Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

, Le Dieu Amon dont l'appellation "le caché", " l'inconnaissable" n'est pas sans rappeler le Dieu unique " Yavhé" des musulmans, "aux multiples noms" correspondant aux multiples aspects, et le dieu de Moïse "l'Eternel" de la bible a lui aussi plusieurs noms, est de nature inconnu, et se révèle sous différents aspects, "un buisson ardent", "une nuée", s'adresse en rêve aux hommes. Amon a lui aussi été un dieu dynastique( source wikipedia)

A partir de la XIeme dynastie, et l'avènement des Amenemhat de la XII eme dynastie fera de lui le "roi des dieux","seigneur des trônes du double pays ". Amenemhat signifie "Amon est devant", "sous la responsabilité d'Amon". Louis XIV en France, roi absolu qui déclara tenir son pouvoir de "droit divin", le roi étant un représentant de Dieu sur terre, et avant lui les empereurs romains chrétiens, n'avaient rien inventés, les pharaons de la XIIeme dynastie, étaient eux aussi les représentants sur terre d'un Dieu créateur de la vie, de nature indéterminée. Et quand Louis XIV prit le nom de "roi soleil", on croit voir "une rémanence" d'Akineton, pharaon absolu qui brisa le pouvoir du clergé à son profit, ruina économiquement l'Egypte, à sa mort son sucesseur tenta d'effacer le souvenir aussi bien d'Aton que d' Akineton". A la mort de Louis XIV, la France était ruiné par les guerres, il laissa à ses sucesseurs un héritage difficile à gérer, un sentiment de mécontentement larvé, étouffé par la tyrannie, qui flamba sous Louis

XVI, la révolution éclata, favorisée par une famine provoquée par un hiver long et rigoureux ou même la mer à l'île de Ré gela(voir site histoire et passion) et qui succèdait à la sécheresse de 1985 et les inondatiions de 1788. La révolution aboutit à la décapitation du roi et au rejet de la "religion des rois de droit divins".

Bien souvent il y a confusion populaire entre le "rejet du Dieu unique représenté sur terre par une dynastie royale" et "athée" qui signifie "sans dieu". Hors, Robespierre, figure emblématique de la sanguinaire révolution française, n'était pas "athée". Il institua la fête du

"Dieu suprême" qui en fait est le Dieu des francs maçons, eux aussi rangés à tort sous le vocable "athée". Ce "Dieu suprême" qui n'obtint pas les faveurs du peuple français et fut vite oublié, représentait "le principe fondateur" de l'univers, Dieu créateur impersonnel qui ne manifeste aucun intérêt pour les misérables créatures que nous sommes, c'était le Dieu des francs maçons dont on dit qu'ils auraient fortement influencé la révolution française et dont bon nombre de ses membres étaient d'origine juive, des juifs rejetant "l'Eternel", le Dieu paternaliste des juifs et des catholiques.

 

Pourtant, ce Dieu "principe fondateur universel", "ce grand horloger à l'origine de la vie et qui régit toute vie, existe bien, les scientifiques le connaissent, Le pharaon Akineton avait raison, c'est le soleil, mais il n'est pas "éternel" et dépend luimême peut être d'une méga-horloge galactique.

D'éruptions solaires gigantesques dont la matière éjectée  se serait refroidis et  condensée ou de la captation de météores dans le champs gravitationnel du soleil qui se seraient amalgamées, sont nées les planètes. La vie serait apparue au fond des océans et ce serait l'activité sismique du fond des océans qui aurait crée les conditions biochimiques nécessaires à son apparition. Et l'activité sismique est liée à l'activité solaire, et elle est indispensable à la vie de la planète.

  Les éruptions solaires connaissent des cycles éruptifs, des cycles courts de 11 ans de croissance avec un apogée et suivit d' accalmie. L'activité solaire a une influence sur le climat, une forte activité engendrerait une glaciation dans l'hémisphère nord, une sécheresse dans l'hémisphère sud. Mais il y aurait peut être aussi des cycles longs où l'apogée des cycles courts irait en augmentant jusqu'à un maximum durant lequel le risque d'éruption sismique cataclysmique serait maximum, ce qui expliquerait que les éruptions cataclysmiques des caldeiras suivraient également un cycle.

Ces éruptions seraient à l'origine de l'extinction des espèces, de presque toutes les espèces vivantes au prémien, des dinosaures à la fin du jurassique, et l'éruption du Tobra il y a 75000 ans correspondrait à une extinction des hominidés, à une survie d'un faible nombre d'homo sapiens qui avant cette éruption se seraient dispersés déjà sur une vaste étendue des terres et auraient atteint une population de plusieurs millions que l'éruption auraient ramené à quelques centaines.

Les amérindiens, mayas, aztèques, incas, adoraient le Dieu soleil, tremblant à chaque éclipse, culte sanglant, où dans l'espoir d'entretenir la vie de l'astre solaire, des sacrifices humains de plusieurs milliers d'individus ont été fait, y compris des sacrifices d'enfants. Et cette croyance rappelle celle des égyptiens également

"En l'an IX de son règne, Akhénaton ira plus loin, dans une apparente radicalisation de sa réforme atonienne : il ordonne de détruire, dans les principales régions névralgiques du royaume, les images de culte des anciennes divinités, à l'exception notable de Rê, afin de mener à bien son "opération" magique, effaçant l'expression des principes anciens pour faire place à la fonction nouvelle qu'il incarnait. En martelant les noms des dieux, dans un système de croyances où le Verbe est créateur, il annule leur faculté de s'incarner et occulte leur influence. Il fait ainsi du Disque solaire le dieu universel, l'Unique « qui n'a pas son pareil », le démiurge qui répète son acte créateur à chaque lever du soleil. Pour souligner la royauté céleste d'Aton, le nom du dieu est inscrit dans des cartouches : il est « Rê-Horakhty qui se réjouit dans l'horizon », « Le Souverain (heka) des deux horizons ». On se trouve désormais en présence d'un monothéïsme, véritable révolution religieuse dans l'Antiquité."(site wikipedia)

 

Mais ni le culte d'Amon, ni le culte d'Aton ne comportait de sacrifices humains.Mais alors que les amérindiens craignaient la mort d'un soleil, les éclipses chez les égyptiens étaient considérées comme des échecs temporaires du Dieu solaire. Y a t-il là  le souvenir d'un cataclysme obscurcissant durablement la lumière solaire chez les amérindiens dont leur sacrifice sous forme "d'hécatombe humaines" évoquerait le prix en vie humaine d'un cataclysme avant que le soleil brille à nouveau, un souvenir inconnu des égyptiens?

Et l'on retrouve également une croyance commune avec la bible où le verbe est créateur, "au commencement était le verbe" que l'on peut traduire par "la pensée est créatrice".

 

Le pharaon Akenaton est l'image terrestre d'Aton, son « enfant parfait », il en est à la fois le prophète et l'incarnation, ce qui bien entendu n'est pas sans rappeler le dogme catholique du Christ, et dans le Coran le prophète Muhammad dit de Jésus qu'il est "un homme parfait né d'une femme parfaite"  qui reçut le verbe donc la pensée créatrice.

 

On pourrait conclure par le dicton célèbre: "il n' y a de nouveau sous le soleil que ce qui est oublié." Mais on peut dire également que la conception du divin est universelle, elle est la même dans diverses civilisations, inaltérable par le temps, elle est la pensée commune de l'humanité qui a liée son existence à celle du soleil, depuis la nuit des temps et que la science a confirmé la justesse de cette pensée, il y a aussi les démons de nos peurs. Et il y a

"l'Eternel", le dieu  des hébreux qui rappelle le dieu Amon, le dieu "caché" des égyptiens qui engendra la vie, ce dieu dont le nom, selon le livre biblique de la génèse commence à être évoqué  après la naissance d' Enosch(qui signifie "mortel") fils de Seth, troisième fils d'Adam et Eve qui naquit après la mort d'Abel tué par son frère jumeau Caïn. A cette conception d'un Dieu  régénérateur et protecteur de la tribu d'Adam,  qui se retrouve également chez les égyptiens avec Amon, dont chrétiens et musulmans se réclameront tout en se massacrant au nom du seul "vrai Dieu" , la science découvre la génétique et l 'éternel régénérateur de l'humanité apparait sous forme du patrimoine génétique de l'humanité. La bible nous raconte que les tribus hébreux à un moment donné s'unir pour punir la tribu des benjamins qui semblaient s'intégrer aux habitants d'une cité et s'émanciper voir s'opposer aux autres tribus.

Pendant que les hommes de la tribu des benjamins, vaincus, se retrouvaient encerclés, des guerriers massacrèrent toutes les femmes et les enfants des benjamins vivants dans cette cité.
Puis les anciens éprouvèrent du remord à effacer une tribu d'Israël, et donc d'affaiblir le peuple

serviteur de l'Eternel, aussi firent -ils en sorte de trouver des femmes pour les survivants, allant jusqu'à organiser un enlèvement de femmes par les benjamins!(juge20 et 21)- Bien sûre les moeurs de cette époque ont de quoi nous surprendre. Mais les hébreux avaient déjà inconsciemment intégré l'idée que supprimer un groupe humain apparenté, c'était appauvrir son propre patrimoine génétique et donc mettre en danger sa propre  résurection génétique

Israéliens et palestiniens seraient bien avisés de prendre conscience que parmi les palestiniens, bon nombre ont dans leur ancêtre des zélotes qui périrent en grand nombre en se soulevant contre le temple de Jérusalem et contre l'empire romain, et donc l'immigration d'une population juive venant d' Europe, ne peut que les aider à reconstituer un patrimoine génétique

favorisant la résurection d'ancêtres communs et donc la leur, de même les populations juives massacrées en Europe par les nazis, pourraient reconstituer avec le patrimoine génétique palestinien, leur propre patrimoine. Mais les hommes de notre temps ne s'inspire ni de la religion, ni de la science dans leur comportement, esclave de leurs peurs, ils se contentent bien souvent d'observer des rituels religieux qui en perdant leur sens ne sont plus que des rituels païens de magie pour apaiser leur peurs sans remise en question. Ce comportement cause la mort d'une société, car de tout temps, la société  a évolué avec l'évolution du dogme religieux.

 

-Merci à Wikipedia pour toutes les informations ayant permis de réaliser cet article -

  cliquer et lire aussi: L'Eternel, Dieu des Hébreux, et Seth Dieu des égyptiens, le même caractère "volcanique" 

montrant le lien entre la théologie égyptienne et hébraïque

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages