rétablir dans sa légitimité en lui proposant le soutien de son armée pour établir en Canaan les hébreux dont les troupeaux, détruisant parfois les cultures des égyptiens, engendraient des tensions avec les agriculteurs égyptiens. Mais le plan de Moïse et Pharaon ne se déroula pas comme prévu, car c'est précisément à ce moment qu'une caldeira se réveilla, qu'une éruption volcanique monumentale provoqua l'effondrement de l'île de Santorin sous les flots, ne laissant qu'un pourtour de l'île, et dont la bible garde la trace en décrivant les "plaies d'Egyptes" conséquentes de cette éruption.
Pour légitimer la conquête de Canaan par les hébreux,( les pharaons qui étaient passés maître en matière de manipulation de l'histoire était un bel exemple dans ce domaine pour Moïse), rien d'étonnant que les conteurs de l'épopée de Moïse mettent donc "après coups" cette prophétie dans la bouche d'Abraham:
Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant 400 ans. Mais je jugerai la nation à laquelle ils seront asservis, et ils sortiront ensuite avec de grandes richesses.
- La présence des hébreux en Egypte y est présentée comme la conséquence d'un esclavage alors que Joseph fut l'intendant de Pharaon et obtint de ce dernier que les hébreux puissent pratiquer l'élevage en Egypte! Il s'agit en fait de la vision de Moïse, de la tribu Lévi que Jacob a déshérité et ravalé au rang de "serviteurs des autres tribus hébreux", statut en somme proche de l'esclavage. D'autre part, il convenait d'enlever toute légitimité à Joseph et donc de nier qu'il méritait "la prééminence" pour avoir sédentarisé les hébreux en Egypte. S'il n'y avait pas eu l'explosion de la caldeira du Santorin, probablement que Moïse aurait été une sorte de "roi - gouverneur" de Pharaon sur un territoire encore plus vaste que Canaan administrant tout le peuple hébreu, mais cette explosion entraîna la rupture avec l'Egypte, l'interdiction du culte de Seth, l'abandon du culte monothéïste d'Amon, et la tribu de Lévi dut "composer" avec les autres tribus. Au lieu de servir les autres tribus, une fois le pays de Canaan conquis, la tribu de Lévi servira le Dieu, l'Eternel, le grand prêtre sera un descendant d'Aaron, frère de Moïse. La tribu de Lévi n'a pas eu de terre lors du partage des terres conquises mais percevra le tribu des autres tribus pour servir l'Eternel, ainsi, la volonté du patriarche Israël de déshérité Lévi était respecté, mais sa tribu, au service de l'Eternel retrouvait honneur et liberté.
Ainsi, le mérite de réaliser la volonté de Jacob, et de servir l'Eternel en tant que sucesseur d'Abraham revenait à la tribu de Lévi.(prochainement sur ce blog, la vie de Moïse).La terre de Canaan deviendra Israël qui est aussi le nom pris par Jacob, cette terre devient donc la terre ancestral, sur laquelle fut enterrée en premier Saraï, épouse d'Abraham, et les os de Joseph qu'on ramène d'Egypte. A noter que les os de Moïse ne sont pas ramenés, ce qui évoque un"coup d'état" l'ayant renversé à la fin de sa vie qui fut peut être violente.
- Une nouvelle théocratie, comme les théocraties sumériennes était née, quand elle disparaîtra "l'esprit de ses lois" fondera le Judaïsme.
- Mahomet, se considérant comme un descendant d'Ismaël, et donc d'Abraham, reprendra à son compte l'alliance d'Abraham à l'Eternel Dieu: fonder une théocratie soumise à Dieu, en unifiant tous les croyants et tuant les païens sur la terre donnée par Dieu à Abraham.
Ainsi tout le cours de l'hitoire fut changé par une jalousie entre deux soeurs rivales au sein d'un mariage polygame.
Sans cela, les hébreux et le peuple cananéen de Sichem aurait fondé un même peuple, il n'y aurait jamais eu de Jérusalem juive, de déportation des juifs de Palestine en Europe, toute l'histoire jusqu'à  la seconde guerre mondiale en eut été changée.
Cela ne veut pas dire qu'il n'y aurait pas eu de conflits mondiaux, mais dans des circonstances différentes, et qui sait une histoire de l'humanité moins criminelle?





Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages