Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

- En me documentant sur Wikipédia, j'ai lu que Sigmund Freud, pensait que le judaïsme était apparu sous l'influence égyptienne, lors de l'implantation en Egypte des hébreux. Je l'ignorais, mais c'est aussi ce que je pensais et que j'ai écrit dans "plaidoyer pour nos enfants, pour un monde viable...", ouvrage de sociologie publié en avril 2002 sur compte d'auteur.

Dans cet ouvrage j'évoquais même des arguments pouvant faire penser qu'une dynastie des pharaons avait pour ancêtre la tribu de Caïn, Adam ayant été un chef de tribu à l'époque où la mer noire n'existait pas encore, et serait originaire d'une région proche du lac existant il y a 7500ans avant que la rupture de la barrière du Bosphore provoque l'envahissement maritime et la formation de la mer noire.

Si on étudie la théologie égyptienne d'Amon et d'Aton, on s'aperçoit que la théologie hébraïque de l'Eternel a des points commun avec celle d'Amon, et qu'avec Moïse, c'est la théologie d'Aton qui influence celle de l'Eternel (qui tout comme Amon a des aspects multiples et plusieurs noms).

La génèse nous révèle que c'est à la naissance du petit fils de Seth (le même nom que le Dieu égyptien ci-dessous ce qui montre bien un lien entre hébreux et égyptiens très ancien, seth signifie en hébreux "qui remplace", hors Seth troisième fils d'Adam, berger comme Abel assassiné par Caïn, Abel étant le second fils d'Adam et Caïn l'aîné, a donc "remplacé" Abel, et Seth, Dieu jaloux assassina Osiris son frère et était en compétition avec Horus, fils de la déesse Isis, pour mener la barque solaire.). Noé, ancêtre de plusieurs peuples, dont les hébreux, rescapé du déluge, est un descendant de Seth. Les pharaons réprimèrent certains cultes à Seth, seuls cultes à pratiquer des sacrifices humains(wikipédia). Abraham, quitta Ur, cité sumérienne, et redevenant berger - nomade, c'est sous la protection de l'Eternel qu'il se place, ou encore c'est à un appel de l'Eternel qu'il répond. Donc l'Eternel est bien un protecteur d'un peuple nomade. La bible nous rapporte qu'Abraham veut lui sacrifier son fils Isaac, avant d'y renoncer; ce qui n'a rien de surprenant puisque, Ur est une cité sumérienne, les cités sumériennes initialement ne pratiquaient pas de sacrifices humains, puis à une époque donnée, des sacrifices humains en nombre important furent faits. La bible n'aura de cesse de rappeler l'interdiction du sacrifice humain et de le remplacer par un sacrifice animal, l'holocauste, animal entièrement consummé par le feu. D'autre part de nombreux passages bibliques évoquent un séïsme(lire plaidoyer pour nos enfants, pour un monde viable) ou une éruption volcanique, plusieurs villes occupées par les hébreux sous la direction de Moïse se trouvaient sur une faille sismique. On retrouve donc là un lien séïsme, volcanisme -sacrifice

humain remplacé chez les hébreux par un sacrifice animal consummé.


Pour mieuxcomprendre lisons ce que wikipédia nous apprend sur la théologie solaire des égyptiens:

Pour les égyptiens de l'antiquité, le cycle perpétuel du lever et du coucher du soleil est comparable au cycle de la vie et de la mort. Ainsi, chaque matin le soleil naît à l'orient, croît jusqu'au zénith, puis vieillit jusqu'à l'occident ou il disparaît dans le royaume des morts. Ce voyage diurne, le dieu solaire Rê le fait à bord d'une barque appelée mandjet. Le choix d'une barque comme moyen de transport se comprend aisément dans une civilisation résolument fluviale où le Nil occupe la place d'axe principal de communication et de source quasi-exclusive d'alimentation grâce aux crues, à l'irrigation et à la pêche.

Le périple perpétuel de Rê ne connaît pas de pause à la tombée de la nuit; bien au contraire, il ne fait que recommencer. C'est aux commandes d'une autre barque, appelée mesektet qu'il entame son périple souterrain et traverse les douze heures de la nuit avant de pouvoir renaître au matin. Dans le royaume des morts (la nuit), il doit affronter les forces du chaos dont le représentant le plus puissant est le serpent  Apophis. Il est accompagné sur la barque par d'autres divinités qui, comme Seth, l'aident à lutter contre le chaos.

Les Égyptiens de l'Antiquité ont imaginé qu'en s'associant au dieu solaire lors de sa course perpétuelle à bord des barques sacrés, leurs âmes vivraient éternellement. C'est ainsi que le culte funéraire est fortement marqué par ce mythe solaire. Par exemple, on construisait de préférences les tombeaux sur la rive occidentale du Nil (où « meurt » le soleil) et lors de l'enterrement on faisait traverser le fleuve au défunt sur des barques semblables à celle du dieu solaire.

 

Là encore, histoire et philosophie religieuse se confondent, et en lisant ces lignes on comprend mieux la complémentarité entre le dogme égyptien et le dogme de Joseph, fils de Jacob nommé aussi Israël, ancêtre des hébreux qui chercha à les sédentariser à nouveau. Joseph épouse la fille du grand prêtre égyptien, ce qui montre le rapprochement religieux entre les deux peuples. La légende de la barque solaire montre un lien fait par les égyptiens entre le soleil, "le feu du ciel" qui la nuit, dans une autre barque entame un périple souterrain, et donc "le feu sous terre" qui se manifeste dans le volcanisme. On a vu que "l'Eternel" se manifeste par le feu, buisson ardent, nuée, description évoquant un séÏsme, donc l'Eternel correspond à l'aspect bénéfique du Dieu Seth, nom que l'on retrouve avec l'ancêtre des hébreux qui invoqua le premier l'Eternel. Dans le culte d'Aton, les égyptiens s'associent au Dieu, leur pharaon prend le nom d'Akineton, "celui qui est utile à Aton", de même les hébreux, servent "l'Eternel" qui pour les égyptiens évoquent Seth qui aide à la traversée de la barque solaire. Les plaies d'Egypte décrites dans la bible, évoque les conséquences d'un volcanisme,  on peut supposer qu'il s'agissait du volcan qui détruisit une île, Thera en mère Egée et dont seul subsiste le pourtour constitué parl'archipel des îles du Santorin*.

On peut donc supposer que Joseph, héritier du patriarches des hébreux, intendant de Pharaon, époux de la fille du grand prêtre, était considéré comme serviteur de Seth, d'autant que le livre de la génèse décrit des séïsmes(terre qui s'ouvre) ou y fait allusion ou encore le volcanisme, comme manifestation de la colère divine. Mais l'éruption volcanique qui obscurcit le soleil fut vécu comme une nouvelle querelle entre Seth et Horus, et donc les hébreux furent chassés avec également des égyptiens, probablement tenu pour responsable de ce séïsme(voir prochainement histoire de Moïse).

Akineton instaura le culte du disque solaire seul, source de vie, sans Dieu Horus à tête de faucon, portant le disque solaire, Dieu fragile nécessitant le soutien du terrible Dieu Seth.


Ce culte du dieu soleil, Aton, assisté de Seth, le dieu qui gronde sous terre et dans le ciel et qui porte le nom de l'ancêtre fondateur de la tribu prédiluvienne de Noé (seul rescapé avec sa famille du déluge), se retrouve également dans les légendes sumériennes:

Gilgamesh voyagea longtemps et finit par arriver à une montagne dont le sommet était double. C'était le Mt Mashu, devant lequel veillent des monstres, des hommes scorpions, qui montent la garde aux portes du soleil.
Lorsque chaque matin le Soleil sort du royaume des dieux pour éclairer les hommes....derriière cette porte est un tunnel obscur qui s'enfonce sous la montagne, et, marcherait-on deux fois douze heures, l'on n'en aurait pas encore atteint l'extrémité. Nul homme ne doit en fouler le sol, car il appartient au Soleil.

 

 

*Wikipédia: Théra, était une île anti située à l'emplacement actuel de Santorin en mer Egée...., l'île étant le sommet émergé d'un volcan qui culminait vraisemblablement à plusieurs centaines de mètres de hauteur. Elle était habitée par des Minoens qui en avaient fait un important centre de commerce entre la Crète, où siégeait le pouvoir à Cnossoset le reste du bassin méditerranéen oriental dont la Grèce antique. Vers 1600 av. J.-C., une éruption beaucoup plus puissante que les précédentes provoqua la destruction du centre de l'île par la formation de la caldeira de Santorin. ...les effets qui en découlèrent (chutes decendres volcaniques, tsunami, touchant la Crète, etc.) pourraient être à l'origine du déclin de la civilisation minoenne.

 







Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages