Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 18:57

La mondialisation a toujours existé. Simplement, elle a changé de vitesse, de forme, de leader au cours de l'évolution humaine.

- La mondialisation, certes n'était pas à l'échelle planétaire mais un vaste réseau  commercial et culturel existait déjà  à l'époque des pharaons mettant en contact des civilisations de part d'autre du bassin méditerranéen(http://www.cosmovisions.com/Commerce-Egypte.htm). Elle a laissé le souvenir à travers des légendes "d'un âge d'or" de l'humanité qui disparut vers la fin du 1er millénaire avant J.C du fait semble t-il d'un changement climatique qui fragilisa bon nombre de cités orientales et favorisa l'invasion des "peuples de la mer". Ce commerce, tout comme celui plus tard et à plus grande échelle des arabes et des chinois, se faisait par "intermédiaires", un peuple A troquant avec un peuple B qui lui même troquait les produits de A contre ceux du peuple C, si bien, qu'indirectement, par l'entremise de B, des échanges avaient lieu entre A et C. D'autre part dans l'antiquité, deux grands centres civilisationnels avaient des contacts: Memphis en Egypte, et Babylone en Mésopotamie. Les tablettes de Gilgamesh, pour la 1ère fois connue, traite du thème du "héros" à la recherche de l'immortalité,;thème cher ensuite à la Grèce comme à Rome. Ce récit voyagera des cités sumériennes près du golf persique jusqu'au nord de la Mésopotamie à Babylone qui rayonnera jusqu'au proche - orient,(dans les écrits hébreux de la mer morte?selonwikipedia) et jusqu'en Egypte. Ce texte apparait donc comme fondateur dans la philosophie du "héros" qui perdurera jusqu'au récit moyen - âgeux sous la forme du preux chevalier à la recherche du St Graal et inspira peut être aux Macchabées(juifs se révoltant contre l'hellénisation et la profanation du temple) la croyance de l'âme immortelle du héros juif combattant.

- Remontons plus loin: que ce soit à l'époque préhistorique ou chez des peuples ayant conservé une culture chasseur - cueilleur ou en Afrique, chamanisme et animisme, semble partager par l'ensemble de l'humanité. De même le sacrifice humain pour obtenir la faveur des dieux semble avoir été hélas partagé de manière générale dans les diverses civilisations humaines pré - chrétienne ou avant Abraham pour les hébreux. La mondialisation donc est permise parce que nous partageons tous un concept spirituel commun et qui évolue avec les changements de société. 

C'est la mondialisation heureuse qui s'établit progressivement par le biais du commerce et de proche en proche et non pas par l'invasion brutale d'un peuple d'une contrée lointaine aux moeurs étrangères.  Ce deuxième scénario, bien sûr évoque la colonisation et les souffrances réelles et nombreuses qu'elle entraîna par une exploitation honteuse des indigènes et l'humiliation du vaincu, bien qu'elle fut parfois possible ou facilité par des guerres de conquêtes locales par des tyrans particulièrement sanguinaires et que la colonisation aussi arrêta des massacres:

je pense aux massacres rituels des aztèques en Amérique centrale, les zoulous en Afrique où l'Afrique du sud sous contrôle anglais sauva des ethnies locales ou réfugiés de l'extermination par les zoulous, a la fin du piratage barbaresque en Méditerranée par la conquête de la côte algérienne sous Charles X et poursuivit par Napoléon III, aux indiens algonquins qui acceptèrent les français sur leurs terres pour les protéger des iroquois qui s'allièrent aux anglais pour chasser les français et massacrés les algonquins ensuite, de même si les indiens d'Amérique du Nord se virent dépossédés en partie de leur territoire suite à la colonisation anglaise, l'indépendance des USA fut leur ruine et leur perte.

Mais aujourd'hui on assiste aux conséquences dramatiques de la décolonisation trop rapide:  

- L'Afrique se tourne toujours vers l'Europe et alimente aujourd'hui un flux migratoire favorisé par les instances européennes et qui met en péril l'unité des nations. Des nations africaines virent le jour minées par les rivalités ethniques, l'acquisition d'un armement moderne sans institutions nationales et internationales solides fit que la force à tous les niveaux bien souvent eut force de loi, ce contexte bien entendu ne pouvait que favoriser l'essor d'un islam radical qui créait l'unité, et dont le Coran fait l'éloge de la "guerre sainte". L'essor de la médecine, la lutte contre les maladies parasitaires et les épidémies, l'urbanisation, favorisa le "boom" démographique dans toute l'Afrique car il ne s'accompagna pas comme en Asie du contrôle des naissances ce qui eut pour effet d'entretenir une paupérisation de la population notamment en Egypte. Ajouter à cela des états - bandits qui vendent à l'étranger(Chine, Arabie Saoudite, Qatar ect ...) les terres tribales, plus les exploitations pour bio - carburant à l'huile de palme et vous aurez un beau tableau de désastre écologique et d'une grande cause d'expatriement de la population locale. 

- Mais hélas, à ce tableau déjà sombre s'ajoute celui de la politique économique sous fond idéologique de la politique européenne, en fait portée par l'Allemagne d' Angela Merckel: encourager l'immigration extra - européenne, africaine esentiellement. 

 

 

 

- Il existe donc une autre mondialisation, celle des déportations de population sans tenir compte des facteurs culturels et celle ci est mortifère!

- C'est celle que nous connaissons, et qui par les siècles passés a causé massacres et génocides: la colonisation de peuplement. l'Europe, Les USA, ont diffusé leur savoir faire, leur technologie en Afrique, en Orient sans pour autant chercher ou réussir à vraiment avoir une influence culturelle. Pire, le pétrole a donné une puissance phénoménale aux pétro - monarchie, qui elles, n'ont pas lésiné pour favoriser l'essor de l'Islam le plus rétrograde et dans le chaos politique actuel, printemps arabe, guerres, immigration en EUrope, il y a une constante: l'influence grandissante de l'islam en Orient, en Afrique, colonise également l'Europe dont la France, les mosquées ont poussé comme des champignons, on a vu les dégâts pouvant être causés par quelques terroristes, la guerre de Syrie a montré que c'est par milliers que l'on peut compter de potentiels terroristes en Europe, en France. Ils sont donc en mesure de faire pression sur des politiques qui voudront acheter la paix et sécurité civile et comme leur taux de natalité est élevé, la situation ne peut que s'aggraver. Le communautarisme mine tout particulièrement la France qui depuis Louis XIV est habitué à un modèle nationale centralisé, certains disent même qu'il se serait propagé au sein de l'armée...

Mais sur le plan économique, le leader mondial semble devenir la Chine, un exemple de mondialisation arnachique: en tirant les prix vers le bas, c'est le monde ouvrier à l'échelle mondiale qui en fait les frais. En achetant des terres en Afrique, elle dépossède l'africain de sa terre, elle est accusée par les pays technologiquement avancés d'investir également dans les industries étrangères pour s'accaparer des brevets, de déposséder un pays de ses biens intellectuels.

Un exemple: Depuis les années 2000, le commerce bilatéral entre la Chine et l'Amérique latine a explosé, passant d'à peine 12 milliards de dollars à près de 300 milliards aujourd'hui! Les latino - américains sont partagés sur ce partenariat: ...les investissements chinois et les exportations de produits de base ont redynamisé les économies latino - américaines, la croissance en Amérique latine est de plus en plus couplée aux cycles économiques chinois. D'autre part, si la Chine peut stimuler des pays bien dotés sur le plan des ressources primaires comme les pays andins , el Brésil, l'Argentine, la concurrence chinoise a des efftes récessifs réels sur le secteur manufacturier. latino - américain, par exemple au Mexique. Ce pays a vu décliner des pans entiers de son secteur de la fabrication comme le textile, le jouet et tous les secteurs à forte intensité de main d'oeuvre sous les coups des produits chinois à bas prix.        Revue  Diplomatie n° 85 mars - avril 2017

- Que ce soit pour des raisons écologiques ou sécuritaires, il nous faut donc retourner au modèle de la mondialisation de l'âge dor: échange et solidarité de proche en proche! Pour illustrer mon propos, je vous laisse lire "le mot de Mick et Mousse que je reçois par mail:

Que tu aies une voiture « Diesel » ou non, lis ceci :

 

Pour qui nous prend-on ?

 

C'est une très bonne analyse nous démontrant que nos politiques (et les verts) nous font du spectacle:

La paranoïa du DIESEL ne concerne que les automobiles !

Les Poids lourds, Autocars, Navires, sont exclus !

 

Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs du véhicule DIESEL, il faut leur révéler les données de l’industrie maritime qui a démontré qu'’en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé,

les 5 plus gros navires-cargos du monde polluent autant que l’ensemble des 760 millions d’automobiles de la planète.

Vous savez, ces jolis porte-conteneurs qui nous alimentent en produits que l’on fabriquait dans nos usines délocalisées, aujourd’huiils brûlent chacun 10.000 tonnes de carburant pour un aller et retour entre l’Asie et l’Europe.

Ces malheureux 15 navires font partie d’une flottille de 3.500, auxquels il faut ajouter les 17.500 tankers qui composent l’ensemble des 100.000 navires qui sillonnent les mers.

 

Pour ne pas quitter le domaine maritime, rappelons que la flotte de plaisance française est d’environ 500.000 unités, dont 5.000 yachts de plus de 60 mètres, et que le plus moyen de ceux-ci brûle environ 900 litres de fuel en seulement une heure, alors que les 24 % de foyers français qui se chauffent au fioul ont du mal à remplir leur cuve pour l’hiver.

 

Pour continuer sur le chemin de la schizophrénie paranoïde, prenons en compte toute la flottille de pêche et les 4,7 millions de poids lourds en transit à travers la France,

 

Les milliers d’avions qui sillonnent le ciel et dont la consommation par passager et par km parcouru est 3 fois plus nocive pour le climat que l’automobile.

 

Pour compléter cette petite fable, n’oublions pas l’indispensable domaine agricole où la consommation moyenne d’énergie est de 101 litres de fuel par hectare.

 

Mais pas d’affolement, Hulot va certainement sauver la planète en collant une nouvelle TAXE sur les seuls véhicules DIESEL et affaiblir un peu plus notre industrie automobile, ce qui augmentera le chômage dans la foulée.…

 

Comme vous le savez bien, en payant une TAXE sur le gas-oil, celui-ci ne polluera plus … sauf si vous estimez qu’on vous prend vraiment pour des c... !

 

- C'était "le coup de gueule"  de Mick qui illustre parfaitement que parler écologie sans parler d'économie protégée et régionale pour encourager la production locale, éduquer pour que le consommateur consomme de préférence des produits locaux et de saisons, c'est parler pour rien faire! 

- Maintenant comparons les "mondialisations" à travers les âges.

- QUe ce soit l'empire romain, la conquête arabe, la colonisation européenne, la mondialisation passe par le commerce, ou les guerres de conquêtes et les idées, les interactions culturels suivent les voies commerciales ou celles des conquérants. La mondialisation économique s'accompagne de mondialisation culturelle: la culture grecque se répand via son conquérant romain, le christianisme primitif et le bouddhisme via les voies commerciales, le christianisme moyenageûx et  l'Islam via les conquêtes ou calcul politique, le nationalisme républicain suite aux conquêtes napoléoniennes, l'américanisme et le communisme mode de vie des deux grands vainqueurs s'étendent en Europe à la fin de la 2sde guerre mondiale. Dans tous les cas le mondialisme se traduisait par un rapprochement culturel à l'échelle d'une grande région planétaire ou à celle de la planète. Mais si la rapidité des moyens de transports commerciaux favorisa l'américanisation ainsi que l'audio - visuel, dans un deuxième temps, la baisse du coût augmenta la mobilité des populations et paradoxalement favorisa le communautarisme. Au 17e ou 18e s quand on partait pour l'Amérique ou l'Afrique, c'était des adieux souvent définitifs, maintenant il n'y a que des "au revoir" et pour des destinations moins lointaines on revient au pays chaque année pendant les congés, c'est le cas notamment des nords africains en France, on ne coupe pas donc avec sa culture d'origine, et si la migration est massive, le comunautarisme s'installe . Jadis, alors que le contact avec son pays d'origine était rare ou inexistant pour le migrant, il fallait en France, par le droit du sol entre 1851 et 1889 être né en France d'un parent lui même né en France, en 1889 les enfants étrangers nés en France et domiciliés en France à leur majorité sont français, ou bien encore un étranger peut devenir français en s'engageant dans la légion étrangère. Récemment, il a été question de ramener à 1 an de présence en France pour les personnes bénéficiant du droit d'asile même si rentrées clandestinement, au lieu des 5 ans actuellement requis pour toute personne demandant la nationalité française.

- Ainsi, paradoxalement, le contact gardé avec le pays d'origine comme les nord - africains ou européens par des retour au pays à chaque grand congé annuel(congé qui n'existait pas avant guerre et donc ne pouvait permettre une longue absence et le retour au pays à cette occasion), les migrations de masse , la barrière de l'Islam qui interdit le mariage d'une musulmane avec un non musulman(mais autorise le mariage d'un musulman avec une chrétienne ou une juive, les enfants étant alors considérés comme musulmans) conduisent à un chaos mondial lié au comunautarisme où "l'enfer c'est les autres" comme le disait si joliement J.P Sartre.

 

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 16:50

Le président Macron prend la tête d'une nouvelle croisade: celle pour lutter contre le changement climatique. Alors que le président Trump refuse de signer les accords de Paris(voir ci dessous) au prétexte que ces accords n'aurait qu'un mince effet sur la hausse des températures, voir négligeable, qu'ils doivent être revus car injustes semblant faire porter aux USA la plus lourde responsabilité sur la hausse des températures du globe et de pénaliser essentiellement les USA , il déclare:

 «En plus des restrictions énergétiques sévères infligées par l’Accord de Paris, il inclut un autre stratégème pour redistribuer des richesses en dehors des Etats-Unis à travers le soi-disant "Fonds vert pour le climat" (joli nom !), qui demande aux pays développés de dépenser 100 milliards de dollars pour les pays en développement, en plus de l’aide étrangère massive déjà existante», a dénoncé le président américain. Selon lui, ce «stratagème» a déjà coûté 1 milliard à son pays et va lui couter des «milliards et des milliards» alors que«beaucoup d’autres pays ne vont pas donner un centime».(libé désintox 02/06)

 

- Face à cette Attitude, Macron se démène, il s'adresse directement au peuple américain en anglais solennellement pour les appeler à respecter, malgré leur président, les accords de Paris pour la planète. Il y a comme un clin d'oeil de solennité rappelant l'appel du général De Gaulle lancé le 18 juin 1940 depuis Londres, au dessus de la voix de la colaboration avec l'ennemi du gouvernement de Vichy. Puis il enjoint les autres dirigeants de l'Europe à le soutenir dans sa croisade contre Trump pour éviter un changement climat, puis c'est le président de l'Indes qu'il recoit à l'Elysée et face aux caméras en affichant toujours ce même thème central de préoccupation: l'urgence de réagir face au changement climatique

Mais hélas, l'actualité malheureusement  a tôt fait d'éclipser son rôle de chevalier vertueux se dressant face au changement climatique et contre Donald Trump présenté comme isolé et isolationniste, qui en refusant de signer les accords de Paris, met en péril la planète.  Ce triste jour, le 4 juin 2017, un nouvel attentat terroriste amateur, c'est à dire à la voiture bélier et l'arme blanche, faisant 7 morts et 48 blessés coupe court à l'actualité centré sur le changement climatique, présenté par le nouveau président français comme le défi majeur auquel il entend faire face, le terrorisme refuse de se faire oublier et apparait aux yeux de la population comme le défi majeur contre lequel les politiques semblent bien impuissants.

Mais revenons au changement climatique:

- Son enjeu peut - il être mis sur le même pied que le terrorisme?

- Les accords de Paris devaient - ils permettre une lutte efficace?

- D. Trump, par son refus, portera - t - il à lui seul la lourde responsabilité de condamner le monde à des catastrophes climatiques mondiales? 

 

- A la 1ère question: la comparaison de l'enjeu du changement climatique et le terrorisme, je répondrais que l'on ne pourra pas maîtriser les conséquences, limiter les effets du changement climatique sans avoir au préalable éradiquer le terrorisme. En effet comment une population qui se sent menacé au quotidien pourra t-elle s'intéresser à une menace futur quand bien même elle concernerait un avenir proche? Comment investir sur le futur si la lutte contre le terrorisme absorbe de plus en plus de moyens au quotidien? Comment si nous échouons, l'emprise de l'Islam dans nos sociétés influencera nos politiques y compris politique environnementale et contre le réchauffement climatique? Une chose est certaine, les migrations se font de l'Afrique qui bénéficie de conditions d'ensoleillement très favorables et autres ressources énergétiques et à faible consommation vers des pays énergivores et de moindre ensoleillement, d'autre part la propagation de l'Islam par le flux migratoire à composante essentiellement islamique par la politique permissive du prosélytisme islamique prônée par le président Macron aura pour conséquence  ce qui pourrait bien  anéantir totalement le fruit des efforts pour le contrôle de la hausse des températures autour de 2° supplémentaires. Certes, en France, on mise sur le nucléaire, mais même le nucléaire n'a pas un bilan carbone nul et l'augmentation de la population ne pourra que favoriser la hausse des températures, que ce soit par le biais des transports, produits de consommation, augmentation de l'urbanisation, ou chauffage. Car dans cette politique vertueuse des accords de Paris contre le réchauffement climatique, seule la baisse des émissions du CO2 est envisagée et la face cachée de cette diminution des émissions, c'est le développement, la poursuite de la politique du tout - élecrique / tout nucléaire malgré 2 accidents majeurs, à Tchernobyl et Fukushima qu'initialement les pro - nucléaires considéraient comme improbable, relevant uniquement de la théorie, et que finalement, on finit par admettre, admettre de voir des parts de notre terre être consommées et disparaître du monde habitable comme une part de gâteau, admettre une pollution radioactive qui met en péril notre patrimoine génétique. Là encore, tout comme pour le terrorisme, on encourage la résilience. 

- 2e question: les accords de Paris ne visent qu'un facteur: les émissions de CO2. Hors les climato septiques fournissent des courbes(voir ci dessous) où la hausse de température ne suit pas obligatoirement l'augmentation des  émissions de CO2, voir la précède. (voir article ci dessous). D'autre part la vapeur d'eau a un effet de serre bien plus important, sans elle notre terre présenterait des températures moyennes négatives au lieu des 15° actuels. Hors, précisément, quel est le principal facteur intervenant dans l'évaporation de l'eau? - La forêt! Lorsqu'on connait l'important déboisement récent sur plusieurs continents avec des chiffres de l'ordre de 70 à 90°/°(Amériques, Indonésie, Afrique...) et le grignotage de la forêt amazonienne dont certains prédisent la disparition pour 2030 au rythme actuel de destruction, on s'étonne que ce facteur n'est pas été mis plus en avant! La disparition de la forêt favorise également la désertification en Afrique, et là encore le déboisement avec notamment la construction d'habitats et de bateaux,depuis l'âge de bronze, puis pour les besoins de l'agriculture, semble avoir contribué à la transformation de zones souffrant d'une sécheresse climatique en désert. Les courbes des carottes de glace pourraient s'expliquer ainsi: changement climatique, sécheresse (voir déforestation) se traduisant par une augmentation des températures, désertification, la destruction végétale se traduit par une libération de CO2 dans l'atmosphère ou encore la luxuriance végétale s'accompagne du développement exponentielle de la vie animale, d'une chaîne alimentaire complexe qui produit du CO2. On peut donc se demander si l'actuelle montée en flèche de la production de CO2, plutôt qu'une cause que l'on présente comme principale du réchauffement climatique, ne serait pas plutôt l'indice d'un réchauffement climatique dangereux lié à un déboisement continental extrême: nous avons atteint le seuil de déboisement pour lequel le CO2 ne peut plus être consommé par la végétation et s'accumule dans l'atmosphère, ce qui se traduirait par: hausse des températures du fait du déboisement engendrant une augmentation de la vapeur d'eau, véritable responsable de la hausse des températures, ce qui expliquerait que la hausse des températures précède la hausse du CO2 qui serait donc un indice de gravité.

Il serait donc capital de reboiser, et si une centrale au charbon est une catastrophe sanitaire dans une ville, entourée par une fôrêt elle stimulerait plutôt sa croissance. Il est navrant que lors de la Cop 21, les représentants de nations indigènes vivant en forêt n'aient pas été entendus ni soutenus dans leur combat pour la forêt. 

Donald Trump hérite d'une Amérique déjà gravement dénaturé, avec le coup de grâce donné par l'exploitation du gaz de schiste, avec comme le Canada, un déboisement qui s'est aggravé en quelques dizaine d'années. On comrend aisément qu'un écosystème forestier qui sur des millions d'années a joué un effet tampon sur les variations climatiques et qui disparait brutalement, ne peut déboucher que sur un bouleversement dramatique du climat. En somme si les centrales au charbon sont à proscrire dans les grandes villes chinoises de part les conséquences sanitaires déplorables qu'elles entraînent, avec un smog pire que celui du smog londonien à l'époque de l'industrialisation européenne reposant sur le charbon; elles peuvent cependant être toléré en Amérique pour peu qu'une politique de reboisement majeure soit mise en place.

 

3e question: D. Trump, par son refus, portera - t - il à lui seul la lourde responsabilité de condamner le monde à des catastrophes climatiques mondiales? 

- Après avoir lancé les USA dans une folle production de gaz de shiste aux conséquences écologiques désastreuses, les USA interdiraient - ils à des pays pauvres où qui comme l'Irack ou la Syrie devront se reconstruire, où encore l'Arabie saoudite dont la stabilité politique dépend de la manne pétrolière et dont l'instabilité pourrait être un nouvel appel d'air pour les djihadistes, à bénéficier des revenus d'hydrocarbures conventionnels? 

- Mais il est loin de porter à lui seul la responsabilité des conséquences du changement climatique. Car la réponse à ce changement nécessite un changement politique bien plus profond: il s'agit de renoncer à la globalisation mondialiste du commerce, il s'agit de supprimer les énormes gaspillages d'énergie par le transport d'un continent à un autre, de changer l'organisation du commerce qui consiste à produire les pièces ou ingrédients d'un produit dans divers pays pour les assembler dans un autre puis de revendre parfois tout à l'étranger. La pollution notamment aux frets trans-atlantique est tout à fait impréssionnante, l'oxyde de soufre produit par la combustion du carburant du transport maritime serait à l'origine de 60 000 morts prématurées en Europe par an.(le Monde.fr 22/07:2015), des efforts de législation sont fait pour diminuer la teneur en soufre du fuel lourd utilisé par le fret maritime. Donc si D. Trump n'est pas favorable à des accords transatlantiques comme le TAFTA(USA - Europe) ou le CETA (Canada - l'Europe), il limitera  la production de CO2 de manière conséquente.

Une véritable lutte contre le changement climatique devrait comporter les axes suivants:

- Protection des forêts, surtout primaires, et reboisement à l'échelle mondiale: priorité des priorités. Soutien en celà aux peuples des forêts.

- STOP à la mondialisation dans laquelle le président Macron veut nous entraîner encore plus en avant. Développement +++ du commerce local, priorité au transport ferroviaire donc au commerce intra - continental, les Amériques d'une part, le bloc Euro - Afrique d'autre part(d'où une meilleure solidarité entre pays riche et pauvre) ou par canaux fluviaux dans certains cas. A l'échelle planétaire le transport transcontinental Europe - Amériques devrait se faire le plus près du pôle Nord possible, voir développer le transport trans - sibérien.

- Stop au flux migratoire du sud de la Méditerranée vers le nord, il faudrait même le renverser. En suivant par exemple l'exemple du Maroc, en multipliant les fermes solaires, en développant des sites artisano - industriels sahariens alimentés par le solaire, en créant un canal trans - saharien depuis la côte atlantique jusqu'au lac pollué tunisien de Gafsa qui permettrait d'une part le transport des marchandises et d'autre part la création de mangroves prospices à un retour de la vie luxuriante au Sahara.

- Mais rien ne saurait être efficace si un effort maximal, autoritaire, n'est fait pour le contrôle de la démographie par le contrôle des naissances: soutien et développement des pays les plus natalistes(en Afrique notamment) en échange d'un nombre de naissances par femme limité à 3 ou 4, voir encouragé à 2 suivant les cas de figure. 

Je concluerai en disant j'ignore si D. Trump prend le réchauffement climatique au sérieux, mais je l'espère pour la planète et les américains en particulier: actuellement un gaz bien plus dangereux que le CO2 augmente dans l'atmosphère dont la production est lié pour moitié à l'activité humaine et aussi à la fonte du permafrost: le méthane à l'effet de serre 23 fois celui du CO2 mais qui heureusement ne reste que 12ans dans l'atmosphère contre 200ans pour le CO2 mais il intervient dans l'atmosphère dans des réactions chimiques produisant de l'ozone, du CO2, de la vapeur d'eau(gaz à effet de serre le plus remarquable car sans lui notre terre serait gelée), ainsi, sur 20 ans, l'effet du méthane est 84 fois supérieur au CO2(lire: http://dr-petrole-mr-carbone.com/co2-ch4/). Hors si le réchauffement climatique atteint le seuil de dilatation thermique des océans, il s'en suivra une variation de pression sur les plaques tectonique et donc une augmentation de la sismicité. Et comme notre terre a déja connu des épisodes de réchauffement suivi de refroidissement en dehors des grands cycles glaciaires où des facteurs astronomiques entre en jeux, on peut supposer qu'il existe un facteur de régulation. Cette régulation semble être le méga volcanisme: on sait que l'augmentation de la sismicité globale favorise les cataclysmes volcaniques; hors, actuellement la caldeira de Yellow stone montre toujours des signes d'activité, il ne serait pas impossible que l'aboutissement d'un réchauffement majeur aboutisse au réveil de la caldeira de Yellowstone, un cataclysme qui pourrait rayer la majeur partie des USA, entraîner des famines mondiales, faire disparaître la plus grande partie de l'humanité voir la fin de notre civilisation technologique.

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 17:55

Plusieurs candidats aux élections présidentielles proposent le retour du service militaire obligatoire mais les conceptions varient:

- Le service militaire avait été supprimé en 1997 par Jacques Chirac afin de pouvoir professionnaliser les armées et donc être plus opérationnel sur le plan extérieur tout en économisant un service militaire que beaucoup de jeunes fuyaient, critiquaient, le trouvant à la fois ennuyeux et abrutissant. Il ne s'agit donc pas de revenir sur l'ancien modèle. Face aux USA dirigé par D. Trump qui affiche la volonté de vouloir poursuivre une politique de désengagement déjà initier par Obama, face à la diminution de la couverture de l'Otan, à une Europe incapable d'assurer sa propre sécurité dont les pays les mieux armés sont l'Angleterre qui l'a quitté et la France et bien que l'on assiste à une politique de réarmement de l'Allemagne, une armée professionnelle européenne pouvant agir sur la scène internationnale notamment dans la lutte contre le terrorisme islamique bien implanté en Afrique, semble indispensable car la lutte contre le terrorisme ne peut se concevoir à l'extérieur ET à l'intérieur de nos frontières. 

- Emmanuel Macron propose un service militaire d'un mois à la fois pour "  que chaque jeune français aille à la rencontre de ses concitoyens, fasse l'expérience de la mixité sociale et de la cohésion républicaine durant un mois," mais aussi pour que " ce service national permette de disposer en cas de crise d'un réservoir mobilisable complémentaire de la garde nationale".  

- Ce à quoi F.Fillon objecte:"les militaires avaient autre chose à faire que de gérer des centres aérés pour que des jeunes puissent gambader. Nos armées ne seraient être un instrument socio - éducatif et servir à assumer des missions de mixité sociale qui devraient avant tout être gérées par l'Education nationale".

 

- Dans le journal Lacroix, le général Etienne Copel réplique: "un mois de service militaire ce n'est pas un mois de colonie de vacances", et selon lui "un temps suffisant pour des réservistes ou gardes nationaux aptes à protéger les multiples points sensibles qui parsèment la France: usines chimiques, relais de transmissions, centres de transformation électriques, barrrages...Pour ce faire nul besoin d'avoir blanchi de nombreux mois sous les plis du drapeau". (sans oublier les centrales nucléaires survolées par des drônes!)

- Certes, cela semble évident, pour une fonction de réserve d'agent de sécurité, le service militaire d'un mois semble suffisant...et ça n'a rien d'une "colonie de vacances!" Mais pour l'encadrement, nul besoin de paralyser l'armée professionnelle. Je ne suis pas favorable au recul de l'âge de la retraite, mais dans un article précédent je proposais seulement un simple petit allongement correspondant à la durée d'un service national, militaire ou civil, car en ce qui me concerne je suis favorable à la possibilité d'un choix. Cela permettrai d'avoir un encadrement pour les jeunes recrues, ainsi l'encadrement du 1er mois de service national - qui devrait être commun à ceux effectuant un service militaire et à ceux effectuant un service civile(sauf dérogation médicale) - serait effectué par des gendarmes, policiers, agents de sécurité 1 mois avant leur retraite, voir des chasseurs pour l'entrainement aux tirs. Celà cependant ne me semble pas suffisant pour assurer la sécurité des personnes étant donné le procédé des actions terroristes: soit attaque préparé et dans ce cas la neutralisation par assassinat des vigiles ou gardes n'est pas un problème pour ceux capables de se fournir en armes de guerre et combattants aussi nombreux qu'ils le souhaitent, soit il s'agit d'attaques de quidams par un forcené et dans ce cas il faudrait des gardes à tous les coins de rues et plus. La vraie réponse à un terrorisme de rue ne peut être qu'une milice de quartier ne patrouillant pas mais ayant une arme à domicile(ou commerce) et une alarme reliée au poste de police ou gendarmerie le plus proche, en choisissant les éléments: adultes stables sans enfants, concierges, commerçants, personnel médical, pompiers(à leur domicile mais pas en service) jeunes retraités en bonne santé sans casier judiciaire,  agent de sécurité avec tenue de protection ou local avec vitre par-balles.

- Mais un service de si courte durée pose un problème de logements collectifs et ce sur une courte période, un lourd investissement (bien que de nombreux édifices anciens vides pourraient être réhabilités, y compris certaines grandes pièces de châteaux, ainsi que les containers des migrants une fois ces derniers vidés de leurs occupants ou l'aménagement d'anciens wagons de la SNCF). Cet invertissement pourrait être diminué en faisant faire certains traveaux par des jeunes effectuants leur service civile encadrés par des jeunes retraités professionnels.

- Voyons maintenant la proposition de J.L.Mélenchon(site libération):

 Il souhaite le rendre «obligatoire». Le service n'était pas dans son programme en 2012 mais il a toujours défendu le retour de la conscription. Sur son site, c'est écrit : «Nous proposons donc l'instauration d'un service national obligatoire, socle d'une Garde nationale citoyenne. Le service national est un acquis de la Révolution française, qui a vu le corps social établir sa souveraineté sur un domaine central du pouvoir régalien. [...] Face à l'érosion du lien armée-nation provoquée par la suspension de la conscription en 1997, il est essentiel de redonner à la nation la souveraineté sur son outil de Défense.»

Durant le passage à la caserne, le jeune recevra une «éducation civique et de formation aux enjeux géopolitiques, ainsi qu'un bilan de santé, une évaluation des capacités d'écriture, de lecture et de calcul avec leur éventuelle mise à niveau, la formation gratuite à la conduite et le passage de l'examen du permis de conduire et du brevet de secourisme et de natation.» Le service militaire – made in Jean-Luc Mélenchon sera obligatoire pour les hommes et les femmes entre 18 et 25 ans. Et il pourra être effectué de manière militaire ou civile : la police, la sécurité civile, les sapeurs pompiers. Le service militaire «sera rémunéré au smic et comptera dans le calcul des annuités donnant droit à la retraite». Et au cas, si un jeune se plait et souhaite prolonger son séjour, ça sera possible car elle «pourra être prolongée sur la base du volontariat, dans la limite des besoins des armées et des services civils».

- Je suis tout à fait d'accord avec J.L.Mélenchon en ce qui concerne sa conception du service militaire, il met le doigt sur le 2e point de l'utilité du service militaire qui fait que ce dernier, même en période moins trouble que la nôtre en ce qui concerne le risque terroriste: il est à la base de la cohésion de la nation sur le plan pratique en aidant à former de bons citoyens, et historique puisque c'est sur lui que depuis la révolution française la France aujourd'hui communautariste, fut une nation. 

- Mais en ce qui concerne le service civil (surtout si le risque terroriste diminue), avec évidemment un service qui serait plus long, peut être dans un 2e temps quand les structures mises en place le permettront, il devrait également aider au développement de la société civile: par une aide gratuite(ex: mise en place de panneaux solaires) permettant une diminution du coût de la mise en place des énergies renouvelables ou d'actions à visée environnementale ou écologique, donc dans l'intérêt de tous. Il pourrait également être une aide utile pour la concervation du patrimoine historique tout en facilitant la mise en place, rénovation..., de logements collectifs pour les appelés du service national. 

- Voyons maintenant le discours tenu par la candidate du F.N, Marine Le Pen(RTL): 

    il faut un "service à la nation militaire et obligatoire" pour "relancer l'assimilation" et "unir la jeunesse de France." Ce service de 3 mois serait "fait par tous les jeunes Français" de 18 ans, ce qui concernerait 50.000 jeunes par mois.

 

Premier mois : une "formation militaire citoyenne théorique et pratique", propose Marine Le Pen. "Au cours des deux mois suivants, les jeunes seront affectés dans une garde nationale, soit au sein d'une unité départementale, soit au sein d'organismes locaux de sécurité civile, comme les pompiers ou de sécurité intérieure, comme la police municipale et nationale", a-t-elle expliqué.

En uniforme, les appelés "seront nourris, logés, habillés, soignés, blanchis et transportés au frais de l'État", et recevraient une "indemnité journalière analogue à celle consentie pour le service civique aujourd'hui, soit 573 euros nets par mois".

Nécessaire pour l'obtention du RSA ou de l'APL

"Un certificat d'exécution du service à la nation sera délivré" qui "pourrait être rendu nécessaire pour l'obtention du RSA, de l'APL, et autres prestations sociales, et permettrait l'inscription au concours de la fonction publique", souhaite Marine Le Pen.

"Les jeunes bénéficieront d'avantages, comme l'obtention gratuite du permis de conduire", propose-t-elle également.

Le coût, qu'elle n'a pas précisé, de ce service "qui n'est pas la panacée", a-t-elle reconnu, "pourrait être pris en charge par des sources annexes comme le budget de la formation professionnelle".


.

- Comme on peut le constater, les conceptions du service militaire chez J.L Mélenchon et Marine Le Pen sont assez proches, avec plus d'avantages immédiats pour l'appelé réclamés par J.L Mélenchon, et plutôt une condition pour des avantages sociaux ultérieurs chez M.L LePen.

En ce qui me concerne, je ferais un "mixte" des deux, je souscris tout à fait aux conditions et avantages proposés par Marine Le Pen. Mais plutôt qu'un réel salaire comme le propose J.L Mélenchon, j'aimerais plutôt utiliser le service militaire comme base de la solidarité nationale face au chômage en lançant de grands travaux nationaux.

- Tout d'abord, je pense qu'il doit y avoir un différentiel selon le sexe car les femmes voient leur carrière professionnelle et loisirs amputés par la grossesse et maternité(allaitement qui doit être encouragé). Donc, si la durée choisit est de 3 mois, il devra être réduit au 1er mois de formation. Les femmes sans enfants à l'âge de la retraite pourrait à ce moment faire 2 mois d'encadrement professionnel des jeunes recrues (ou aider comme aide maternelle, accompagnatrice, pions, dans les établissements scolaires) à moins qu'elles prouvent avoir fait au moins 60j en tant que bénévoles au sein d'associations culturelles ou caricatives, ou la SPA. 

- Si le service national est allongé à 6 mois, soit pour la sécurité ou des missions civiles rentables pour l'état ou avantageuses pour la nation, dans ce cas, le remplacement des congés maternité sera obligatoire et devra être effectué en priorité  par un jeune ayant effectué son service et à la recherche d'un 1er emploi. Le chômage sera supprimé et l'état aura l'obligation de fournir un emploi au smic pour tout chômeur en bonne santé ou de lui proposer un apprentissage ou une remise à jour ou formation  suivie d'un emploi. Mais dans ce cas il ne sera que de 3 mois pour les femmes sauf si engagement militaire volontaire pour les 3 mois suivant qui sera toujours accepté, ou dans le cadre du service civile en fonction des besoins. Dans ce cas les congés de maternité avec l'accord de l'intéressée pourraient être de 6 mois à 2 ans(mesure qui favoriserait également l'allaitement maternel d'au moins 6 mois) avec obligation pour l'employeur de prévoir un remplaçant qui serait prioritairement un jeune ayant fait son service militaire en quête d'un 1er emploi avec éventuellement soutien téléphonique à leur remplaçant ou participation à quelques réunions de travail ou petite formation continue pour les femmes en congé afin de préparer leur retour dans de bonnes conditions.

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 14:39

Amis lecteurs, bonjour!

Ce week end j'ai assisté au "séminaire de Marine Le Pen: "au nom du peuple" à Lyon. Il dévoile le projet présidentiel de Marine Le Pen qui déclare: "ce projet je le mettrai en oeuvre en votre nom, au nom du peuple, pour que vive la France! 

Voici un petit compte  rendu de ce projet de diverses interventions d'un grand nombre d'intervenants , et de quelques réflexions qu'il m'inspire.

1/ Rétablir la supériorité du droit national

- Sortir l'U.E de la constitution(abrogation de l'article 15), mettre en place une union des nations. 

- Redonner à la loi française son autorité: en cas de conflit de normes entre un traité et la loi française, le juge devra trancher en faveur de la loi si celle ci est postérieur au traité.(modification article 55 de la constitution)

commentaire: sortir de l'U.E c'est aussi supprimer l'euro et le retour aux monnaies nationales. Hors bien des jeunes que ce soit dans le cadre des études ou loisir apprécient cette facilité de contact entre européens. Ne serait -il pas possible de garder une possibilité de paiement commun au moins avec les pays frontaliers uniquement sur carte bancaire et permettant de payer hôtellerie et transport et retirer aux distributeurs bancaires sur place un peu de monnaie locale pour des petites dépenses quotidiennes?

2/ Rendre la parole au peuple et établir une démocratie de proximité

- En instaurant le mode de scrutin proportionnel à toutes les élections(modification article 3 de la consstitution.)

- Réduction du nombre de parlementaires à 300 députés(contre 577 aujourd'hui). Election proportionnelle intégrale à 1 tour sur liste nationale, prime majoritaire de 30°/° des sièges pour la liste arrivée en têteet un seuil d'éligibilité de 5°/°, non cumul obligatoire. DIminuer le nombre de sénateurs à 200 maximum(contre 348 aujourd'hui) Le cumul d'un mandat exécutif local avec un mandat de sénateur sera de  nouveau permis, eu égard à la spécificité du Sénat qui "assure la représentation territoriales de la République(art 24 de la constitution.)

- élection présidentiel: mise en place d'un septennat présidentiel non renouvelable. 

- Suppression du CESE(conseil économique, social et environnemental)

- en mettant en place le référendum d'initiative populaire, c'est à dire le déclenchement automatique d'un référendum sur tout projet de loi ayant receuilli  500 000 signatures de citoyens.

- Ce qui impose de modifier l'article 11 de la constitution: 

En effet en 1958 le Général de Gaule initie le référendum à la demande du chef d'état ou du gouvernement(1er ministre) en ce qui concerne l'organisation des pouvoirs publiques et la ratification d'un nouveau traité. La loi constitutionnelle de 1995 « à la politique économique ou sociale de la Nation et aux services publiques qui y concourent, sous la présidence de Sarkosy, s'y ajoutera les questions d'ordre environnementales en 2008. D'autre part Sarkosy en 2008 introduit le référendum d'initiative populaire mais dans des conditions irréalisable: à l'initiative 1/5 du parlement(soit 185 députés ou sénateurs sur un total de 925) et soutenu par 1/10 du corps électoral soit 4,46 millions de signataires puisque la France compte 44,6 millions d'électeurs.(voir wikipédia)

" 3. En ce qui concerne la procédure, il appartient soit au gouvernement, soit aux deux assemblées par une proposition conjointe, de demander au Président de la République l'organisation d'un référendum qui, en tout état de cause, ne peut porter que sur un projet de loi (ce qui signifie que l'initiative parlementaire ne peut se manifester que sur un projet de loi préalablement déposé par le Premier ministre et soumis à la délibération des assemblées).

4. Dès lors qu'il est saisi par le gouvernement ou les deux assemblées d'une demande de référendum, le Président de la République est seul maître de sa décision : il exerce, par décret non contresigné, ce qu'il est convenu d'appeler une compétence propre. Sa marge de liberté diffère cependant selon le contexte politique. Si les majorités présidentielle et parlementaire coïncident, le Président pourra sans difficulté demander à son gouvernement de lui proposer un référendum : l'initiative du référendum sera en fait une initiative présidentielle. En revanche, si les majorités divergent (hypothèse dite de cohabitation), la liberté du Président est très restreinte et se limitera à un droit de veto sur une initiative qu'il ne maîtrise plus.

La révision de 1995 a ajouté une disposition selon laquelle le gouvernement, quand il est à l'origine d'une proposition de référendum, doit faire devant chaque assemblée une déclaration qui sera suivie d'un débat (sans vote, mais il est évidemment loisible à l'Assemblée Nationale de mettre en cause la responsabilité du gouvernement par le vote d'une motion de censure. C'est d'ailleurs dans une telle circonstance, en octobre 1962, qu'a été votée la seule motion de censure de toute l'histoire de la Vème République).

5. La loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 a ouvert la voie à une participation populaire à l'initiative du référendum. Participation populaire à l'initiative d'un référendum et non référendum d'initiative populaire, la nuance est importante. En effet, les électeurs ne peuvent venir qu'au soutien d'une initiative prise par un cinquième des parlementaires (soit 185 parlementaires sur un total de 925 si les deux assemblées atteignent le plafond fixé par l'article 24 de la Constitution) et ils doivent représenter un dixième des électeurs inscrits, soit plus de quatre millions quatre cent mille électeurs (44 472 733 électeurs inscrits au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2007) : la démocratie directe reste sous tutelle de la démocratie représentative, ce qui n'est pas tellement étonnant quand le mot d'ordre de la révision de 2008 est le renforcement de l'institution parlementaire. Le référendum n'est d'ailleurs pas obligatoire, il ne le devient que si, dans un certain délai (fixé par la loi organique), les deux assemblées n'ont pas examiné la proposition, la compétence présidentielle dans ce cas étant dans ce cas une compétence liée alors que dans les autres référendums, sa compétence est discrétionnaire.

6. Le Conseil Constitutionnel ne se reconnaît pas compétent pour statuer sur la conformité d'une loi référendaire à la Constitution, au motif -principal- qu'une telle loi constitue l'expression directe de la souveraineté nationale (décision du 6 novembre 1962, confirmée par la décision du 23 septembre 1992). D'où le paradoxe d'une loi référendaire "hors hiérarchie des normes", mais qui peut cependant être modifiée par une loi parlementaire dès lors que son contenu appartient au domaine législatif ordinaire.

La compétence du Conseil constitutionnel n'en trouve pas moins cependant à s'exercer, d'une part en ce qui concerne l'organisation des opérations de référendum sur lesquelles il est consulté et dont il proclame les résultats, d'autre part à titre contentieux en tant que juge de la régularité de ces opérations. Cette compétence contentieuse peut exceptionnellement s'exercer a priori dans les cas où l'irrecevabilité opposée à des requêtes mettant en cause des opérations référendaires à venir « risquerait de compromettre gravement l'efficacité de son contrôle des opérations référendaires, vicierait le déroulement général de vote ou porterait atteinte au fonctionnement normal des pouvoirs publics » (jurisprudence relative au référendum sur le quinquennat en 2000, confirmée en 2005). Et il faut ajouter que dans le cadre d'une participation populaire à une initiative référendaire, la proposition qui en résulte doit être soumise à un contrôle préventif de constitutionnalité confié, comme il est normal, au Conseil constitutionnel, ce qui souligne les précautions prises pour éviter tout débordement de cette procédure. 

extrait de:http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/la-constitution-de-1958-en-20-questions/dans-quels-cas-la-constitution-prevoit-elle-des-referendums.17364.html

Marine Le Pen propose donc de modifier l'article 11 de la constitution afin de déclencher automatiquement un référendum sur tout projet de loi ayant recueilli 500 000 signatures de citoyens inscrits sur les listes électorales comme en Suisse.

La procédure de révision de la Constitution prévue par son article 89 suppose :

  • l'accord du Président de la République et du Gouvernement ;
  • l'accord de chacune des deux chambres ;
  • et, selon le cas, l'accord des citoyens (par référendum) ou celui du Congrès (deux chambres réunies se prononçant à la majorité des 3/5e des suffrages exprimés). C'est au Président de la République de choisir la voie (référendum ou Congrès).

Mais la révision de 1962 portant sur l'élection du Président de la République au suffrage universel direct a été soumise directement au suffrage universel. Elle n'a pas emprunté la voie de l'article 89 de la Constitution mais celle de l'article 11 (référendum décidé par le Président de la République, qui n'exige pas l'accord du Parlement). 
Le Conseil constitutionnel se déclare incompétent pour statuer sur une révision constitutionnelle. 

(voir:http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/les-revisions-constitutionnelles/les-revisions-constitutionnelles.5075.html

Quelle réflexion cette réforme peut - elle inspirée?

- Cette réforme ouvre le recours au référendum à TOUS les domaines, alors qu'au préalable ses champs d'action étaient limités

- Comme la procédure de révision de la constitution par l'article 89 est extrêmement contraignante(accord des deux chambres), on peut supposer que Marine Le Pen soumettra directement sa réforme au suffrage universel en utilisant l'article 11  comme ce fut le cas en 1962 concernant la réforme électorale.

- On pourrait penser que cette réforme permettra d'abroger la loi sur "le mariage pour tous" si une pétition était à nouveau lancée et recueillerait 500 000 signatures comme ce fut le cas avant la promulgation de la loi sur "le mariage pour tous" qui recueilli 700 000 signatures. Hors l'article 11 ainsi que la proposition de Marine Le Pen ne concerne QUE les projets de loi et non  pas les lois votées, donc il faudrait qu'un nouveau projet de loi annulant la loi sur "le mariage pour tous" soit déposé par le gouvernement(ce qui l'engagerait en faveur des opposants au mariage pour tous ce que Marine Le Pen a semblé vouloir éviter jusqu'à présent)  ou par un député ce qui me semble plus probable, et ce serait ce nouveau projet de loi qui ferait l'objet d'un référendum. 

 

- 2e réforme constitutionnelle: modification de l'article 89 de la constitution: La constitution ne pourra plus être modifiée par le congrès réuni à Versailles mais par référendum.

Ainsi, si la majorité des chambres lui était défavorable, le congrès ne pourra pas supprimer la modification constitutionnelle concernant le référendum. 

 

2/ sécurité des français:

- Rétablissement des frontières, sortir de l'espace Schengen, 6000 postes de douaniers à prévoir, plan de recrutement de15 000 policiers et gendarmes, présomption de légitime défense accordée aux policiers comme c'est déjà le cas pour les gendarmes, amélioration du matériel. 

- Rendre impossible la régulation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale., supprimer le droit du sol, revenir à l'esprit initial du droit d'asile(politique, ex: Edward Snoden qui dénonça l'espionnage de la NSA)

- Reprise en main par l'état des zones de non droit: désarmement des banlieues, cibler les 5000 chefs de bandes identifiés par le ministère de l'intérieur, afin d'empêcher leur reconstitution, ajouter à la peine pénale l'injonction civile d'éloignement.

- Eradication du terrorisme, expulsion des fichés S ou délinquants ou criminels étrangers, prison et indignité nationale pour les fichés S ayant tentés de  faire ou fait le djihad ou  sympathie avec le terrorisme, fermeture des mosquées des fondamentalistes radicaux., augmentation des moyens de renseignement intérieur et extérieur. 

- Tolérance 0, abrogation de la oi Taubira, peines plancher, création de 40 000 places de prison en 5 ans, mettre en place des accords bilatéraux pour que les étrangers condamnés purgent leur peine dans leur pays d'origine.

- Augmentation du nombre de magistrats judiciaires. 

3/ retour de la prospérité:

- Soutien aux entreprises françaises: maîtrise de notre monnaie, protectionnisme intelligent: taxe des exportations de ce qui peut être produit sur notre territoire, d'où des circuits courts en accord avec une politique de maîtrise des dépenses énergétiques liées au transport dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique. 

- Mesures en faveurs des TPE et PME en abaissant les charges sociales.

- Plan de ré - industrialisation: coopération de l'industrie avec l'état - stratège, privilégier l'économie réelle face à la finance spéculative. 

- Créer un grand ministère de la mer et de l'Outre mer afin de valoriser la dimension maritime de la France. 

- Priorité nationale à l'emploi des français. 

- Augmenter de 30°/° le budget de la recherche(soit 1°/° du PIB.)

 

4/ Protection sociale et pouvoir d'achat

- Age légal de la retraite à 60 ans avec 40 annuités pour une retraite complète.

- Retrait de la loi EL Khomri.

- Politique nataliste envers les familles françaises: indexation des allocations familiales sur le coût de la vie. 

- Revaloriser le pouvoir d'achat: augmenter le minimum vieillesse(ASPA), prime de pouvoir d'achat pour les bas revenus(jusqu'à 1500 E par mois) financée par une contribution sociale sur les importations de 3°/°. 

- Baisser de 5°/° les tarifs du gaz et électricité. 

- Maintenir la durée légale hebdomadaire du travail à 35h , défiscaliser les heures supplémentaires et maintenir leur majoration

- GPA : maintien de l'interdiction, PMA pour les seuls problèmes de stérilité.

- Revaloriser l'allocation aux adultes handicapés, faciliter leur accès à l'emploi

- Audit des structures d'accueil et d'aide à l'enfance et revoir les politiques d'aide sociale à l'enfance.

 

commentaire: "défiscaliser les heures supplémentaires", espérons que le maintien des majorations des heures supplémentaires compensera un peu cet encouragement par la défiscalisation fait aux entreprises de préférer les heures supplémentaires à l'embauche qui augmente leurs charges sociales. D' une part il existe déjà des dérogations au paiement des heures supplémentaires, ainsi des infirmières de nuit perçoivent une prime bien inférieur au paiement d'heures supplémentaires de nuit, l'encouragement à faire des heures supplémentaires peut attirer des personnes surmenées, en difficulté sociale ou financière ce qui peut avoir une répercussion soit sur la qualité du travail ou sur leur santé; d'autre part cette mesure décourageant l'embauche est contraire à une politique de résorption du chômage.

5/ Santé:

- Relever le numérus clausus d'accès aux études médicales pour éviter le recours massif aux médecins étrangers et permettre les départs en retraite. Lutter contre les déserts médicaux.

- Augmenter les effectifs de la fonction publique hospitalière. 

- Réaliser des économies en supprimant l'aide médicale d'état réservée aux clandestins, en luttant contre la fraude (carte vitale biométrique fusionnée avec la carte d'identité), augmentation des génériques afin de baisser le prix des médicaments coûteux, développer la vente à l'unité en imposant aux laboratoires le conditionnement unitaire. 

commentaire: 

- supprimer l'aide médicale aux clandestins: la solution serait d'expulser les clandestins, mais supprimer l'aide médicale, puisque déontologiquement un médecin ne serait refuser ses soins à une personne en danger, revient simplement à reporter la charge financière sur le budget des hôpitaux par le biais des services d'urgence ou de maternité, ou sur des médecins dont la conscience professionnelle les empêche d'abandonner un patient vu en urgence. Cela reviendra donc à encombrer les services d'urgence alors que précisément des efforts de soins ambulatoires avaient pour but de les dégeorger, de retarder un traitement et donc d' augmenter la gravité de la pathologie et son coût, et surtout de faire flamber le risque épidémique(tuberculose, SIDA, parasites...) 

6/ Fiscalité:

- Pas de hausse de la TVA et de la CSG, maintien de ISF. 

- Développer le mécénat populaire par la création d'une plateforme numérique dédiée.

- Baisse de 10°/° de l'impôt sur le revenu des 3 1ères tranches.

- Simplification fiscale: suppression des impôts à faible rendement.

- Suppression du prélèvement à la source. 

- Lutte contre l'évasion fiscale, priver les multinationales qui pratiquent l'évitement fiscal des marchés publiques, dénoncer les conventions fiscales accordant des privilèges indus aux pays du Golfe.

 

commentaire: 

- Deux mesures intéressantes qui le seraient encore plus  si elles se complètent : cette plateforme de mécénat pourrait permettre aux citoyens soumis à l'ISF de devenir mécène et soutenir un idéal qu'il partage(patrimoine national, ONG, recherche...) en leur permettant de verser l'ISF sur cette plateforme. Ainsi le citoyen soumis à l'ISF participerait à la solidarité nationale tout en restant maître de l'usage de sa richesse.

 

 

7/ Travail:

- Revaloriser le travail manuel

- Dispositif 1er emploi: exonère de charges la 1ère embauche d'un jeune de moins de 21 ans pour une entreprise, délais maximum de 2 ans. 

- A charge aux établissements supérieurs d'enseignement général et professionnel de trouver un stage pour un élève. 

- Service militaire adapté existant en outre - mer, étendu à la métropôle. 

- Préserver le statut de la fonction publique, revaloriser le point d'indice des fonctionnaires, et dans un souci d'égalité établir à 2 j le délai de carence de paiement des indemnités journalières d'assurance maladie. 

 

8/ Education;

- Renforcement des apprentissages fondamentaux(français, histoire, calcul). 

- Port d'un uniforme scolaire, revenir sur la réforme des rythmes scolaires.

- Développer la formation en alternance(contract d'apprentissagen contract de professionnalisation). 

- Grand plan national de création de filières des métiers d'art. Restaurer l'éducation musicale dans les établissements scolaires. 

- Préserver le statut d'intermittent du spectacle par la création d'une carte professionnelle préservant ce régime.

- Supprimer Hadopi et ouvrir le chantier de la license globale.

commentaire:

pourquoi un intermittent du spectacle devrait - il bénéficier d'un statut plus avantageux qu'un saisonnier agricole? La solution est pourtant simple, comme la plupart des saisonniers, il lui faut pratiquer 2 métiers, l'état pourrait l'y aider en proposant une 2e activité intermittente(ex encadrement, prestation au sein du service national, militaire, civil ou adapté, lutte contre l'illettrisme).

- Bonne idée de restaurer l"éducation musicale en primaire. Mais je pense qu'il est aussi important d'encourager l'aisance du contact social qui manque à bien des jeunes, la vie de groupe par la danse qui est aussi un bon moyen d'aimer la musique. Danse folklorique ou country en primaire, rock au lycée, valse en fin d'étude. La danse favorise aussi la complicité des couples à un âge avancée et représente un bon exercice quand l'activité physique tente à diminuer avec l'âge. 

-  la seule façon de tordre le cou à toute idéologie fanatique archaïque est de lutter contre le conditionnement religieux archaïque dans l'enfance en introduisant l'histoire des religions. A ce sujet je vous invite à découvrir les 2 vidéos en fin d'article.

9/ Militaire:

- Quitter l'OTAN et restaurer une capacité de défense autonome.

- Reconstituer une offre industrielle française afin de répondre aux besoins de notre armée et garantir notre indépendance stratégique. 

- Budget de la défense à 2°/° du PIB dès la 1ère année du mandat pour aller vers 3°/° fin de mandat. Ces 2°/° minimum seront inscrit dans la constitution Financer: un 2e porte avion, augmentation des effectifs, concervation de la dissuasion nucléaire, augmentation des moyens des armées, 

- Service militaire minimum obligatoire de 3 mois. 

commentaire: plutôt qu'un service militaire, il serait préférable de proposer un service national, option militaire ou civil(qui pourrait être aussi un service adapté) soit par choix ou parce que le postulant est déclaré inapte au service militaire. 

10/ Sur le plan international: 

- Renforcer les liens de la francophonie.

- Politique de co - développement avec l'Afrique dans les domaines surtout de: développement de l'école primaire, systèmes agricoles, défense et sécurité.

commentaire: il est impératif que toutes les nations pratiquant une politique de co développement avec l'Afrique l'associe à une politique de contrôle de la démographie galopante qui ne peut que déboucher sur des déferlantes migratoires. On peut imaginer le retour des industries "paternalistes" d'antan qui construisaient les cités ouvrières et subventionnaient les écoles, il faudrait là qu'elles subventionnent également un centre de contrôle des naissances.Il faut surtout que la France ou autre pays européens méditerranéens notamment, passe des accords avec les pays d'Afrique du nord pour mettre en place une production industrio - artisanale utilisant le solaire saharien, en s'inspirant notamment de la politique solaire que mène avec succès actuellement le Maroc avec son immense ferme solaire et ses projets colossaux d'agrandissements. D'autre part l'utilisation du solaire en stockant en batterie l'électricité solaire pourrait permettre de travailler aux heuresles moins chaudes et la nuit, une coopération international méditerranéenne devrait permettre la construction d'un canal pour le transport de la production. 

11/ La France puissance agricole au service d'une alimentation saine:

- patriotisme économique agricole: soutien aux produits français, notamment dans les commandes publiques. Politique agricole française au lieu de "commune"

- Refus TAFTA et CETA, développer les circuits courts.

- Encourager l'installation de jeunes agriculteurs.

- Qualité: interdire les produits ne respectant pas les normes françaises, lutte contre la concurrence déloyale. Soutien aux exportations par le label de qualité. 

 

12/ Environnement, transition énergétique:

- Produire, consommer, retraiter au plus près, circuit court = économies d'énergies. 

- Isolation de l'habitat: une des priorités du quinquennat

- Maintien, modernisation, sécurisation de la filiaire nucléaire: contrôle de l'état sur EDF= service publique maintenu. Pas de fermeture de Fessenheim 

- Soutien de la filière française de l'hydrogène par l'état afin de réduire la dépendance au pétrole.

- Interdire GDS tant que les conditions satisfaisantes d'environnement, santé...ne sont pas réunis. Interdire les OGM, principe de précaution.

-Protection animale: interdire ferme - usine, abattage sans étourdissement, limiter le +possible l'expérimentation animale. 

 

13/ Assurer l'égalité sur tout le territoire et renforcer l'accès au logement.

- Egal accès aux services publics, nottament en milieu rural. Non à la libéralisation du rail voulue par l'U.E

- Un seul ministère: aménagement du territoire, transports et logement. Rééquilibrer la politique de la ville vers les zones désertifiées et rurales.

- Facilité d'accès à la propriété, parvenir à 1°/° du parc HLM vendu chaque année. Réduire les droits de mutation de 10°/°

- Aide à la construction et réhabilitation des logements par la baisse de la taxe d'habitation pour les revenus plus modestes et gel de son augmentation, pérennisation des APL(suppression de la prise en compte du patrimoine dans leur calcul). Construction de logements jeunes revaloriser de 25°/° les APL jusqu'à 27a dès la 1ère année du quinquennat.

- Priorité aux logements sociaux pour les français sans effet rétroactif. 

- Soutenir l'investissement en infrastructures en milieu rural, renationaliser les sociétés d'autoroutes, refuser la vente des actifs stratégiques détenus par la puissance publique.

 

commentaire: ce serait une bonne chose si ce ministère d'aménagement du territoire s'organise sur un plan régional afin de pouvoir mener une politique de développement durable et de transition énergétique vers les énergies renouvelables, éoliennes ou solaires en adaptant l'urbanisation et industrialisation aux possibilités de développement énergétique local et les transports à l'urbanisation. 

Quant aux ennemies de l'éolien qui sont souvent des adeptes du nucléaire, qu'ils me disent en quoi une éolienne est plus laide et surtout plus nocive qu'une lignée de pylones pour courant à haute tension dont on sait qu'il crée un champs électomagnatique dangereux avec une augmentation du risque de leucémie pour les enfants de moins de 6 ans. Ce risque apparait  au dessus de 0,4 micro tesla, le parlement européen recommande donc une exposition au dessous de 0,25 microtesla. Une étude faite par des chercheurs d'Oxford montre  que le risque de leucémie augmente de 69°/° pour les enfants dont le somicile est à moins de 200m des lignes de haute tension au moment de leur naissance, et de 23°/° pour une distance entre 200 et 599m par rapport à ceux nés à plus de 600M. (http://www.danger-sante.org/danger-lignes-haute-tension/)

D'autre part, poser le problème de la destruction du socle de l'éolienne(qu'il faut certes revoir), n'est en rien comparable ni aux risques ni au frais occasionnés par le démantèlement des centrales nucléaires arrêtées. 

 

Conclusion:  Beaucoup de très bonnes choses donc dans ce programme, mais un point noir cependant: la folle poursuite de la politique énergétique par le nucléaire. Pourtant la volonté de coopération avec l'Afrique pourrait l'éviter en suivant l'exemple d'un petit pays qui va devenir grand: le Maroc. C'est à dire en développant une zone saharienne d'industries utilisant l'énergie solaire voir associé à la géothermie, avec des contrats de travail 3 à 6 mois de travail contre la même période de repos et donc une politique générant un plein emploi. 

 

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 09:15

François Fillon remporte la primaire de la droite avec 66,5 °/° des voix. Un score bien entendu dont il peut être fière, mais cela fait -il de lui le président rassembleur des français qui saura redonner stabilité et espoir à la France?

- Il faudrait pour cela que le nombre de votants: 4,2 millions d'électeurs sur 44,6 millions d'électeurs, soit environ 1/10ème, soit un panel représentatif de l'électorat français de droite au moins. Hors ce n'est pas le cas,  les quelques aperçus que l'on ait pu avoir des électeurs dans les bureaux de vote donnent à penser le contraire: on y voit essentiellement des personnes d'un certain âge et d'un âge certain! Donc des retraités se sentant peu concernés par les suppressions d'emplois - 500 000 chez les fonctionnaires - ou baisse de salaire, une population particulièrement sensible peut être aux engagements de François Fillon contre le mariage pour tous, adoption par les couples homosexuels ect...et révoltée par le volte face du président Sarkosy parlant dans un 1er temps d'abrogation puis remettant aux "calanques grecques" son projet. Les jeunes semblaient, tout au moins dans le petit aperçu que donne les images télévisées des bureaux de vote du 1er et 2 ème tour, terriblement absent. Le vote jeune sera t-il plus en faveur du vote FN et détruira t-il cette image de "rassembleur" que cette primaire semble montrer? Certes François Fillon justifie ces mesures par le fait que selon lui elles relanceront l'économie, diminueront la dette, et donc relanceront l'emploi dans un 2sd temps. Pas sûr que les jeunes qui seront les principales victimes le suivent sur ce terrain. Examinons donc les liens économie - emplois - retraites:

- On entend sans cesse "lever les charges des entreprises" pour les rendre "agressive dans la concurrence internationnale qui flambe avec la mondialisation et la disparition des douanes, avec le "libre échange". Cette baisse des charges cependant si on se place sur l'échelle du temps au lieu de l'espace géographique, elle a bien eu lieu: le perfectionnement de l'outillage, la robotisation, tout cela a contribué à une augmentation de la production, du capital et du bénéfice des actionnaires, tout en diminuant le nombre d'ouvriers pour une même charge de travail, et donc, du nombre de cotisations retraite. La diminution du nombre des naissances avec la hausse du niveau de vie en Europe était donc une bonne chose, allant de paire avec une diminution des ouvriers dans les entreprises modernisées, et cela ne pouvait qu'encourager l'industrie à se moderniser et donc être compétitive! On le voit avec l'histoire de la sidérurgie française: la France misa après guerre sur une main d'oeuvre étrangère, retarda la modernisation de la sidérurgie, et fut incapable de supporter la concurrence des pays ayant investi dans la modernisation de cette industrie. Il a évidemment été stupide d'encourager l'immigration qui gonflait les chiffres du chômage, construisait une société impitoyable où seuls les plus forts ou forts d'une solidarité de classe ou communautaire y trouveraient leur place, laissant bon nombre en marge de la société, favorisant l'émergence d'une véritable pathologie sociale touchant non seulement l'individu mais aussi ses proches fragilisés par celui qui aurait du être leur soutien. La solution à la robotisation et perfectionnement de l'outillage avec diminution des salariés cotisant, est évidemment en partie la taxe sur la production inversement proportionnelle au nombre de salariés et donc diminuant le bénéfice des actionnaires. Cela évidemment ne peut être conçu que dans une économie protégée par les taxes douanières sur les importations de pays n'appliquant pas cette mesure. En aucun cas, cette mesure cependant, ne devrait être un fein à la modernisation qui soulage de tâches pénibles ou dangereuses pour la santé du travailleur ou diminue le risque d'accident du travail. Aussi, c'est là qu'intervient le service national qui outre une aide à la sécurité nationale par le service militaire, doit comporter également un volet civil proposant une aide au développement industriel et à la transition énergétique, fournissant un travail de type apprentissage, compagnonage, sur 6 mois, permettant ainsi la réduction de l'investissement, ex: installation massive de panneaux solaires dans le cadre de la transition énergétique, ou encore modernisation d'une industrie. Cela aurait un intérêt pour le jeune également d'expérience professionnelle, et en contre partie, l'état supprimerait le chômage en fournissant un emploie d'état payé au smic pour les chômeurs. Cette politique aurait donc pour conséquence pour l'état de lancer de grands travaux d'intérêt national, la transition énergétique pourrait en fournir, y compris dans la rénovation de l'habitat et de l'urbanisme dans le cadre des économies d'énergie, de même l'entretien et développement des pistes cyclables et surtout, par l'acquisition d'une zone saharienne en Algérie pour développer un complexe industrio - artisanale associé à une centrale solaire.

- En ce qui concerne l'allongement de la durée de travail à 65ans. Il faut rappeler que cette mesure ne peut qu'aggraver le dramatique chômage des jeunes et  affecter la natalité des nationaux et donc aggraver ce qui est dénoncé comme "le grand remplacement". Par contre cette mesure serait favorable à l'emploie des jeunes si elle s'accompagnait d'un emploi partiel pour les plus de 60 ans avec comme mission un encadrement professionnel ou scolaire des jeunes ou bien encore pour encadrer le service national civil ou militaire. Et ce choix d'allongement également devra résoudre ce paradoxe des salariés de plus de 50 ans atteint de pathologies chroniques invalidantes et plus en mesure d'effectuer déjà à 50 ans un travail physiquement éprouvant entraînant de fréquents arrêt maladie, des interventions chirurgicales(ex: hernies discales), des dépressions notamment du fait des pressions professionnels avec le désir de certaines entreprises de rajeunir leur personnel, les problèmes de santé pour eux même ou leur ascendants âgés et dépendants et bien souvent les problèmes des jeunes, fragilisés par le chomage ou l'addiction à des drogues, des naissances à un âge tardif avec pour corrolaire, un adolescent avec des parents âgés. Une période d'âge donc, de 50 à 60 ans qui semble cumuler les problèmes.  D'autre part, une grand mère disponible facilitait souvent le travail d'une jeune mère, même en cas de garde par une nourrice ou crèche, car disponible en cas de maladie de l'enfant qui posait problème pour sa garde. Cela ferait donc une raison de plus pour encourager la garde parental de 6 mois à 2 ans avec salaire à 70°/° du parent nourricier, obligation pour l'employeur de remplacer son employé en congé parental par un 1er emploi ou chômeur(ou salarié d'emploi d'état pour chômeur si ce système est mis en place) de longue durée(un an et plus). Cette mesure ne saurait donc se comprendre sans d'autres mesures facilitant un vieillissement en bonne santé: lutte contre la polllution, développement de l'agrobiologie, encouragement du sport ce qui sous entend une possibilité de loisirs sportifs à tout âge et donc du temps quand on avance en âge et que la récupération à l'effort est plus longue, profiter du service national pour évincer les addictions chez les jeunes et lutter contre l'obésité, donner le gout du sport.

En conclusion: 

2017 verra donc probablement comme président Marine Lepen ou François Fillon. Marine Le Pen gage sur le contrôle de l'immigration et la sortie de la zone Euro pour relancer l'emploi, son programme ne présente pas la même austérité économique, appelle à la solidarité nationale, et s'engage pour une politique de transition énergétique. 

Si M Fillon veut devenir président rassembleur des français, il devra "revoir sa copie", et ne pourra ignorer ses adversaires politiques, y compris et surtout pas le front national, s'il veut construire une France ayant foi en l'avenir.

  

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 08:56

- Après les catastrophes nucléaires de Tchernobyl et Fukushima, devant le vieillissement de nos centrales, face à la note que personne ne veut assumer de destruction des vieilles centrales nucléaires et leur nécessaire renouvellement, face au progrès dans le domaine des énergies renouvelables et du réchauffement climatique imputé pour certains uniquement à l'usage des énergies fossiles et le CO2 dégagé, un impératif se dégage: la transition énergétique, jusque là sans cesse repoussée ou engagée dans une mauvaise voie conduisant à l'échec. Tout cela fait qu'il y a actuellement, un consensus commun à presque tous les candidats aux présidentiels: continuer dans le nucléaire et garder nos vieilles centrales le plus longtemps possible, voire prévoir leur remplacement. 

- Après une succession d'attaques terroristes meurtrières en France:                       

  1. 7/01/2015, Paris: charly - hebdo et le magasin hyper-cachère, 16 morts, 5 blessés dont 3 gravement. 
  2. 13/11/2015(Paris, Bataclan): 130 morts et 413 blessés.
  3. 14/07/2016(Nice): 86 morts, plus de 400 blessés.

Une politique s'impose: éradiquer le terrorisme, de l'intérieur, tout comme les soutiens de l'extérieur. Mais, dans le même temps, les frontières - passoires européennes sont franchis par des millions d'individus dont on ne sait rien, à large majorité musulmane de rite sunnite en France, alors que partout  dans le monde, la liste des victimes chrétiennes, yésidis, chiites, ne cesse de s'allonger. Face à la déroute dans le même temps de Daesh, des offensives des pays africains contre Boko Haram, on peut se demander si parmi ces réfugiés il n'y a pas des terroristes ou futurs terroristes, d'autant que sur d'eux de par leur nombre,ils n'hésitent pas à se montrer menaçants, à souiller, détruire, aussi bien les trains ou ils voyagent gratuitement,que les foyers mis à leur disposition(Allemagne), et prenant d'assaut les camions de transport à Calais. Les victimes de la guerre totale étant syriens, difficile de faire le lien avec uniquement des réfugiés de guerre avec des clandestins africains d'Afrique sub - saharienne. On parla alors de "réfugiés climatiques"! L'Afrique, il est vrai, est sans cesse agitée par des guerres intestines, entraînant des déplacements de populations, mais ces déplacements ne les ont jamais entraînées en masse jusqu'en Europe! Et la cause la plus fréquente de perte de terre pour les africains, est la vente de terres tribales, dépossédant ainsi tout un village de paysan, car la terre de leurs aïeuls, après la décolonisation, est devenu propriété du nouvel état africain dont les gouvernants n'hésitent pas à la vendre à des acheteurs chinois, arabes, ect...mais pas français! Certes, la France a un rôle à jouer en Afrique, mais ce rôle est diplomatique, elle  n'a pas vocation de devenir africaine sous le poids d'une migration de masse! 

- Alors que le prix du baril de pétrole est au plus bas et que rien ne permet de prévoir quand il remontera car il faut tenir compte de deux facteurs: la découverte de nouveaux gisements, notamment "off shore" (en mer) et le fait que le but de la transition énergétique est de diminuer les énergies fossiles pour diminuer le taux de co2 et donc le réchauffement climatique, vouloir exploiter le gaz de schiste semble irréaliste, pourtant, certains n'y renonce pas, arguant le développement d'une nouvelle technique permettant de ne pas injecter sous pression des produits très polluant avec le risque de polluer la nappe phréatique, mais le risque sismique, de glissement de terrain, lui, de toute façon, sera toujours là. Pourtant, alors que les conditions d'exploitations étaient particulièrement favorable et le prix du fuel élévé, l'exploitation du gaz de schiste qui aurait réindustrialisé les USA, ressemble après plusieurs années d'exploitation à une bulle financière: en effet, l'abondance des hydrocarbures par la découverte de nouvelles réserves et l'évolution des techniques a fait tomber le prix du baril du gaz de schiste est tombé à 3$ /million de BTU, en 2012, Exxon, le grand patron de l'exploitation du GDS américain déclarait que le GDS lui faisait "perdre sa chemise".

"Cet effondrement a entrainé des pertes financières très importantes. Selon la société d'analyse financière alpha Value, 10 milliards de dollars ont été passés en dépréciation pour les euls groupes européens sur leurs investissements dans les G.D.S. Les dépréciations ont atteint 2,8 milliards(M) de dollars pour BHP Billitor,  2,1 M pour BP, 800millions pour Total."(réf:http://www.atlantico.fr/decryptage/victime-succes-comment-abondance-gaz-schiste-americain-tue-rentabilite-exploitation-florent-detroy-846463.html publié en 2013)

Sans doute , ami lecteur, mélanger dans un même article terrorisme et politique énergétique te semblera curieux. Et pourtant! la politique doit être le soignant des maux d'une nation dans sa globalité sinon cela reviendrait à un médecin qui prescrirait un traitement pour une affection sans se préoccuper des autres affections de son patient, soignant un symptôme sans se préoccuper d'une affection grave qui en serait cause ou associée, sans se soucier des contre - indications d'un traitement. En effet, le choix du "tout nucléaire" par exemple a été fait à une période stable et sûre, ce n'est plus le cas aujourd'hui. On tirait la sonnette d'alarme sur la fin du pétrole mais les réserves ont augmentées, par contre les menaces sur l'environnement n'ont jamais été aussi grandes: technique de fracturation hydraulique avec le risque de pollution de la nappe phréatique et d'augmentation de la sismicité et du glissement de terrain, les désastres environnementaux et sur la santé des populations aux USA sont passés sous silence, technique off shore de plus en plus profonde alors qu'en cas d'incident on ne peut descendre pour une intervention manuelle en dessous de 200m, cette technique n'est donc concevable qu'avec un perfectionnement de la robotique pour intervenir en cas de fuite. On se souvient de l'explosion de "deepwater", une station pétrolière off shore, (la plus profonde des stations en pleine mer existant), dans le golf du Mexique et de la gigantesque marée noire qui pollua gravement les côtes de la louisiane, menaçant l'écosystème et l'économie locale. Une nouvelle fuite se produisit en 2012 en provenance comme en 2010 d'une brèche du dome à 500m sous l'eau(lire:https://fr.wikipedia.org/wiki/Deepwater_Horizon). Enfin, le réchauffement climatique lié aux activités humaines a été un élément majeur d'une volonté de transition énergétique et de transition énergétique des hydrocarbures vers des énergies renouvelables, jusque là peu suivi d'effets. Enfin, le pétrole a donné lieu en Afrique, au Nigéria par exemple, à des drames à la fois humains et environnementaux: guerres entre le nord et le sud, revendication indépendantiste du Biaffra noyé dans le sang, corruption pour les subsides pétrolières, pillage des pipelines avec pour conséquence pollution de la forêt et des eaux sans que les tribus locales en soient indemnisées. 

- Voyons donc ce qu'implique la transition énergétique:

J'invite les lecteurs de cet article à se reporter au passionnant petit livre de Philippe Murer: la transition énergétique où il passe en revue les différentes énergies renouvellables et qui propose le solaire généralisé associé à l'éolien sur les sites venteux et ne posant pas de nuisances sonores à des habitations ou pour des raisons esthétiques, patrimoine national. Ala lecteur de cet ouvrage, j'ai été surprise de lire dans cet ouvrage qu'en 2014 le prix d' achat du kw/h solaire variait énormément en fonction de la taille de l'installation solaire: "lorsque l'électricité solaire est installée sur une grande surface, soit une surface de plus de 600m2et une production de plus de 100kw, son tarif d'achat est très proche de celui de l'électricité d'origine fossile ou  nucléaire(7,8 centimes le kwh contre 6 à 7c). Lorsque l'électricité solaire est installée sur une petite surface, son tarif d'achat est de quatre fois plus cher que l'électricité d'origine fossile ou nucléaire, soit 29c le kwh! Philippe Murer dénonce également les bénéfices que les banques aspirent sur ce terrain lucratif. En effet, les banquent prêtent à un taux de 4,5°/° voire 7°/° sur 12 ans alors même qu'elles empruntent cet argent à la banque centrale à 1°/° en moyenne! Tout cela dans un marché solaire garantie par l'état avec ses tarifs de rachat! Il n'y a donc aucun risque. Il est nécessaire que l'éta oblige les banques à baisser leur taux de prêt sur le solaire à un maximum de 1,5°/°. En échange de ces prêts à des tarifs compétitifs la banque centrale devrait garantir aux banques des prêts à 0,5°/° sur 20ans. P. Muller propose si besoin de faire appel à des banques publiques et d'utiliser un agent public "EDF public". P.Murer prévoyait en 2014 si ces conditions étaient remplies un prix d'achat du kwh solaire à 3,10c. Chiffre pas improbable puisque les "ferme solaires"(panneaux sur des grandes étendues sur sol) est de 3 à 4c le kw/h en 2016, soit moins que le nucléaire. 

P Murer propose également des solutions pour diminuer le prix du solaire sur petite surface d'un toit lié à un trop grand nombre d'intervenants et donc un prix de raccordement extrêmement élévé, car sa solution de transition énergétique passe uniquement par l'électricité solaire et éolien et son stockage sous forme d'hydrogène, réservant le bois également pour le chauffage mais en exploitation durable, notamment sous forme de chaudière collective à granulés ou plaquettes, forme la plus rentable, et permettant une meilleur exploitation du bois et de ses déchets, notamment les déchets de menuiserie. Et dans ce cas, compte tenu de son ambition de remplacer le nucléaire et les hydrocarbures et d'utiliser des voitures électriques et à réserve hydrogène, les grandes surfaces exploitables (respect des terres agricoles et du patrimoine historique) seraient insuffisantes et il table donc aussi sur les toits individuels 

Je propose tout simplement de faire du solaire que sur de grandes surfaces et d'utiliser l'hydrogène comme moyen de stockage dans un proche avenir. Et cela est un 2sd argument pour une révolution de l'urbanisation que j'ai déjà souvent abordé: construire entre les maisons quitte à augmenter si possible le terrain du particulier sur les faces avant ou arrière, ne plus construire de zones pavillonaires mais une urbanisation en maisons mitoyennes style nos anciens villages ou banlieux anglaises ou encore cité ouvrière de jadis. Ce mode d'urbanisation a l'avantage de renforcer sans frais, (au contraire les maisons mitoyennes économisant les surfaces latérales par rapport aux pavillons) l'isolation thermique par protection mutuelle entre deux voisins, et d'offrir une très grande surface de toit pour le solaire.

Ce type d'urbanisation d'autre part permet d'autre part un alignement le long d'une voie ferrée ou sur une seule ligne de bus et donc une simplification des transports en commun. Le choix de l'énergie renouvelable et donc l'exploitation du solaire, du vent, de l'eau sur tout le territoire impose en effet un mode de développement décentralisé: celui villages ou villes moyennes au détriment des mégapôles et leur banlieu n'en finissant plus de s'étendre comme une tâche qui se répand sur une nappe ou en étoile, d'où la complexité des moyens de transport, la pollution, les besoins disproportionnés aux ressources locales et donc une production énergétique centralisée sous forme de grandes centrales avec perte de rendement lié au transport d'énergie, avec défiguration du paysage, action néfaste du champs électro - magnatique par le transport par lignes de haute tension électrique.

Il faudrait donc que l'état nationalise toutes les grandes surfaces de toits de la même manière que le sous sol et ses réserves minières appartient à l'état en France , avec en contre-partie le financement des installations solaires par l'état. Inversement les habitats isolés pourraient bénéficier de l'évolution récente de la loi qui permet au particulier de produire et exploiter lui même son électricité. On peut imaginer à l'avenir des zones industrielles produisant leur propre énergie solaire stockée sous forme du procédé de la société Atawey qui permet de stocker au cours terme l'énergie électique solaire par des batteries et au long terme sous forme d'hydrogène, et produisant également de l'hydrogène pour les usagers de vélos ou voiture à hydrogène et moteur électrique des environs.  

 

- Cette conception de la transition énergétique ouvre un autre volet, celui là administratif:

- Il faut à la fois un état fort, centralisé, capable de lancer la transition énergétique, nationaliser quand cela s'avère nécessaire (grands toits, emplacements éolien),imposer une règlementation rigoureuse sur l'urbanisation et le respect des terres agricoles , défendre le prix de l'électricité, coordonner la transition sur l'ensemble du territoire, et en même temps décentralisé, afin que chaque commune, chaque région, puisse mener la politique énergétique la mieux adaptée à ses ressources, son économie locale. 

Enfin, dernier point où l'on reprend l'image du médecin et de son patient aux pathologies multiples:

- Un choix s'impose à la France, à la fois pour l'avenir énergétique  et le contrôle de l'immigration:

- Investir dans le Sahara, à la fois pour avoir une source solaire régulière et sûre dans un objectif industriel. La France a déjà été déstabilisée par une migration maghrébine massive à partir de 1970, et de plus les accords d'Evian en 1962 qui prévoyaient le respect des biens et personnes d'origine européenne n'ont pas été respecté. Hors bien loin de s'arrêter, la migration algérienne pourrait bien s'intensifier prochainement :

"les exportations d'hydrocarbures 2015 ont chuté de 47°/° établissant le prix du baril à 47,9 dollars par baril en moyenne annuel contre 99,7 en 2014 et 112,9 en 2011. D'autre part les hydrocarbures ont baissés de 41)/) en 2015 d'où un recul de 40°/° des revenus pétroliers. Cette situation est évidemment inquiétante et l'Algérie pourrait rejoindre la liste des pays méditerranéens instables... Ces 15 dernières années ont accentué le poids des hydrocarbures dans le PIB, et la nouvelle statégie industrielle lancée en 2007, n'a pas produit ses effets ..., l'industrie hors hydrocarbures ne représente pas plus de 5°/° du PIB contre 12°/° en 2012. L'exportations des hydrocarbures représente 98°/° des exportation du pays...On assiste à une hausse desimportations de 20 milliards de dollars en 2005 à 60 milliards en 2015, année où les exportations d'hydrocarbures ne couvrent que 66,8°/° des importations. C'est pourquoi l'enjeu économique principal est la diversification de l'appareil industriel et une modernisation de l'ensemble de l'économie algérienne."

La reconnaissance d'un territoire autonome français dans le Sahara algérien dans un but d'industrialisation, puis de la construction d'un canal trans- saharien bénéficiant d'un investissement multinational (Pays du Maghreb et pays latins méditerranéens, France, Portugal, Espagne) pourrait changer la donne, notamment en développant le long de ce canal des mangroves permettant la viabilisation et une migration nord - sud vers ces zones viabilisés et industrialisées sous protection de l'armée française ou la création d'une police méditerranéenne multinationale contrôlant efficacement le transit saharien grâce à ce canal, mettant fin aux activités criminelles, passeurs, trafiquants, terroristes en puissance). D'autre part une région saharienne ainsi dynamisée serait sans aucun doute d'un grand intérêt commercial, sécuritaire et touristique pour l'Algérie et les pays d'Afrique du Nord. 

Bien entendu, il n'y a pas de miracles, et la stabilité de l'Afrique, du monde méditerranéen, des pays arabes, passe par le contrôle démographique, y compris pour les migrants en Europe originaires de ces régions planétaires. Celà ne peut passer que par un contrôle autoritaire des naissances(voir vidéos ci - dessous)

Et la stabilité, la sécurité des pays européens passe par le contrôle de ses frontières, le retour à une certaine solidarité nationale avec la fin du chômage et l'instauration d'un service national civil ou militaire, un réinvestissement dans les moyens de la police et de l'armée. Mais contrairement à ce qui est proposé je suis défavorable à un service national mixte de 6 mois, mais de 6 mois pour les hommes et 3 pour les femmes compte tenu du préjudice que constitue la maternité dans une carrière professionnelle.

Dans la 1ère partie de cette vidéo est évoqué la "mondialisation" à l'époque antique et des travaux, voyages qui l'ont accompagnée, puis le projet d'un canal trans- saharien est évoqué avec ses intérêts.

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 09:18

Au pays de la discorde politique, état fort centralisateur - régionalisation semble un sujet de plus où adversaires politiques semblent vouloir se déchirer.

- Bien sûr tout le mal vient de la perversion politique qui détourne un objectif politique louable vers un objectif purement électoraliste ou vers une évolution de la société non désirée par le peuple.

Bien sûr la politique première de régionalisation poussée par la gauche avait pour objectif un affaiblissement de l'état - nation par une diminution du nationalisme, de l'identité nationale commune par le développement des identités régionales et le choix de l'intégration des populations migrantes en acceptant, voir encourageant le refus de l'assimilation par respect de "l'individu". Décidément, une fois de plus, l'évolution contradictoire de la gauche se manifestait: alors que le communisme dans les pays communistes n'avaient eu de cesse d'oeuvrer pour effacer toutes les identités sociales pouvant singulariser l'individu: nationale, culturelle, religieuse, ayant pratiqué le mélange de force des peuples, la gauche en France prêchait pour singulariser l'individu: conserver l'arabe aux enfants des migrants du Maghreb, renforcer, développer les langues régionales. Politique d'ailleurs toujours au goût du jour de l'actuel gouvernement. 

On peut donc comprendre dans le climat d'insécurité qui se développe en France, au F.N on prône un état fort, un contrôle du territoire par le découpage départemental qui a fait ses preuves. On craint le développement de "mégapôle" régionale, notamment par l'intercommunalité avec pour conséquence l'aggravation dans le reste du territoire de ce que l'on appelle "le désert français", la France profonde d'ailleurs où l'on projette l'intégration du flot migratoire clandestin en provenance en majeur partie d'Afrique. Une manière de saper un peu plus l'identité nationale, en développant des méga-régions comme le nouveau découpage régionale le fait apparaître au peuplement diversité et donc à faible identité régionale pouvant s'accomoder d'une réorganisation politique au sein d'une Europe politique organisée en régions européennes. 

On voit bien que de ces deux visions opposés ne peut naître que le chaos, un combat politique pour écraser, annhiler l'adversaire, faisant de la "démocratie" la pire des dictatures. Un Chaos qui ne peut que faire le lit du cancer européen: la progression de l'Islam politique par la terreur sans unité nationale pour lui faire face. Bien sûr dans le climat actuel le renforcement de l'état - nation et du découpage départemental territoriale sur lequel avec succès il s'est appuyé depuis Napoléon 1er semble indispensable, mais la régionalisation est -elle cependant qu'un outil du pouvoir de gauche ou n'est -elle pas une nécessité évolutive imposée par une évolution de la société, un outil pour l'indispensable révolution écologique, la transition énergétique?

- Un état fort et une régionalisation bien pensée ne sont pas incompatibles, tout est question d'organisation, "de séparation des pouvoirs" au sein d'une démocratie. La réflexion écologique ne peut se concevoir qu'à l'échelle de régions naturelles et leurs naturelles frontières, régions au sein de la France, inter -régions parfois y compris de part et d'autres de la frontière nationale, grande régions planétaires pour une politique de réponse à un cataclysme ou pollution à l'échelle d'une région planétaire, voir planète. Quand on allait chercher l'énergie dans le bois de la forêt voisinne ou les mines de charbon nationales, la régionalisation énergétique ne se posait pas.

  • Hors il est évident que la politique énergétique doit être pensé avant tout au niveau régional:développement des énergies locales, industrialisation et urbanisation en fonction de la possibilité de consommation locale, puis au niveau de l'état pour les nécessités nationales, grosses industries ou carence régionale.
  • Et enfin, au niveau international en créant des régions planétaires pour l'exploitation énergétique(ex: l'Europe continentale incluant la Russie et la région du bassin méditerranéen) toujours dans un souci de diminuer les pertes d'énergie et de rentabilité liées au transport et la formidable pollution liée au transport maritime. 
  • Historiquement les villes sont nées le long des fleuves et leur développement c'est fait de manière circulaire, en étoile, de part et d'autres du centre ville, ce qui entraîna pollution locale et grande complexité du réseau de transport. La région devrait être le centre organisateur de l'urbanisation en fonction des ressources locales d'énergie donc développement de villes moyennes et du réseau ferroviaire en développant l'urbanisation le long de ce réseau au lieu du shéma de densité circulaire, faisant ainsi du moyen de transport le plus économique, le moins polluant le principal moyen de transport et rentabilisant des lignes de la SNCF, permettant la survie de petites gares et donc l'installation de retraités dans des villages sans commerce. Prenons l'exemple de la ligne Lyon - Genève: la rénovation des anciennes petites gares pourraient permettre à une population active de travailler à Lyon ou d'y étudier, inversement la délocalisation de certains centres universitaires ou techniques desservis par le train peut redonner vie à des villages par l'implantation d'une population étudiante qui pourraient également être une source pour des petits boulots à la campagne, aide aux personnes âgées, location chez des particuliers ou l'habitat est plus grand qu'en ville, enseignants universitaires venant par train de Lyon ou Genève une fois par semaine, ect...A Belley la tannerie a disparu comme partout en France et elle occasionnait de graves problèmes de pollution auprès de la population, on pourrait proposer pour des activités de ce type, un site éloigné de tout mais près d'une petite gare ou relié à celle ci par des bus d'entreprises, permettant ainsi à des salariés habitant dans une ville desservie par le train, voir le retour aux cités ouvrières mais à distance du lieu de travail d'y travailler. Il va de soi que dans ce type de shéma les coopérations entre mégapôles(Lyon - Genève) qui devraient voir diminuer leur périphérie et reverdir et régions (Rhône Alpes - canton de Genève)
  • De même en régions montagneuses frontalières une coopération hospitalière de pays voisins, du fait de la politique de concentration des moyens(maternité) pourrait permettre l'égalité des chances à une population rurale frontalière parfois bien plus près de Genève par exemple que d'un hôpital français. 

En conclusion: le pouvoir juridictionnel et le pouvoir économique d'un pays comme la France doivent être organisés à des échelles différentes. Un état centralisé et un découpage administratif départemental du territoire pour ce qui relève de la sécurité nationale et de son identité à savoir le contrôle migratoire, territorial et de ses frontières afin de pouvoir non seulement intégrer mais assimiler les populations migrantes, une représentation régionale adaptée aux nécessités écologiques nouvelles dont la transition énergétique. Une telle organisation devrait aussi permettre de gérer au mieux les populations selon leur identité: nationale, régionale planétaire - méditerranéenne ou européenne - pour la population migrante des roms et à chacun de s'investir selon ses activités à l'échelle qui lui convient le mieux: régionale pour les écologistes, nationale, départementale et communale pour les nationalistes et ...les deux quand on aime son peuple et sa planète! 

 

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 09:40

Rien n'a changé, les mêmes causes politiques ont les mêmes conséquences, mais personne n'en tire leçon, car l'analyse politique reste toujours superficielle, sa vision à court terme électoraliste, et souvent démagogique.

Nous l'avons déjà vu, les pogroms contre les juifs en Russie tzariste, concentrèrent la population juive en Pologne où s'édifia de grands ghettos, où le sionisme se répandit, un peuple n'assimilant pas un autre quand la religion élève des barrières, gardienne de l'identité culturelle par l'endogamie(mariage au sein de la communauté). Pourtant, ailleurs, en France, En Allemagne, la communauté juive se diluait dans la communauté nationnale, les convertions au catholicisme et mariage mixte augmentaient, ou encore un même idéal de gauche abattait les barrières religieuses, bon nombre de juifs étaient francs maçons ou dans le communisme trouvaient une identité communautaire internationale, quand l'identité nationale leur apparaissait comme ségrégationiste envers eux. Cette surpopulation juive mal acceptée par la Pologne catholique, se sentant elle même menaçée par le sionisme sur son intégrité nationnale, encouragea une migration intensive de travailleurs vers l'Allemagne. Ces juifs, devinrent très vite les boucs émissaires des malheurs de l'Allemagne d'après la guerre de 14 -18. Les réactions primaires grégaires d'une populations juive dont l'histoire est une succession de persécutions, favorisa l'amalgame nouveaux arrivants et juifs allemands de longue date ce qui aida Hitler et tous les vaincus allemands amers de "la grande guerre" a réalisé sa revanche contre la France pour apaiser la terrible frustration des "morts pour rien", de cette jeunesse endurcie dans l'horreur de la guerre des tranchées qui donnait ces politiciens cruels, dépourvus de scrupules, rêvant de domination effaçant l'humiliation, pour qui la spoliation de la communauté juive de leurs biens et richesse allait permettre d'amasser un butin pour préparer la guerre: dans un 1er temps, les juifs pouvaient en effet quitter l'Allemagne en laissant sur place presque tout ce qu'ils possédaient, mais insolvables, aucun pays ne s'empressait de les acceuillir en pleine crise économique. Pire, expulsés sous escorte policière à la frontière, les juifs polonais en Allemagne ne purent regagner la Pologne, cette dernière fermant la frontière, les laissant sans abris, sous la pluie, sur un terrain vague à la frontière. L'Allemagne, sur ordre d'Himmler, finit par les laisser retourner chez eux en Allemagne, ils furent par la suite les premiers à finir en camps de concentration des nazis. Mais au final, la Russie tzariste disparut, et dans les rangs des communistes les juifs étaient nombreux, les allemands firent subir un sort aux polonais dans des camps également guère plus enviable, et l'occupation russe de la Pologne fut aussi terrible pendant la guerre, quand Staline et Hitler étaient allié, et après la guerre. Les allemands trahirent les ukrainiens qui les accueillir à bras ouvert et firent des pogroms contre les juifs, en les faisant mourir de faim tout comme Lénine, et ceci après avoir trahi Staline avec qui ils avaient signé un pacte de non - agression. Et l'Allemagne finit dépecée.

Les anglais armèrent les tribus arabes contre l'empire ottoman, mais ne se préoccupèrent pas du renversement de la dynastie hachemide, moderne, ouverte au progrès et à l'art, par une tribu, celle de Saoud, qui imposa l'archaïsme religieux wahhabite, mais bénéficiant de la manne pétrolière, améliora le sort des tribus arabes tout en gardant à la société son caractère machiste et sa tyrannie religieuse cohercitive, deux caractères favorisant la violence guerrière. Un scénario à peu près identique se déroula en Iran. Quand la politique se moque de la morale qui voudrait le partage des richesses, quand elle laisse une puissance formidable par l'intermédiaire du pétrole à quelques tribus arabes qui entendent garder une mentalité du 7e s, comment s'étonner qu'elle ne génère des dangers pour les hommes ayant muté en intelligence avec le siècle des lumières pour les amis de la science, mais pas en sagesse en ce qui concerne les politiques?

Que dire du drame israélo - palestinien, si ce n'est celui de la bêtise humaine et de sa cruauté? Cruauté des nazis, mentalité de pillards des palestiniens qui voyaient dans les colons juifs des dhimmis à exploiter avant de réaliser que la communauté juive allait s'organiser pour n'avoir plus de maître, bétise des juifs qui reconstruisaient une société de ghettos, ne tenait pas parole sur leur engagement et apparurent comme des colons dépossédant un peuple. Pourtant, si la paix était le voeux des peuples de cette terre, tous les ingrédients s'y trouveraient: un roi moderne, le roi de Jordanie, ennemi de l'archaïsme wahhabite, un homme bon et juste qui voulut donner aux juifs non pas un pays mais "un foyer" , mais qui acceuillit aussi les réfugiés palestiniens. Une mosquée qui devrait être le 3 e temple, celui que Mahomet voulait reconstruire, soutenu par des judéo - chrétiens et des juifs et l'aide des perses contre les romains. Ce fut un échec, la Mecque grand carrefour commercial et d'adoration païenne de "la pierre noire",prit la place de Jérusalem la spirituelle. Ce n'est que plus tard que la mosquée AL Aqsa fut construite, mais entre temps, les juifs de Médine furent massacrés par les arabes, et l'on oublia le serment des arabes, des judéo - chrétiens et des juifs de construire le 3e temple qui devait tous les réunir comme l'ancien temple réunissait: pharisiens, sadducéens, Jésus et ses disciples avant l'arrestation de Jésus. Ne serait -il pas temps qu'une ou deux fois par an, la mosquée Al Aqsa hérite de la vocation réunificatrice du 3e temple de Jérusalem? Que dire de la bétise de ces affrontements, de ces jeunes vies gâchées, sans cette géguerre de coupe - george, de "zélotes", le budget militaire d'Israël serait certes mieux employé à faire de ce pays un grand pays riche et fertile irrigué par un canal de la mer Rouge à la Méditerrannée. Au lieu de cela juifs et palestiniens s'entretuent, et plus la liste des morts s'allonge dans chaque camps, plus la volonté de tuer tourne à la folie furieuse, surtout chez les palestiniens qui semble avoir perdu jusqu'au goût de vivre.

Mais voici que l'Europe est à son tour touché par le terrorisme des musulmans sunnites après avoir laissé installer sur son sol un grand nombre de maghrébins ou africains. La France, sans rancune, dès la fin de la colonisation par l'Algérie, après les massacres des pieds noirs et harkis en dépit des accords de Vittel sur le respect des biens et des personnes, soutenant également une coopération alors que le gouvernement algérien s'empressait d'arabiser par la langue arabe y compris les populations berbères francophones, ouvrit ses portes à la migration de travail, et soutient la politique migratoire en Europe de l'Allemagne, et enfin bombarda la Syrie, un pays ami, pour protéger des musulmans sunnites Al Nostra, branche d'Al Qaïda. Elle en fut remercié par le sang versé de ses enfants par ceux à qui elle avait tendu la main. Nos politiciens ont -ils enfin compris qu'ils nous font marcher en terrain miné? J'en doute, pas tous en tout cas. Quelle misère qu'un homme comme Jean-Marie Lepen vit sa carrière politique entâchée par des mots sortis de leur contexte dans un esprit de calomnie politicienne quand ses actions de citoyen engagé(notamment en Algérie) et son sens prémonitoire du danger parlait pour lui? De même un orateur comme Daniel Cohn Bendit qui appartenait à cette mouvance de libération des moeurs de 1968 qui était nécessaire mais qui tomba dans l'excès de cette révolution (les révolutions étant toujours excessive pour rompre avec le passé) par l'encouragement d'une sexualité précoce, doit -il être seul coupable et taxé de pédophilie alors qu'il s'en défend et n'a jamais été condamné? L'erreur est bien antérieur, y compris dans l'excès de langage. En fait, elle remonte à Freud et son "complexe d'Oedipe" qui révèle plutôt les travers d'une société qui se diversifie et ne partage plus un même socle commun de valeur et intérêt qu'une prédisposition chez l'enfant à un amour platonique incestueux du parent de sexe opposé comme le subgère Freud. En effet quand dans un couple il n'y a pas harmonie de pensée ou centre d'intérêt commun, la fille va suppléer à la mère souvent, ou le fils au père parfois, si bien que le parent "conditionne" soit par l'exemple l'enfant de même sexe, soit par l'éducation l'enfant de sexe opposé qui adopte des centres d'intérêts que l'on aurait aimé voir chez son conjoint. Ce conditionnement va évidemment engendré une idéalisation du conjoint futur, et si le modèle parental est "démodé", rendre difficile l'harmonie du couple. Cela ne doit pas faire oublier que Daniel Cohn Bendit est aussi un homme de conviction, d'intuition, que le danger du terrorisme n'efface pas celui du danger écologique, au contraire, il le renforce. Le danger du nucléaire avec le terrorisme, devient particulièrement aigüe, la nécessité de faire face à de grands bouleversements écologiques, voir hiver volcanique, la poussée démographique qu'un Islam belliqueux ne fait que renforcer, tout cela conduit à une politique d'éradication de l'archaïsme religieux au profit d'une pensée scientifique, de contrôle des naissances, d'une politique d'inversion du flux migratoire dans le sens Nord - Sud, et donc une politique de contrôle de la côte africaine, d'investissement en Afrique, voir un canal trans-saharien, artère vitale d'une viabilisation du Sahara par l'énergie solaire et son boisement, et donc, du développement de l'Union méditerranéenne un temps envisagé par M Sarkosy.

Face au péril de la Nation, de l'Europe, de la paix dans le monde, notamment avec une Turquie divisée, au bords de la guerre civile, avec 2 millions de réfugiés, il devient nécessaire que les politiques, comme les nations pacifiques, n'oeuvrent plus dans la polémique mais dans la complémentarité après une élection. Le chantier est vaste, si dans le contexte actuel le Front national a la faveur des citoyens face à l'insécurité et le problème migratoire, de part son nom même il devrait pouvoir faire appel aussi à ses adversaires an nom de la France face aux nombreuses actions diplomatiques et projets internationaux que la situation actuelle réclame. D'autre part on ne gouverne aisément que si l'ensemble de la population et ses divergences se sent représenté. Notre monde souffre de l'absence d'homme d'état capable de soutenir des projets au long terme, paralysé par les élections, alors qu'il est nécessaire de changer le monde avant qu'il ne change tout seul en s'enfonçant un peu plus dans le chaos.

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 08:11

-Lettre ouverte à tous ceux qui pensent à l'avenir de la France avant leurs ambitions personnelles:

La France, l'Europe sont en danger de mort culturelle: noyées sous un flot migratoire, noyautées en leur sein par l'Islam radical contre lequel les pays européens ne trouvent d'autres parades que de favoriser la progression de "l'Islam raisonnable", celui qui préfère le discours prosélyte à la terreur islamique, oubliant simplement qu'en agissant ainsi, s'ils peuvent calmer pour un temps la fureur des furieux islamiques, le pourcentage des furieux chez les nouveaux convertis ou chez ceux qui "redécouvrent l'islam" ne diminuent pas, bien au contraire, augmentant ainsi le nombre des "furieux" et la boucle d'auto -alimentation prosélytes - furieux est bouclées. Nos politiques européens, adeptes pour beaucoup de la politique de l'Autruche, oublient que la jeunesse est attirée par le plus fort et non pas le plus sage et le caractère odieux de l'islamisme n'entâche en rien son attrait de combattant spectaculaire dans un siècle du tout média et du selfie, oublient qu'en trois générations, une population musulmane d'origine migrante qui représenterait 1/8 de la population globale et dont le taux de natalité est le double de celle des autochtones, devient égale en nombre à celle des autochtones, et, le double à la 4e génération. Mais, il y a pire, les partisans du "tout métissage", persuadés que la paix mondiale en dépend, persuadés qu'ils resteront dans "l'entre - soi" des élites au dessus de la masse uniforme et informe, au dessus de l'Islam, et pourront la diriger. Le monde s'entretue sans voir que la nature en colère ou le diabolique génie nucléaire tuera un grand nombre, bientôt l'histoire des peuples européens ne sera plus qu'un "remake" de celle de l'histoire des amérindiens, incapables de s'unir contre l'envahissant Islam comme les amérindiens le furent contre l'invasion des européens, ils en seront les proies, les couples, les familles se décomposent, il n'y a plus de code moral commun à tous, et chacun fait sa règle, quand il en a une, les bigôts y voient une punition divine, alors qu'ils sont responsables de la sclérose de la pensée religieuse qui n'a su évoluer avec son temps, avec la science(voir vidéo sciences et religion ci - dessous).

  • - Tout récemment j'ai découvert un site "Le lys noir", site qui se définit lui même comme "anarcho - royaliste" , définition en elle même difficile, anarchie et monarchie ayant été jusqu'ici antinomique, mais l'on y trouve des idées intéressantes et c'est à partir de là que je vais approfondir ma réflexion, pour lancer un appel politique: un appel à tous les politiques qui ne sont pas des carriéristes uniquement préoccuper par leur seule carrière, mais par la France qui risque en une ou deux générations de disparaître en tant que peuple civilisé.

- Lorsqu'on voit les dégâts que peuvent occasionner une poignée de terroristes, terroristes "de l'intérieur", on mesure le chantage non - dit que peuvent exercer dans toute l'Europe et même aux USA, des milliers d'islamistes radicalisés, ceux que l'on aura priver de leur rêve d'état islamique qu'ils vont tenter d'imposer par quartiers en Europe. Les politiques n'ont donc que d'autres alternatives que celles des couards qui refusent de voir la réalité, ou celles de patriotes, laissant pour un temps leur division et s'unissant contre un danger commun, choisissant un médiateur pour trouver un terrain d'entente. Ce médiateur pourrait être un roi constitutionnel non héréditaire pour maintenir la cohésion nationale face au danger et non pas un "roi absolu" comme l'envisage le Lys noir, mais qui pourrait avoir recours au référendum populaire si la conciliation politique s'avère impossible. Voir référendum partiel d'opinion que la généralisation d'internet rend possible. Internet étant un merveilleux outil à la fois de centralisation de l'information et déçision et de décenralisation du travail pour tous.

  • Lys noir envisage à la fois une démocratie directe cantonale, idée que j'approuve sur le principe puisque je suis favorable à une démocratie directe régionnale puisqu' en notre temps, l'unité culturelle est la région(ancienne région, avant le regroupement farfelu), et un roi absolu mis en place par un putsh militaire! D'absolu, dans tout cela,il n'y a que le rêve de l'auteur de Lys noir, Rodolphe Crevelle, puisque la royauté n'existe plus en France, et qu'il n'y a plus non plus "d'armée royaliste", ni même "nationale", mais seulement "professionnelle" donc sans légitimité populaire ou historique. Lys noir propose comme prétendant au trône Charles Xavier de Bourbon, duc de Parmes, inconnu des français et membre de la famille royale des Pays Bas qui serait l'unique prétendant royal prônant l'auto - gestion et l'autonomie des peuples. Etranger, ses convictions feraient certes un bon représentant du conseil européen, mais sûrement pas un suzerain légitime pour la France!

Mais revenons donc à l'histoire de France et aux fondateurs des lignées royales ou impériales:

- Clovis: 1er roi franc, roi païen légitimé par son épée, et son baptême, et non pas issu de la noblesse gallo - romaine. Meurtres familliaux caractérise sa lignée, la lignée des rois mérovingiens

- Pépin le Bref: sacré roi en 751, après avoir évincé le dernier roi mérovingien, Childéric III qui sera tonsuré et condamné à devenir moine avec la bénédiction du pape qui déclara "celui qui détient réellement le pouvoir doit être roi". Il est à l'origine des carolingiens et le grand père de Charlemagne qui sera sacré empereur par le pape. 

- Hugues Capet: 1er roi capétien, à l'origine du royaume de France, doit son règne à une élection, élu par les représentants des grandes familles car militairement et territorialement faible, ne représentant donc pas un danger hégémonique. C'est avant tout par l'habilité diplomatique que lui et ses successeurs agrandiront le royaume, sa dynastie durera plus de 8 siècles;

- Henri IV : 1er capétiens de la branche des Bourbons, descendant de Louis XI, il devient roi après l'extinction de la branche des valois capétiens. Né catholique, convertit au protestantisme, il choisit de se reconvertir au catholicisme("Paris vaut bien une messe" dira t-il) afin d'être accepter par les parisiens et couronné en toute quiétude.

- Napoléon 1er: il doit son pouvoir au soutien de son armée, une armée populaire, il perd son pouvoir avec les défaîtes de cette dernière. C'est lui qui fut à l'origine du véritable nationalisme: avoir conscience qu'on se bat pour sa terre, pour une terre source de l'identité communautaire: la France.Cette France victorieuse et assurant l'ascension sociale par la promotion militaire et incarnée par Napoléon,  cette France unie dans l'adversité incarnée par le Maréchal Pétain, puis le Général De Gaulle.

Une France dont l'influence internationale est majeur depuis Louis XIV qui inspira Pierre le Grand dans sa volonté d'une Russie ouverte à l'innovation et modernité. Et c'est cette France là qu'l nous faut retrouver.

- Alors examinons les éléments présents qui peuvent nous aider à la reconstruire:

Le 1er capétien, Hugues Capet fut élu, aucun ne fut un tyran en cela qu'ils incarnaient une volonté populaire: Henri IV se fit catholique tout comme Clovis pour plaire à la majorité de ses sujets et résolut de lutter contre la malnutrition des campagnes("poule au pot" une fois par semaine au moins). En vain Napoléon chercha t-il a instauré une dynastie, son fils "le roi de Rome" ne règna pas, il faudra attendre que le peuple français ovationne son neveu, Napoléon III, qui, suite à la défaite de la guerre de 1970, tomba en disgrâce au yeux des français ne put prolonger la dynastie. Hugues Capet fut reconnu comme roi dans les faits par le pape. 

- Alors demandons nous aujourd'hui, qui porte une idéologie politique enthousiasmant les français, au point que ses adversaires politiques doivent le(la) plagier? - Marine Le Pen, c'est incontestable, et son père fut le 1er homme politique à dénoncer les dangers d'une immigation incontrôlée, dénonciation reprise aujourd'hui par ses propres adversaires et qui à juste titre, effraie une large majorité de nos concitoyens. Une dynastie sur trois générations se profile, avec jean Marie Le Pen dans le rôle de Charles Martel, vainqueur des sarrasins dont le fils, se battant à ses côtés, (comme Marine au côtés de son père) Pépin le Bref, deviendra le 1er roi capétien. Quand à Marion Maréchal - Le Pen, bosseuse à l'allure de princesse, dont la grâce contribue à son fan club de plus en plus nombreux, à 22 ans la plus jeune députée française, conseillère régionale en PACA à ce jour, elle semble avoir le profil, après Marine, d'une candidate populaire à la présidence de la république. Certains d'ailleurs, n'ont pas manqué de critiquer "un coté dynastique" au FN, ce n'est pas mon cas, une succession démocratique dynastique n'est pas pour me déplaire, cela ne peut que favoriser une certaine stabilité politique dont la France à grand besoin: place à l'action plutôt qu'au débat stérile, souvent verbiage politicien plutôt que débat d'idées. Dans les faits, c'est la dynastie Le Pen qui anticipa le plus gros problème de l'Europe actuellement: sa colonisation par l'Islam et ses intégristes. C'est par eux, que, dans les faits, comme Hugues Capet en son temps, la nation française s'organisa avec le FN contre la décadence, la perte du pouvoir politique du peuple au profit de l'ologarchie de Bruxelles, la perte de notre identité par une immigration envahissante et la culpabilisation judiciaire de la solidarité nationale par la criminalisation de la préférence national, héritage chrétien de "l'amour de son prochain"(voir ci dessous vidéo Jésus, série science et religion). Ce n'est pas mon opinion, c'est l'histoire qui le démontre. 

- Cependant, à ma grande tristesse, la France reste coupée en deux, les pour et anti - Le Pen, chaque jour la tension, la méfiance qui devient haine, rende la France plus faible dans l'adversité d'un terrorisme aveugle et incontrolable alimentant racisme et haine dans tous les camps:  nationalistes, mondialistes naïfs ou grands capitalistes, enfants perdus du métissage diluant une identité pour une autre plus dispersée et agressive avec les autochtones l'entourant, illuminés de l'international islamique. Le renouveau de la France, de l'Europe, est une lourde charge qui ne pourra être porté par une France divisée et minée par la méfiance des uns envers les autres. En effet la Politique de l'absurde préconise l'union de tous, même contre - nature, contre le FN, au point que Marine ne sait plus que faire pour faire oublier qu'elle est la fille de Jean Marie Le Pen, envisageant même de changer le nom de son parti, allant jusqu'au parricide social par l'expulsion de son patriarche. Pourtant, c'est vrai, une, voire "des" alliances lui serait profitable: pour avoir dans ses rangs plus de politiques ayant une expérience dns le gouvernement et à l'internationale, si les conflits personnels et politiciens s'effaçaient face à l'intérêt supérieur de la France, Nicolas Sarkosy pourrait s'avérer un allié pécieux, de par son expérience en tant qu'ancien président et son début d'implication dans la crise lybienne, son désir profond de reprendre sa tâche inachevée, non par la guerre mais un travail diplomatique majeur en Afrique. Hors les français sont lassés du perpétuel va et vient Gauche - Droite et veulent tourner la page, ils veulent une politique en réponse à l'immigration et sur ce point, c'est Marine Le Pen qui est la plus crédible. Sans oublier non plus, du fait de l'urgence présente lié au terrorisme, l'urgence d'une politique écologique et énergie renouvellable, n'oublions pas que terrorisme et risque nucléaire peuvent être liés, il y a donc aussi, au niveau des régions, de la place pour les écologistes sincères et sérieux. 

Lys noir présente aussi d'autres propositions intéressantes que je vous laisse découvrir sur sa page Facebook, en ces temps de violences autour du football international, je retiendrai ceci: encourager le sport régional, amateur, supprimer le sport - spectacle pourvoyeur de corruption et d'argent dilapidé, les "jeux de cirque" de l'ancienne Rome censés faire oublier au peuple sa misère, son absence d'épanouissement personnel. Sans aller jusqu'à la suppression du "sport - spectacle", il devrait relever de la sphère privée et une nation devrait mettre sa fierté ailleurs que dans un ballon de foot. Dans la querelle des partisans du Franc et de l'Euro, Lys noir évoque une proposition intéressante intermédiaire: le Franc- Euro commun à la France, Suisse, les diverses principautés près de la frontière française, la Belgique. Ceux qui connaissent par mes précédents articles savent que je préconise aussi une monnaie uniquement sur carte bancaire le "Médit", basé sur le prix bloqué du kg de blé afin d'encourager un stockage qui pourrait s'avérer capital en cas de cataclysme mondial comme l'explosion de la caldeira de Yellowstone détruisant pour plusieurs années les récoltes agricoles pour la survie de toute l'Europe. 

En conclusion: je dirais, la tâche est immense, la collaboration de tous à la renaissance française est souhaitable, il ne reste aux acteurs politiques jusque là antagonistes qu'à choisir des médiateurs qui s'efforceraient de trouver la conciliation d'idée entre eux, et à recourir au référendum populaire(voir partiel par sondage internet) en cas de désaccord. Au prochaines élections, deux coalitions pourraient s'affronter: d'un coté les nationalistes souverainistes autour de Marine Le Pen, d'un autre l'UMPS comme les désignent les lepénistes, Nicolas Sarkosy ne se présenterait pas mais ces deux coalitions s'engageraient à choisir Nicolas Sarkosy comme 1er ministre pour celle qui gagnerait la présidentielle de 2017. Sinon, chacun peut continuer de rêver, Lys noir à un improbable roi absolu étranger, Marine Le Pen à gagner le 2sd tour, Nicolas Sarkosy, Hollande, à leur remake, les écologistes dans un monde dominés par le terrorisme et la crise économique qu'on ne les oubliera pas, et le quidam, surout policier, qu'il ne connaitra pas une fin violente pour avoir été au mauvais endroit au mauvais moment, les socialistes peuvent aussi rêver qu'en cirant les pompes des musulmans prosélytes ils supprimeront le terrorisme, oubliant que si cela advenait ce serait simplement parce que la France sera devenu un état islamique tyrannique de plus.

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 11:41

Je crois que la majorité des français veulent:

  • Une femme présidente, Jeanne d'Arc des temps modernes, qui débarrasserait la France de tout intégriste islamique menaçant, et stopperait le flux migratoire invasif. Une Marine Le Pen peut être, s'il n'y avait pas antagonisme politique et personnel avec des politiques de droite, qui, pourtant, craignent la peste verte de l'Islam conquérant.
  • Oui mais, ils ne veulent pas de peste brune se substituant à la peste verte, sachant que la lutte âpre favorise l'émergence du totalitarisme: ils ne veulent pas de guerre civile qui en Italie et en Espagne aboutit à d'immenses charniers remplis par les corps des communistes, pas plus qu'ils ne veulent de génocide comme en perpétra le regime nazi ou le communisme de l'ex URSS. Les français veulent se quereller, pas s'entretuer. Ils crurent en Pétain sauveur de la France pour beaucoup mais on garder en mémoire que derrière l'image d'un sauveur, des assassins se cachent. En pleine guerre et vaincu on a de toute façon pas le choix ou que des mauvais choix, mais en période de paix ils n'entendent pas refaire la même erreur. Ils ne veulent pas d'un régime policier à la Pinochet au Chili, ou à la Staline en URSS, un régime militaire fait d'espions et de tortionnaires et de personnes "disparues". Non, méfiants à juste titre par l'enseignement de l'histoire, ils veulent un état fort mais garant des droits individuels, bien malmenés déjà actuellement par ceux qui sentent la défaite proche. Seul un gouvernement d'union nationale assez large décidé à lutter contre l'islamisation et le terrorisme et le recours plus fréquent au référendum pour trancher les différents pourrait donc répondre à leur demande. Mais voilà, la politique consume les hommes politiques en lutte âpre pour le pouvoir et leur statut social; lutte entre adversaires, luttes intestines, rien, hélas, ne laisse présager que le souci de sauver la France, notre civilisation, leur fera oublier leur carrière et projet personnel.
  • Les français veulent le contrôle des frontières, nationales ou européennes, mais les jeunes veulent voyager sans contrainte. Ils veulent faire des économies d'énergie mais sont-ils prêts à accepter douanes et taxes favorisant le commerce local?
  • L'euro leur semble le symbole de l'union des peuples européens et ils ont oubliés le franc pour beaucoup, mis ils ne sont pas insensibles au retour d'une monnaie française pour mieux contrôler l'économie. Ne pourrait-on envisager une mesure intermédiaire? Un euro qui n'existerait que sur des cartes bancaires européennes, des cartes utilisables que pour certains usages: achats de terres, règlement de tout ce qui est tourisme, hôtellerie, paiement de salariés étrangers ou de français à l'étranger. Mais également et surtout, cet euro basé sur le prix du blé qui serait fixé et à l'abris donc des spéculateurs, servirait à réaliser des stocks céréaliers destinés à prévenir d'une famine conséquente d'une catastrophe écologique à l'échelle planétaire ruinant les cultures de l'hémisphère nord(réchauffement, hiver volcanique, ...). Et le retour à la monnaie locale avec également des cartes bancaires pour tout le reste.Mais obnibulés par le chômage pour les uns, l'immigration pour les autres, ou les deux pour d'autres encore, les dangers mortels, les multiples "épées de Damoclès" au dessus de nos têtes sont oubliés, leur souvenir évaporé. Pourtant ils restent là:
  1. nucléaire qui proliféra dans une France "sure" sans terroristes ou presque, les déchets qui s'accumulent, et surtout, l'erreur humaine qui fut la cause de l'accident de la centrale près de Tchernobyl, et le mépris du danger de la nature, pour celle près de Fukhushima(construite sur une zone de 3 failles sismiques qui se rencontrent), la ruine économique bloquant l'investissement, tout celà contribue à un danger national majeur.
  2. Le risque planétaire et surtout pour tout l'hémisphère nord d'un hiver volcanique si la caldeira de Yellowstone, qui se montre toujours très active, explose. Risque qui pourrait être augmenté en cas de chute d'une météorite suffisament grosse pour déclencher un séïsme.

Mais les élus ne sont pas des rois, des pharaons ou des empereurs prévoyant au long terme, ils usent et abusent d'expédients pour la popularité à court terme et les élections et la rivalité absorbe la plus grande part de leur énergie.

Repost 0
Published by marie-jeanne jourdan - dans politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages